(Vidéo) Le racisme anti français s’exprime à Nice, la ville d’Estrosi - Par Gérard Brazon

Publié le 4 Mars 2016

SarkozyEstrosi

Nous sommes à Nice, une ville devenue française sous Napoléon III depuis 1860 suite à un référendum. La France Impériale avait favorisé l’unité Italienne et Nice et la Savoie furent autorisées à rejoindre la France et sont les dernières acquisitions françaises en Europe.

Nice fière d’être française en 1860 ! Qu’en est-il en 2016 ? Une dame d’un certain âge, s’installe à la Pizzeria « Les Arcades », 11 Place de l’Île de Beauté (en face du port), à NICE et se voit refuser d’être servie. Pourtant, il n’y avait pas indiqué à l’entrée de l’établissement, que celui-ci était refusé aux blancs, aux femmes et aux chiens. D’ailleurs, comme le patron de ce restaurant le sait sans doute, ce type d’affichage est interdit !  Est-ce par manque de formations, d’informations de son personnel, est-ce lui-même, par bêtise, il y eut clairement un refus de servir. Mais pourquoi? Parce qu’elle était insupportable, associable, agressive, insultante? Parce qu’elle  vomissait sur les banquettes, qu’elle soit désagréable envers les clients présents? Non, mais simplement parce que femme de France, blanche et fière de ses opinions. En effet, cette femme avait eu l’outrecuidance, l’anomalie de porter un tee-shirt ayant  la France en impression dessus. Ce n’était pas une outrance, une provocation, une insulte pour les uns ou pour les autres, ce n’était que notre hexagone affiché sur un Tee-Shirt. Cette femme et ses amis furent tout simplement virés du restaurant car ici « On aime les arabes » !

Imaginons cette scène d’une femme voilée, s’asseyant au restaurant chez Bernard pour déjeuner. Imaginons Robert, un serveur allergique aux voiles islamiques qui refuse de servir une voilée. Imaginez la réaction de stupeur, imaginez les hurlements, imaginez le scandale, la plainte, y compris celle des clients bien-pensants qui, certainement accouraient pour soutenir l’éconduite, « la victime », lui donneraient l’adresse du commissariat le plus proche, proposeraient de l’accompagner, s’excuserez, etc.  Imaginez !

Je ne doute pas que la presse alléchée par l’odeur de la bonne affaire, viendrait aux renseignements.  Imaginez la scène de Robert le serveur et de Bernard le propriétaire, mis tous deux aux piloris, vilipendés, insultés, menacés, attaqués en justice, avec en prime les déclarations de Cazeneuve, et celle de Manuel Valls ?

Imaginez cette horde claquant du bec, essayant de laper de ci de là, un peu du sang de la bête immonde ? Ah les chiens de la bien pensance hurlant à la mort! Imaginez cette curée ! Couchez les chiens, à la niche sales bêtes,  fermez vos gueules, cessez de hurler à la mort ! Robert et Bernard  sont civilement et commercialement mort !

Point de risque pour cette affaire qui présente la même gravité a priori !

Déjà parce que la victime est blanche, un peu âgée, issue du Front National, revendiquant ses racines. Elle est une patriote sans importance, issue d’une race en voie d’extinction, une femme qui ne se métissera pas, sur qui on peut même jeter un seau d’eau en passant comme on jette un seau d’eau sur les chiens affamés.

Dans cette vidéo, cette femme n’a rien d’une jusqu’au-boutiste. N’est pas unefemem en colère. Elle ne s’est pas dessinée une France sur ses seins nus, n’a même pas hurlé et revendiqué la libération des pizzas 4 fromages, pas même celles des Margueritas. Face à ce racisme clairement émis, en râlant j’imagine, elle et ses amis ont été voir ailleurs, dans un autre restaurant plus accueillant, plus intelligent, si ce n’est plus commercial et respectueux de la loi.

