Le FN dédiabolisé devra faire des alliances s’il veut gagner en 2017 ! Par Gérard Brazon

Publié le 21 Janvier 2016

Florian-Philippot-et-Marine-Le-Pen-en-conference-de-presse-le-12-janvier-2012_exact1024x768_lMadame Marine Le Pen, Monsieur Florian Philippot, pensez-vous un seul instant que le Front National fera plus de 50% au second tour des Présidentielles?  Sans passer des alliances, notre système électoral l’interdit. 

Le deuxième tour a été institué pour « flinguer » le parti majoritaire en voix et interdit la prise de pouvoir par un seul parti sans qu’il ait des partenaires politiques. La France n’est pas un pays où la démocratie s’exprime simplement. On doit le regretter car au fond, il détruit la démocratie (Pouvoir du peuple) et toute volonté politique de véritable réforme. Ce système protège les partis en place et il génère de la lassitude, de la colère, du ressentiment, de l’abstention et surtout un sentiment profond d’injustice électorale. Il est une véritable négation de la parole des électeurs comme nous avons pu le voir lors des dernières élections régionales.

Il est clair, et chacun le sait, que le Front National aurait dû gouverner des régions si le scrutin majoritaire à un tour, ou la proportionnelle intégrale ou non, avait été la norme. Ceci est particulièrement indécent de la part des partis politiques complices, PS et UMP , qui ont donné entièrement raison à Marine Le Pen à propos d’un système UMPS. Pour ma part, j’ai vécu cela comme une véritable offense à la démocratie, et les « couronnements » d’un Xavier Bertrand et d’un Christian Estrosi ont été une insulte aux électeurs, des électeurs à l’esprit limité refusant d’assumer leurs choix et entrant dans un dévoiement scandaleux de la démocratie, les uns du PS se reniant honteusement et approuvant ce qu’ils refusaient la veille. Nous sommes donc dans un pays où cohabitent à gauche, l’électeur carpette, et le citoyen lobotomisé !

Une fois que l’on a dit ces faits, que fait-on ?

Un constat: le FN est monolithique, sa parole est unique. Sa structure est pyramidale et elle est diffusée par Marine Le Pen. Pas plus de quatre personnes en tout, sont reçues par les médias. C’est deux personnes qui donnent l’impression de faire la pluie et le beau temps dans le parti à tous les étages. Cela a au moins le mérite d’éviter la cacophonie, les sorties intempestives, le contrôle des prises de paroles et de positions et donc, d’éviter les dérapages possibles dont la presse se fait rapidement l’echo et que l’on peut constater dans d’autres partis mais sans conséquence pour eux. A l’inverse, cela a le défaut de ses qualités à savoir la sensation qu’il n’y a aucun cadre de bon niveau au FN, aucune personnalité de valeur, y compris par villes, par départements, par régions  en capacité de prendre la parole, d’émettre une idée, une opinion, une position, etc. Cela réduit les cadres en potiches et sous-entend que le FN n’a pas finalement d’encadrants de stature importante. À cela, s’ajoute en interne une dévalorisation des militants de base qui ressentent plus ou moins bien la sensation d’être aux ordres, en service commandé permanent, sans retour d’informations, sans explications, et encore moins de « caresses positives » comme on dit chez les RH (ressources humaines).

Pourtant, ce sont tous des militants dévoués, sincères, actifs et compétents, mais transformés en simples troufions aux ordres, envoyés aux différents casse-pipes électoraux, et qui peuvent toujours attendre la déclaration entendue au pieds des pyramides par les soldats du général Bonaparte. L’état-major ne tient pas compte de leurs avis et n’hésite pas à écarter les cadres départementaux lorsqu’il s’agit de nommer des têtes de listes, comme pour les dernières régionales. Il est vrai que les soldats ont rarement la parole vis-à-vis des colonels ou des généraux. Mais est-ce bon en 2016 ? Est-ce l’idéal pour un parti populaire, qui se veut porteur de justice, saluant le mérite et l’équité ?  Un parti porteur d’espoir pour des millions de Français se doit d’être prudent certes mais il se doit d’être juste !  Il est vrai que les autres partis politiques Français ne sont pas, loin de là, des parangons de démocratie internes non plus !

Marine Le Pen et Florian Philippot se partagent involontairement ou non, l’ensemble des émissions et des interviews politiques de grande envergure, Marion Maréchal Le Pen dans une moindre mesure ! Certes, ils sont porteurs de messages et leurs discours sont entendus. Pour autant, d’autres pourraient sans doute le faire y compris en local. Est-ce que ce sont les médias qui sont les seuls responsables?  Ou est-ce une volonté systématique de contrôler la parole du FN.

Celui-ci est revendiqué comme seul parti patriote. Il écrase par sa présence médiatique d’autres partis politiques de la droite nationale comme SIEL par exemple qui diffère par son discours, sur les valeurs chrétiennes et sa lutte contre l’immigration et son corollaire, l’islamisation. Un discours devenu quasi inexistant au FN dans le cadre de la dédiabolisation. Certes, on peut le comprendre électoralement vis-à-vis des électeurs musulmans et dans sa volonté de dépasser les 50% au deuxième tour, il est cependant interrogateur !

