Bergé pleure Taubira, mais nous prépare une société fascisante - Par Gérard Brazon

Publié le 1 Février 2016

Que penser de cet homme qu’est Pierre Bergé? Que dire d’un homme qui porte un nom phonétiquement si peu en phase avec qu’il est en fait. En quoi peut-il être utile aux Français hormis guider les moutons de la gauche imbécile telle que nous avons pu la voir se précipiter, aux ordres, dans les urnes aux dernières régionales.

Il se déclare très affecté par le départ de Christiane Taubira du gouvernement alors même que l’immense majorité des Français est parfaitement satisfaite. Cette femme fut la plus détestée des femmes ministres depuis bien longtemps si ce n’est la première à l’être de cette manière.

Cet homme est soit inconscient, soit indigne et sans honneur.

Mais il est clair qu’en socia-lie, l’avis des Français importe peu. La démocratie dévoyée n’est plus qu’un prétexte à faire le contraire de ce que le peuple aimerait qu’il soit fait. De plus, ce n’est pas la culture politique qui le caractérise compte tenu du fait que ce n’est pas le nationalisme, mais le socialisme qui fut à l’origine du fascisme et du National socialisme. Mussolini ex socialiste fonda le premier parti fasciste, désespéré qu’il était de la ligne internationaliste de ses amis de l’époque. Hitler en 1923 lui envoya de sa prison un télégramme dithyrambique de félicitations lorsque Mussolini prit le pouvoir en Italie. Cette inversion des causes est une habitude chez les socialistes, cela leur évite de se poser les bonnes questions et d’assumer leurs responsabilités d’avant guerre. Mais revenons à ce Pierre Bergé et de ses amis qui pratiquent une politique effrayante.

Vous êtes contre le mariage des homosexuels? Vous aurez le mariage homosexuel.

Vous êtes contre le laxisme judiciaire? Vous en aurez encore plus !

Vous refusez que les gendarmes et la police soient de facto coupables face à la racaille des cités? Vous aurez des procès contre les policiers et des libérations d’individus dangereux sous tous les prétextes !

Vous refusez que la légitime défense soit le prétexte au désarmement des citoyens agressés chez eux? Vous aurez des accusations, des emprisonnements de femmes et d’hommes n’ayant fait que se défendre.

Vous êtes ulcérés de voir des « islamos-racailles » considérées a priori comme des victimes de la société ? Vous aurez les doutes sur la sagacité policière, sur les méthodes de la police !

Vous trouvez scandaleux que des avocats, des policiers, des gendarmes, des journalistes, et des victimes de la crapulerie ambiante régnant aujourd’hui dans les cités, dans les esprits, alors vous serez affichés sur un mur des cons, ou classés comme réactionnaire voire d’extrême droite.

Vous êtes scandalisé que des parents d’enfants assassinés soient considérés comme de simples emmerdeurs ? Vous aurez aussi droit au mur des cons. Ce mur de la honte, façonné chaque jour par des magistrats censés dire le droit ! Des magistrats gauchistes issus du Syndicat de la Magistrature qui se complaît dans le rôle de Sade et considère les affichés comme des Masoch en puissance ! Qu’importe le fouet, pourvu que ce syndicat ne le subisse  grâce à une Christiane Taubira qui n’a rien dit, ni rien fait pour condamner ce scandale. Imaginez la terreur que l’on peut avoir face à une femme, un homme qui vous regarde comme un insecte, un emmerdeur et se demande où il pourra vous épingler sur ce mur !

Pierre Bergé pleure son départ et se lamente dans un tweet et je suis heureux de ses lamentations ! A défaut d’une conscience, aurait-il un cœur ? C’est un indigne personnage, millionnaire de son état, socialiste friqué comme beaucoup dans cette élite de gauche, libre de ses faits et gestes, orgueilleux,  prétentieux et sans morale.

Il est loin du peuple qui n’est pour lui que de la populace flottant dans les caniveaux de la misère. Il tient à distance ces petites mains que l’on peut, entre soi, ceux du beau monde, dans les salons dorés, mépriser. Comme souvent d’ailleurs dans ce monde de la gauche bien-pensante. Mépris des sans grade que l’on peut humilier en leur mentant tous les jours sur les radio-télévisions, de ces sans dents, vivant bien loin des propriétés de Monsieur Bergé, en France ou au Maroc. Cet homme se lamente et j’en suis satisfait !