Quelque temps plus tard, elle a voulu, pour je ne sais quelle raison, prendre le nom de ce restaurant raciste, anti France. Elle y retourna, nota le nom du restaurant et au moment de repartir, elle a reçu un seau d’eau froide dans le dos.

Ce restaurant est ignoble, il est raciste et a assurément commis deux délits.

1/ Celui de refuser de servir une personne en fonction de ses origines, de sa race et de sa religion

2/ Celui d’une agression en lui jetant un seau d’eau.

Voilà une affaire à confier en tout premier lieu à la LICRA, à SOS-Racisme, au MRAP, à la Ligue des Droits de l’Homme. Tous ces avocats devraient normalement fondre sur ce restaurant ! A moins qu’ils ne lui trouvent des excuses. Toute la question est là !

Certes, il aurait été utile de déposer plainte contre ce restaurant! Est-ce que cette femme l’a fait ? A-t-elle mis dans sa plainte éventuelle, les témoignages de ses amis ? Qu’est devenue cette plainte ?

D’avance, on sait que ce genre d’individu s’en prend plus facilement aux femmes ! D’autant plus, si elles sont sans défense. Ah misère, j’imagine le parfait balourd, l’un de ces grotesques n’ayant pas inventé l’eau tiède se satisfaire de son refus, baladant sa fierté imbécile devant sa clientèle, une clientèle  qui aurait dû être choquée devant cette attitude raciste, et souligner à cet indigne qu’il n’avait pas le droit de se comporter de cette manière. La clientèle n’a pas bougé, y compris lorsqu’il jeta un seau d’eau sur cette personne âgée.

L’autre réponse serait aussi d’aller prendre un verre chez ce monsieur pour lui demander gentiment, dans la convivialité, dans le « vivre ensemble » qu’il explique son racisme virulent anti français.

Une autre réponse également, pourrait aussi d’aller faire un déjeuner patriote et vérifier par soi-même. Vous filmez la scène ! Si vous êtes bien bâtis, il ne vous dira pas grand-chose, si vous êtes plusieurs, il en dira encore moins ! S’il refuse de vous servir, n’en faite surtout pas une pizza, (en plus des emmerdes juridiques pour vous, vous allez lui assurez des revenus sociaux) mais allez déposer plainte au commissariat, même si c’est la dixième…

Filmez et déposez plainte également à la chambre du commerce, faite lui de la publicité dans tous Nice, marquez votre présence journalière, etc. Bref, en tant que Niçois, montrez que vos ancêtres n’ont pas voté le rattachement de Nice à Alger, Casablanca ou à Tunis, mais bien à Paris et surtout à la France.

Gérard Brazon (Le Blog)

NDLR: Il est fait remarquer que cette vidéo date de 2013. Dont acte. Il serait tout à fait utile de vérifier si 3 ans plus tard, ce racisme anti blanc imbécile, existe encore. 

Rédigé par Gérard Brazon

Commenter cet article

Chantal 04/03/2016 21:48

Si les "vrais Niçois" en avaient dans le pantalons, ils feraient comme les Corses.... Une bouteille de gaz dans la nuit et tout explose !!!!!!! Et Estrosi dehors !!!!

DURADUPIF 04/03/2016 17:02

Et les lettres au Maire, au Président de la Chambre de Commerce, au Préfet ? Et la plainte au Commissariat le plus proche ? Trop tard sans doute !

JPS 04/03/2016 10:52

Faites circuler cette adresse pour boycott permanent :

Pizzeria anti française « Les Arcades », 11 Place de l’Île de Beauté (en face du port), à NICE !!!

Epicure 04/03/2016 09:49

Peut-on essayer d'arborer le Magen David ou Sceau de Salomon pour aller sur cette terrasse voir le résultat...mais avec un huissier (basané!!!) planqué sur la terrasse derrière un coca cola?
Ce serait marrant... On ne peut encore y aller avec un 9mm sous la veste mais ça va arriver...!