Le gouvernement allemand admet avoir perdu la trace de 600.000 des 1,1 million de migrants accueillis.

Publié le 26 Janvier 2016

Heureusement qu'ils sont tous ingénieurs, médecins, chirurgiens, civilisés, de bon niveau intellectuel, tous pères de famille et venus avec femmes et enfants, bref, tous de braves gens sans histoire. Enfin, c'est que nous ont dit les médias et les politiciens... Et puis, il y a eu les violences et les viols de Cologne, et d'autres villes en Allemagne, de simples "tripotes fesses" ont dit certains, que c'était de la faute des femmes habillées trops provocantes, etc. En Autriche, il y a eu les piscines où ils ont déféqué, et les attouchements sur des enfants, etc. Sûement tous des "déséquilibrés". Silence des médias français... faut pas stigmatiser les "richesses" de la France !

Prenez votre cachet de "Pasdamalgame" et dormez bien....

Gérard Brazon

*********************

Christian de Lablatinière

L’Allemagne a perdu trace d’une partie des 1,1 millions de migrants. Trois fois rien : juste 600 000 migrants disparus qui peuvent voyager sous différentes identités à travers l’Europe. Le gouvernement allemand est incapable de dire où se trouve plus de la moitié du million de demandeurs d’asile admis dans le pays.

Le gouvernement Allemand est incapable de dire où sont passés plus de la moitié du million de demandeurs d’asile admis dans le pays, révèle en exclusivité MailOnline .

Les statistiques du gouvernement montrent que l’Allemagne a enregistré 1,1 million de demandes à la fin de l’année dernière en vertu de son système EASY.

Le porte-parole de ministère de l’Intérieur allemand Dr Harald Neymanns admet que les retards dans le traitement des demandes d’asile d’asile pourraient expliquer certaines des disparition.

Mais il admet également que, dans certains cas, les réfugiés peuvent avoir quitté l’Allemagne pour aller dans d’autre pays de l’Union Européenne.

Une troisième explication est que des réfugiés peuvent pas avoir existé car certains demandeurs d’asile ont fait plusieurs tentatives de demande d’asile pour réussir à être envoyé dans la ville de leur choix.

Il est également possible que les réfugiés aient fait plusieurs demandes d’asile avec différents passports pour bénéficier plusieurs fois du système d’allocation initiale des demandeurs d’asile.

Le système, géré par le ministère allemand des migrations et des réfugiés, vise à fournir d’urgence une première aide aux nouveaux arrivants en les étalant dans le pays selon des quotas.

Les autorités attribuent les réfugiés à un endroit où ils doivent se rendre et être soigné, et où ils peuvent ensuite faire une demande d’asile.

Il est de la responsabilité de la ville où ils sont affectés à prendre soin d’eux, et de leur fournir un logement.

Le Nord-Westphalie, qui comprend Cologne, accueille beaucoup plus d’immigrants que toute autre partie de l’Allemagne avec 21 pour cent, tandis que Brême en accueille moins de 1 pour cent. Berlin, la capitale, accueille un peu plus de 5 pour cent.

Arrivée dans la ville de destination, le réfugié doit faire sa demande d’asile.

Mais sur es 1,1 million de réfugiés arrivés en Allemagne, seuls 476 649 ont jusqu’ici suivi le processus et ont enregistré une demande d’asile. On recense 326 529 hommes et 150 120 femmes.

Cela signifie que plus de 600 000 sont portés disparus.

© Christian de Lablatinière pour Europe Israël News

Rédigé par Gérard Brazon

Commenter cet article

DURADUPIF 30/01/2016 22:46

Des cons leurs avaient ouvert la porte, les migrant s'égayerent dans les près ou bien sur ces mêmes cons ne les retrouvent plus.

Pivoine 28/01/2016 14:38

Ca commence à barder pour la Merkul !
Il est probable qu'elle ne terminera pas son mandat.

segond 26/01/2016 16:06

les frontières ne sont pas faite pour les chiens , que les allemands se debrouillent , se sont eux qui les veulent qu'ils les surveillent