(Vidéo) L'enfer des femmes en islam. D'Arabie au Maroc en passant par l'Asie. Par Gérard Brazon

Publié le 1 Février 2016

Je reçois souvent des courriels qui dénoncent mon parti pris anti-islam. C'est moi qui reste le plus souvent pantois devant des affirmations d'hommes mariés à des musulmanes qui me disent que l'islam ce n'est pas ça, que la belle-famille ce n'est ça, que le Maroc, l'Algérie et autres ce n'est pas ça en fonction des épousées. Régulièrement je leur demande si en se mariant avec une citoyenne de ces pays, ils ont été chercher leur certificat de coutume dans les ambassades. Un certificat demandé par les Mairie de France. Qu'est-ce que ce certificat de coutume? Ni plus, ni moins que la conversion à l'islam du futur marié. En cas de refus de celui-ci, son mariage ne sera pas reconnu dans les pays d'origines de la future mariée. Si les époux veulent passer des vacances au Maroc par exemple, il faut que le futur marié sache, que sa femme sera considérée comme célibataire, si elle a des enfants, elle sera en but par les autorités à toutes sortes de difficultés. La femme musulmane ne peut en AUCUN CAS se marier en dehors de sa religion. Bien entendu, l'homme peut se marier avec qui il veut sans demander l'autorisation.
Ce n'est pas la seule curiosité d'une "religion" d'amour, de paix et de tolérance. La femme n'a pas les mêmes droits que l'homme en islam. La femme n'est pas l'égale de l'homme, la femme est avant toute chose la propriété des hommes. Son sort est réglé par des hommes, pour des hommes. Certes, suivant les pays, sa condition est différente. Au Maroc elle peut conduire une voiture et en aucun cas en Arabie. Mais l'essence de son infériorité est coranique: sourate 2 verset 223, sourate 4 verset 34, et d'autres réglant sa condition au nom de dieu. Mais il y a pire suivant les pays où elle vit. 
Non l'Islam n'est pas une "religion" mais bien un système totalitaire qui enferme l'humanité dans son ensemble dans une idéologie d'arriérée et qui détruit plus particulièrement la femme, essence de la vie, créatrice et donneuse d'amour pour ses enfants. Des enfants de sexe féminin qui sont discriminés et maltraités parce que de sexe féminin. La fillette mariée à un adulte, un vagin sur patte, un ventre et des viols légaux suivant la charia. Bien des femmes ignorent, malgré quelles soient musulmanes, qu'elle ne sont rien ou si peu...
Gérard Brazon

 

Rédigé par Gérard Brazon

Commenter cet article

lucie clavijo 01/02/2016 12:45

Bonjour Gérard,
Excellent article, comme d'habitude:-)
Je confirme, connaissant plusieurs couples et familles,
soit le conjoint d'origine musulmane a clairement renié la religion et ne demande aucune conversion (généralement il n'a même pas envie d'aller au Maghreb et veut être français...et libre.)
Soit, il y a en effet cette coutume à laquelle se plient les hommes, c'est à dire la conversion.
J'appelle ça les conversions pour une cuisse! parfois une cuisse de dinde, mais le mal est fait.
Je pourrais ajouter quelque détails, je m'en abstiendrai car ils seraient jugés graveleux! et pourtant ils expliquent aussi comment certains benêts se convertissent pour une cuisse!
Précisons que les hommes musulmans font souvent pression pour convertir leurs femmes mécréantes et certaines finissent par se voiler... de toute façon les enfants sont dans l'immense majorité "islamisés" à la naissance :-(
les musulmanes ne sont pas folles,
en effet, elles deviennent de super musulmanes, ayant accompli la dawa et converti un mécréant...et ensuite
un occidental converti est rarement aussi bourricot qu'un musulman de souche (!) pour qui il est génétiquement inscrit que la violence fait parti de la relation homme/femme.
Tout simplement car c'est inscrit dans ce Coran qu'ils mâchonnent et ruminent depuis 1400 ans, sans avoir progressé d'un pouce.
Leurs seuls progrès viennent de ce qu'ils copient de l'Occident.
C'est aussi pour cela qu'ils nous haïssent souvent. PAs tous bien sur.
Mais beaucoup trop quand même.
Si vous connaissez un homme de l'entourage qui frétille à l'idée de se marier après conversion, essayer de le faire réfléchir d'abord sur les mécanismes sectaires, qui n'ont rien à voir avec l'amour.
L'islam est une escroquerie morale et intellectuelle à tous les étages.
Si ce n'était que cela,...
mais ça finit par cautionner la plupart des crimes odieux qui font actuellement rétrograder l'humanité.
Au nom de la liberté d'expression!