Oui, l'islam a pris part à seconde guerre mondiale en faveur des nazis d'Hitler et dans la SS.

Publié le 4 Mars 2016

Djamel Debbouze et sa bande avaient voulu nous faire croire, dans un film indigeste, que l’Europe avait été libérée par les Maghrébins (alors qu’il me semble que les Américains y sont pour quelque chose…).

C’est bien connu, les musulmans se seraient bien comportés pendant la Seconde guerre mondiale et il n’y a aucun compte à leur demander. C’est d’ailleurs un de leurs arguments contre l’Etat d’Israël puisqu’ils clament que les Arabes payent pour les fautes des Européens, ce qui est débile quand on sait que 900 000 juifs ont dû quitter les pays arabes après avoir été spoliés de tous leurs biens et après plusieurs pogroms et massacres dans la tradition musulmane, tous comme les pieds noirs ont dû quitter l’Algérie avec la valise ou le cercueil.

 

La Légion nord-africaine est créée au début de l’année 1944 par Henri Lafont, responsable français de la Gestapo, et le nationaliste algérien Mohamed El-Maadi (ancien officier français membre du mouvement d’extrême droite la Cagoule) sous les ordres du colonel SS Helmut Knochen, no 2 de la police allemande en France (Sipo et SD incluant la Gestapo).

La légion nord-africaine, aussi appelée « Phalange », constituait une force supplétive au service de l’armée allemande.  Elle était composée de musulmans recrutés parmi la communauté nord-africaine présente en France, en particulier en région parisienne. Elle ne doit pas être confondue avec la Phalange africaine créée par le gouvernement de Vichy pour lutter contre les troupes alliées en Tunisie après leur débarquement en Afrique du Nord en novembre 1942.

En janvier-février 1944, la Brigade nord-africaine comprend 300 membres d’origine nord africaine et organisés en cinq sections dirigés par Henri Lafont qui porte le grade d’Hauptsturmführer (capitaine) dans la SS. Son adjoint est Pierre Bonny, l’ex « premier flic de France », lui aussi membre éminent de la « Gestapo française », avec le grade d’Obersturmführer (lieutenant). Les chefs des 5 sections sont Paul Maillebuau, Charles Cazauba, Alexandre Villaplane, Paul Clavié et Lucien Prévost, tous promus sous-lieutenants SS (Untersturmführer) tout comme Louis Pagnon, le chauffeur de Lafont, nommé officier de réserve. (Ces hommes n’ont rien à voir avec les Waffen SS français. Ils sont aux ordres d’une autre branche de la SS, le Sipo-SD, police allemande de la SS, souvent appelée par erreur « Gestapo»).

La troupe comprend également une vingtaine de sous-officiers français dont Abel Danos, Raymond Monange, Louis Haré, Jean Baptiste Chaves, Jean Sartore, Paul Victor, Jean Vinas, Jean Delchiappo, Mathieu Fioraventi, Jean Thilmont, Charles Fels, Eugène Slovenski etc.

Lire l'ensemble de l'article sur Riposte-Laïque et le diffuser auprès de vos amis pour que cesse ce discours victimaire des musulmans.

En commentaire sur l'article: En septembre 1937, deux jeunes officiers SS, Karl Adolf Eichmann et Herbert Hagen, furent envoyés en Palestine, « afin de se familiariser avec le pays et son mode de vie, et d’établir des contacts avec les gens », dont le Grand Mufti de Jérusalem, oncle de Yasser Arafat.
Il y eut donc rencontre entre ces représentants du régime nazi et les représentants du Mufti. Leurs tractations constituaient, en fait, les préliminaires de la liquidation « à l’allemande » du Foyer National Juif en Palestine. La presse arabe de l’époque s’associait au « Martyre du peuple allemand sous le joug de la juiverie internationale ». Des portraits d’Hitler, Mussolini et des drapeaux nazis, étaient fréquemment arborés par les populations arabes.
Le Grand Mufti de Jérusalem Haj Amin el-Husseini a été filmé passant en revue des troupes musulmanes bosniaques – une unité de la division Waffen SS « Handschar » (Sabre) « , qu’il avait personnellement recrutée pour Hitler. Par la suite, deux autres divisions musulmanes furent constituées : la  » Kama  » et la  » Skanderbeg « . Toutes se distinguèrent par leur cruauté barbare envers les prisonniers et les civils slovènes et serbes.En 1943, il y avait 20 000 musulmans sous le drapeau à croix gammée.
Le Mufti, sponsorisé par l’Allemagne nazie, étendit ses velléités vers le Moyen Orient mais aussi vers les autres zones géographiques habitées par des Juifs. Ses activités consistaient en 1) de la propagande radio 2) de l’espionnage 3) l’organisation des Musulmans en unités militaires dans les pays occupés par les forces de l’Axe 4) la mise en place de légions arabes contrôlées par les Allemands ainsi que la Brigade arabe.
Mais l’aventure des Balkans ne constituait qu’une partie de l’activité du Mufti, dont les préoccupations étaient centrées sur les Juifs de toute la planète. Dans la protestation annuelle contre la déclaration Balfour, qu’il mit en scène dans le grand hall de la Luftwaffe à Berlin en 1943, il s’attaqua à « la conspiration anglo-saxonne et juive », et déclara que le traité de Versailles était un désastre à la fois pour les Allemands et les Arabes. Mais les Allemands, dit-il, savaient se débarrasser des Juifs.
Le 1er mars 1944, il ajouta dans un bulletin radiophonique : « Arabes, soulevez-vous et battez-vous pour vos droits sacrés. Tuez les Juifs là où vous les trouverez. Cela est agréable à Dieu, à l’Histoire, et à la religion. Cela sauve votre honneur. » » Le Mufti participait déjà à la solution finale. Il rendit même visite à Auschwitz où il admonesta les gardes SS en leur enjoignant de « travailler plus diligemment ».
Oui, l'islam a pris part à seconde guerre mondiale en faveur des nazis d'Hitler et dans la SS.
Oui, l'islam a pris part à seconde guerre mondiale en faveur des nazis d'Hitler et dans la SS.
Oui, l'islam a pris part à seconde guerre mondiale en faveur des nazis d'Hitler et dans la SS.
Oui, l'islam a pris part à seconde guerre mondiale en faveur des nazis d'Hitler et dans la SS.

Rédigé par Gérard Brazon

Commenter cet article

Jj 03/06/2016 04:44

Et les japonais ?

scorpion 03/06/2016 03:33

debouze est rien qu'une grosse merde un assassin jamais punit

Jj 03/06/2016 04:49

Les premiers à tirer profit de leur holocauste sont les juifs. C'est pour eux un fonds de commerce exploité de manière éhontée.

segond 04/03/2016 10:56

il est taré debouze , si il n'y avait pas des idiots pour allez voir ses films il serait quoi ? un con de plus

Gerard Brazon 03/06/2016 09:45

Je trouve lamentable ce genre de propos qui considère que les juifs d'aujourd'hui vivraient sur les pendu,les gazés les exécutés,et autres torturés. Même si comme vous, je pense que nos médias en font trop et que ceka devuent contre productif d'autant que l'antisemitisme est en majorité vienr de l'immigration et des islamo-collabo gauchistes. Evitez à l'avenur ce genre de propos sur ce blog. Merci.