Je ne suis pas un croyant, un cureton, un rabbin et autres, un religieux, car en fait, toutes les religions m’effraient même si l’islam est pour moi le summum de l’abrutissement. Effrayé par les outrances la plupart du temps, et donc je ne vais pas faire ici un sermon ! Toutefois, comment oublier cette réflexion de Monsieur Bergé. Réflexion absolument dégueulasse concernant les ventres des femmes, fournisseurs possibles de bébés pour couples d’homos mâles en mal d’enfant. Les femmes louent bien leurs mains, elles peuvent bien louer leur ventre.

La triste réalité d’une situation naturelle qui fait que l’homme ne sera jamais porteur d’enfants, que l’homme ne sera jamais libre de son sexe éjaculateur et non réceptacle de la vie, que l’homme Bergé ne renversera jamais l’équilibre naturel de la vie, la réalité de sa nature ! L’homo pourra toujours se faire sodomiser pendant des années, il ne sera jamais une mère !

Cet homme d’argent, ce Bergé veut violer celle-ci en imposant un système marchant au service d’une minorité. En instaurant une dictature de la pensée faisant de la femme, un ventre à engrosser pour quelques sous, quelques billets. Il a des lettres le bougre, et sait comme le disait George Orwell que le premier effet de la pauvreté est de tuer la pensée ! On n’échappe pas à l’argent du simple fait d’être sans argent.

Bon sang, quel mépris pour la femme, pour les hommes, et même pour ces homos qu’il réduit à être des acheteurs d’enfants comme on achète un téléphone, une voiture. Quel mépris pour ces femmes désargentées prêtes à accepter la marchandisation de leur ventre pour se loger et manger un peu mieux, si ce n’est quelque temps et sans droit sur l’enfant qui va se développer dans son ventre !

Oui bien sûr, il y a une inégalité entre l’homme et la femme homosexuels, et cela tient à leur nature, pas à la société ! Cette nature autorise la femme homo à donner la vie. C’est ainsi, c’est une réalité incontournable. C’est plus facile pour des femmes homos mais au moins, c’est leur ventre et non celui d’une femme vivant en France ou à Bombay qui donnera naissance à un enfant pour survivre et manger !

L’homme en est incapable, il lui est impossible de contourner sa nature et pourtant, Pierre Bergé passant outre, veut l’imposer par la loi et de la plus effroyable façon.La location d’un ventre et pourquoi pas une esclave productrice à domicile ? L’état islamique, et ses conditions barbares de la femme, n’est pas bien loin !

L’enfant est le produit d’un homme et d’une femme, s’aimant ou pas, voulu ou non ! Il ne peut pas, d’un point vue moral, par simple bon sens naturel, être le produit d’un achat. Où serait le progrès de l’humanité ?

C’est cela que Pierre Bergé affirme tranquillement et sans honte, c’est cela qu’il défend, soutenu par Christiane Taubira et c’est cela qui le condamne à mes yeux. Quelle sera à l’avenir, le contenu culturel d’une société qui ne considéra plus l’enfant comme sacré. Le don de la vie consentie ?

Quelle sera l’étape prochaine? La couleur du « produit », de ses yeux, de ses cheveux, de son intelligence ? Monsieur Pierre Bergé se dit de gauche et il annonce en voulant « libérer » l’homme de sa nature, une société fascisante basée sur l’argent et sans aucune racine. L’enfant objet, produisant un adulte consommateur.

Monsieur Pierre Bergé, vous êtes un scandale à vous tout seul. Une honte pour tous ceux qui vous ressemblent, homosexuels ou non, de par ce que l’on partage tous ensemble sur cette planète, l’humanité. Comme quoi, lorsque l’on veut voir l’horreur de près, il n’y a pas besoin d’aller bien loin pour la regarder. L’histoire récente et celle d’hier nous le démontre en permanence.

Gérard Brazon (Le Blog)

Rédigé par Gérard Brazon

Commenter cet article