Qui est vraiment Mehdi Roland, le « protecteur » des chrétiens biterrois ? Par Caroline Alamachère

Publié le 29 Décembre 2015

Marianne-decapitee-Mehdi-Roland

Des musulmans sont venus « protéger » les églises de Lens et de Béziers le soir de Noël. Les protéger de qui, de quoi ? Des pastafaristes ? Ou du Saint-Esprit, peut-être, allez savoir…

Pour Riposte-Laïque

Dès le lendemain, la minuscule poignée de musulmans biterrois connus pour leur extrémisme se sont vantés de leur action, hors de toute humilité.

Robert Ménard a aussitôt pris le contrepied en informant de quelle nature étaient faits ces « protecteurs ». (Voir vidéo en fin d'article) « Ce groupe de musulmans était dirigé par deux activistes connus pour leur engagement fondamentaliste », engagement dans lequel, nous dit le maire, ne se reconnaît pas la communauté musulmane locale. Les activistes en question se nomment Omar Khatiri et Mehdi Roland, lequel est un converti bien connu du sous-préfet de Béziers et fréquente une mosquée où l’on considère qu’un homme qui se coiffe et se parfume est forcément un « gay », et où on encourage à jeter aux toilettes les « fêtes sataniques » des chrétiens, car aux dires du prophète « quiconque imite un peuple en fait partie ». Pour l’assimilation républicaine, il faudra repasser. Mehdi Roland est également ami avec le charmant Abou, imam de Brest de son état, lequel interdit aux enfants d’écouter de la musique parce que ça les transformera en porcs.

Des gens bien dans leur tête, on le voit, et tout ce qu’il y a d’équilibrés…

Association-arrahma-BeziersIl avait déclaré sur France Bleue en février dernier que les Français avaient une meilleure opinion de l’islam depuis les attentats du 7 janvier…

Mehdi Roland aime à se faire filmer dans ses œuvres, notamment par l’un de ses amis, Alain Courmont, lui aussi converti à l’islam et plus connu sous l’affectueux vocable de « Toubib Burger », lequel Burger, sans doute lui aussi très républicain, s’est fait arrêter pour apologie de terrorisme et détention d’armes ! Celui-ci serait une connaissance des frères Merah. Il avait fait parler de lui en septembre dernier grâce à ses menus inventifs, comme « AK-47 » ou encore « K-lach » et pour son amour des t-shirts de Daesh.

Pour la petite histoire, son avocat, Me Abratkiewicz, n’avait pas apprécié que son client soit stigmatisé en raison de sa religion car, estimait-il, « on est dans la peur du musulman », précisant que Toubib Burger ne faisait « pas l’apologie d’actes terroristes » mais seulement « l’apologie de l’islam, ce qui n’est pas la même chose ». Chacun appréciera l’argument du défenseur…

On se rappellera de l’affirmation de Dalil Boubakeur qui avait dit que « l’islam est une idéologie d’agression ».

On comprend donc pourquoi Mehdi Roland avait mis sur sa page Facebook (avant de la supprimer) une photo montrant une Marianne décapitée, façon Hervé Cornara, et la tête remplacée par un coran.

Voilà donc le portrait de ceux à qui Ménard fait le reproche de s’être joués de la crédulité de ceux qui assistaient à la messe de Noël quand en réalité ils considèrent ces derniers comme des « satanistes ».

« Depuis quand les pyromanes protègent les incendies ? », s’est insurgé le maire de Béziers au grand dam de SOS Racisme qui a fait savoir qu’elle portait plainte bien qu’on ne comprenne pas trop le rapport avec du racisme. Bernard Cazeneuve non plus n’a pas aimé qu’on stigmatise ceux qui prônent le djihad et il a félicité l’action de protection des églises par les islamistes, contre quelque chose de dangereux qui n’a pas été nommé, en lieu et place de ce pour quoi il touche ses salaires. Cazeneuve passe la main, démissionne de ses fonctions, et file les clés de l’Intérieur à des gens qui rêvent de décapiter Marianne.

Bienvenue en France, nouveau pays de jobards ! Pays où les églises doivent être protégées quand autrefois elles n’en avaient guère besoin.

Et que dire du tollé qu’avait suscité l’action des protecteurs des usagers du métro de Lille sur le thème « face à la racaille, tu n’es plus seul » ? Pourquoi leur action à eux avait-elle été contestée ? Ce n’est pas bien de lutter contre la racaille ?

Certains avaient dénoncé alors une « milice dangereuse ». Et Libé avait même eu drôlement les chocottes et avait déclaré que « l’initiative fait froid dans le dos ». Eux qui refusaient tout net d’emménager à Bagnolet…

C’est vrai que protéger les gens des agressions, c’est dangereux, sauf quand les milices sont constituées de musulmans, là ça va. On regrette que ces groupuscules islamistes n’aient pas été présents pour empêcher les 130 morts du 13 novembre…

Les Identitaires s’étaient défendus des attaques politico-médiatiques menées contre eux par le fait qu’entre janvier et août 2013, les actes de vols dans les transports en commun de Lille avaient augmenté de 65 %.

Mais non, quand même, ils stigmatisaient trop les délinquants.

A Lille où une bijoutière a été enlevée en mars dernier par des hommes armés alors qu’elle venait de déposer son fils au collège avant d’être attachée avec du ruban adhésif, molestée et menacée par une arme de poing, puis emmenée jusqu’à sa bijouterie pour y dérober 100 000 euros de bijoux…,

… où un commerçant s’est fait agresser à coups de couteau,

… où on peut se faire agresser pour une cigarette,

… où une femme s’est fait frapper la tête contre une vitrine pour lui dérober sa carte bancaire et son téléphone portable par deux étrangers en situation irrégulière qu’elle reconnaitra au commissariat alors qu’ils étaient en train de déclarer une perte de leurs papiers d’identité.

A Lyon aussi, des Identitaires avaient proposé à des lycéens des actions visant à faire connaître les bonnes réactions à adopter en cas d’agression physique. Mais le mieux serait, il faut croire, de ne pas se défendre et de se laisser agresser.

Les groupuscules islamistes comme ceux de Béziers installent peu à peu le califat, par petites touches, dont cette attitude de « protection » est une première étape. La prochaine ce sera le versement d’une taxe, la « jizzya ». C’est dans le coran, c’est 100% pur islam.

http://www.thereligionofpeace.com/french/Quran/004-jizya.htm

Robert Ménard a dénoncé « un Etat si prompt à réagir pour empêcher la mise en place de la garde biterroise, mais bien silencieux lorsqu’il s’agit d’une garde musulmane », qualifiant de « simagrées médiatiques » l’hypocrisie de ceux qui devraient montrer l’exemple de la neutralité en matière d’information, d’autant que les lieux de culte chrétiens restent, et de très loin, les plus attaqués et profanés.

Mais on ne sait toujours pas par qui… Mystère et boule de gomme…

Caroline Alamachère

Rédigé par Gérard Brazon

Commenter cet article