Ce qui est devenu clair désormais, c’est que le FN n’accepte pas les discours critiques et directs sur l’islam. Il a fait dernièrement le ménage en interne contre les « islamophobes » obéissant en quelque sorte à la doxa UMPS et surtout des gauchistes et autres associatifs « droits de l’hommistes » semant en cela le trouble parmi ses militants attachés aux racines chrétiennes et à la lutte contre l’islamisation de la France.

Le Front National, sous la pression des médias, veut laver plus blanc que blancpour présenter une image « propre ». Hélas, c’est au détriment des patriotes soucieux de l’invasion des migrants-déserteurs et de l’islam conquérant. Un islam qui impose son tempo victimaire permanent et sa prise de pouvoir indirect sur les différentes strates de notre société française qui est tétanisées par l’insulte suprême que serait l’islamophobie ! Sans compter la repentance, le « pas d’amalgame » et l’éternel « faut pas stigmatiser« . Sous cette pression, les militants du FN sont priés de tourner 7 fois leurs doigts sur les claviers avant d’émettre, sur les réseaux sociaux, une opinion sur l’islam, sur l’immigration, etc. Ce qui me fait dire que l’islam a marqué des points sur l’échiquier politique.

Bien sûr, et je le dis régulièrement, tous les musulmans ne sont pas des terroristes, c’est une évidence, mais tous ceux qui ont dernièrement massacré en France et ailleurs, sont des musulmans élevés au biberon de la République française ou celui du royaume Belge. Pourra-t-on encore le dire dans 1 an ? Les « alerteurs » militants et cadres du FN seront-ils sortis de ce parti  pour avoir dénoncé cette réalité ?

Sur un autre aspect, des amis juifs me disaient encore il y a peu: dites à Marine qu’elle aille à Auswitch ! Je réponds invariablement : pourquoi irait-elle ? Au nom de quoi devrait-elle aller dans les camps d’extermination? Si elle y allait y compris à genoux, vous trouveriez encore que c’est insuffisant ! Commencez par adhérer au FN comme beaucoup de juifs l’on fait, et vous comprendrez que vous y êtes les bienvenus. Mais là aussi, pourront-ils dire ce qu’ils pensent de l’islam et des musulmans qui assassinent les juifs d’Israël ?

La problématique des alliances.

Je disais que le FN ne pourra jamais dépasser les 50%  au deuxième tour d’une élection faute d’alliances avec d’autres partis! C’est une certitude. Ce n’est pas une faiblesse que de le penser, c’est du réalisme. Pour prendre le pouvoir, pour être élue en 2017,  il faudrait que Marine Le Pen  fasse, à la surprise générale, plus de 50% dès le premier tour. Pour autant, aurait-elle une majorité aux législatives suivantes sur un scrutin majoritaire à deux tours ?

Une fois que l’on a dit ça, il n’y a plus qu’à développer les conséquences: regarder ce qui voisine et gravite autour du FN et ouvrir un dialogue sérieux avec des partis politiques proches.

On pourrait imaginer l’ouverture d’un vrai dialogue d’égal à égal avec le SIEL de Karim Outchikh, le parti de Philippe de Villiers, le nouveau parti d’Aymeric Chauprade, s’il parvient à dépasser ses différends avec Marine Le Pen, des personnalités comme Jacques BompartRobert MenardCarl LangNicolas Dupont Aignan, les Identitaires de tous les horizons, et d’autres bien sûr, qui ne sont pas des adversaires à priori, et peuvent être des partenaires et des soutiens au Front National au second tour. À la condition que le FN ne cherche pas à les phagocyter et soit respectueux des différences.

Celui-ci gagnerait à ouvrir des partenariats clairs avec des partis indépendants et se refuser une hégémonie sur l’ensemble de la mouvance patriote qui ne se retrouve pas dans le discours policé et politiquement correct du FN d’aujourd’hui. 

Gérard Brazon

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Gosein 22/01/2016 19:22

Bravo Gérard,
Il y a quelques temps que je me pose la question : va t-il PARLER et le faire avec lucidité ...c'est fait !
C'est tout à fait çà ...
Francis

sybarite 21/01/2016 21:48

Ce discours, s'il ratiocine tout juste au delà du sophisme, est en grande partie très "bisounours", même si l'évidence des tripatouillages adverses nous amène à vouloir pourvoir à la victoire avec les mêmes ingrédients. Le problème est que ce sont les multiples éparpilleurs de voix qui ne se rangent pas à ce principe, car la révolution qui s'en suivrait leur serait, quoi qu'il arrive, fatale. le discours doit malheureusement être trouble, démagogue, et bassement prometteur pour engranger des voix. Cette rhétorique manque visiblement au FN aussi bien qu'à la compréhension de ses prosélytes, aussi bornés qu'ils sont, pour les plus convaincus, idiots au sens premier du mot.

Claude Germain V 21/01/2016 20:20

Oui , mais a force de dédiaboliser , il devient de plus en plus socialiste et au rythme ou vont les choses , la petite nièce qui file positivement dans le sens de son grand-père , mais d'une maniere plus diplomatique , a des chances de devenir a la fois une des nouvelles Jeanne d' Arc de ce pays et Une Égérie de Charles Martel , sans haine et sans violence que Dieu réalise ce miracle , car tôt ou tard il faudra crever l'abces