2016 : COMMENT RÉSISTER ? − OPÉRATION RÉMORA - Par Luc Sommeyre

Publié le 29 Avril 2016

Avertissement
Pour faire face aux menaces terroristes grandissantes, l’État a mis en place un numéro vert : le 197 dit « alerte attentat ».
Personne n’ignore que la perpétration d’attentats multiples et coordonnés envisagée par Daesch engendrerait un tel chaos que toutes nos Forces (Armée, Gendarmerie, Police) seraient amenées à intervenir partout et en même temps sur le territoire national.
Personne n’ignore non plus qu’en 10 ans, la France a perdu 80.000 hommes dont la mission était d’assurer la sécurité de notre population.
Devant la désespérance prévisible de nos Soldats, de nos Gendarmes et de nos Policiers, de ne pouvoir répondre en tous lieux à ce vraisemblable état de crise sans précédent avec toute l’efficacité qu’ils souhaiteraient faute de moyens suffisants, la mobilisation de la Société Civile toute entière aux côtés des Forces de l’Ordre est une impérieuse opération-citoyenne.

TABLE DES MATIÈRES

FINALITÉ. 1
CORPUS. 2
LE RÔLE D’UNE CELLULE. 2
DES 100 ET DES 1.000. 3
ORGANISATION CLOISONNÉE. 4
PROTECTION DES RÉSISTANTS ET DE LEURS PROCHES. 4
OUVRAGES DE RÉFÉRENCE. 4
LE « TOUR DES POPOTES ». 5

FINALITÉ

Constituer partout en France au sein de la Société Civile des Cellules aptes et disposées à apporter leur connaissance parfaite du terrain et leur soutien aux unités de l’Armée, de la Gendarmerie et de la Police qui pourraient être amenées à intervenir hors de leurs bases naturelles en cas d’événements graves perturbant le fonctionnement de la société (attentats multiples et coordonnés, troubles locaux de type guérilla urbaine, etc.).

Le nom de l’Opération fait allusion à ce petit poisson de 30 à 40 cm qui n’est pas un poisson d’attaque mais se colle par ventouse à un requin qui, lui, est un combattant redoutable. Disons que le Rémora guidera le requin vers sa cible et lui évitera les embûches. En biotique, ça n’est pas tout à fait exact, mais l’allusion est claire.

Imaginez un instant qu’à l’occasion de troubles civils graves, une unité du 27ème bataillon de Chasseurs Alpins basé à Annecy soit déployée à Marmande dans le Lot-et-Garonne où toutes les structures locales se trouvent désorganisées. Certes, nos soldats seront munis de cartes et renseignements locaux sur la région où ils auront à intervenir. Mais ils ne se retrouveront pas sur leur terrain de jeux naturel. Il leur manquera le « ressenti humain » de la population, l’actualisation du renseignement opérationnel (voir plus bas LE RÔLE D’UNE CELLULE, point 2) que seules les Cellules Rémora enracinées seront en mesure de leur fournir pour leur éviter les pièges et accommoder leur stationnement au mieux. Le Rémora se collera sous le requin, lui évitera les pièges, l’aidera à localiser les cibles en lui fournissant l’aide logistique civile, et surtout – c’est très important au plan du moral – lui apportera la marque de la SOLIDARITÉ DE LA NATION TOUTE ENTIÈRE.

Les Cellules Rémora n’interviendront jamais directement sauf sur réquisition. Elles agiront dans le RESPECT ABSOLU DE LA LOI RÉPUBLICAINE. Les particularismes attachés à l’État d’Urgence actuellement en vigueur seront pris en considération.

CORPUS

Rémora est un nom générique. Ce n’est pas une association. Ni carte de membre, ni cotisation. Aucun site Internet ne sera mis en place.

Les Cellules se composent à l’idéal de 4 à 7 personnes. Elles travaillent exclusivement sur un plan local. Il est bon et utile de s’informer de ce qui se passe dans le monde en général et en France en particulier, mais cette forme moderne de la Résistance se concentrera dans le périmètre restreint du domicile ou de l’habitation sans en déborder. Avant d’entreprendre des travaux de voirie, il faut « balayer devant sa porte ».

Aucune restriction confessionnelle ni politique hormis l’adhésion au Patriotisme et l’attachement aux valeurs de notre civilisation. Hommes, femmes, jeunes, personnes âgées : chacun a sa place en apportant son expérience personnelle et sa bonne volonté. Une femme ou un homme âgé et même handicapé pourra effectuer un travail capital, notamment dans le domaine du renseignement. Son action contribuera à la victoire tout autant que celle d’un homme jeune venant des Forces Spéciales. Ils ne feront pas le même travail mais seront complémentaires et solidaires sous la protection symbolique et magique de Jeanne d’Arc.

Aucune restriction de nationalité non plus. Il est de nombreux Étrangers qui vivent en France de façon parfaitement intégrée, qui aiment notre Pays comme leur seconde patrie, et qui nous apporteront le plus honnêtement du monde toute leur aide à défendre nos Terres, où ils vivent en paix.

Qualités requises : calme − discrétion − détermination.

Qui dirige une Cellule ? – En théorie personne. En pratique, un « chef » se dégage naturellement de tout groupe uni. C’est une constante universelle. Il n’y a aucune hiérarchie au sens classique du mot. Toutes et tous sont égaux face à la Contrerévolution que nous menons, pour reprendre le terme dont Château-Jobert désignait le Patriotisme (pour lui, Révolution = subversion).

LE RÔLE D’UNE CELLULE

Tout savoir dans le cadre du périmètre qui lui est affecté. TOUT.

  1. La Cellule devra CONNAÎTRE SON SECTEUR DANS SES MOINDRES RECOINS, découvrir et recenser s’il y a lieu :
    1. L’emplacement des stocks de nourriture et d’eau potable (notamment les réservoirs) ainsi que la manière dont ils sont sécurisés et approvisionnés ;
    2. L’emplacement des transformateurs électriques et autres sources d’approvisionnement énergétique (gaz et carburants) ainsi que la manière dont ils sont sécurisés et alimentés ;
    3. Identifier les lieux de soin et leur importance, localiser les emplacements du matériel médical et des produits pharmaceutiques (hôpitaux, infirmeries, médecins, centres de Protection civile, pompiers, etc.) ;
    4. Évaluer l’importance des garages et ateliers pour l’entretien et la réparation éventuelle de matériels roulants, et déterminer leurs capacités ;
    5. Savoir les caches, les caves, souterrains, raccourcis, voies d’accès et/ou de repli – ceci en zone urbaine comme en milieu rural ;
    6. Identifier les immeubles dont les toits ou certaines particularités architecturales pourraient servir de base pour ralentir, blesser ou tuer des membres des Forces de l’Ordre en intervention ;
    7. Localiser les centres de réunion des individus qui se déclarent ouvertement ennemis de notre Patrie, comme les mosquées salafistes aujourd’hui, déterminer les heures de fréquentation et le nombre de participants ainsi que les lieux de parking (il est inutile de chercher des lieux de rassemblement nazis : il n’y en n’a pas – mais s’il y s’en découvrait un, il conviendrait de pratiquer de la même manière) ;
    8. Et toute particularité locale comme autoroutes et voies rapides, rivières, forêts, mares, marécages, etc. (il est inutile de chercher des déserts sablonneux : il n’y en n’a pas – mais s’il y s’en découvrait un, il conviendrait de pratiquer de la même manière) ;
    9. Dresser une carte aussi claire que possible de tout ce que dit plus haut sur papier : l’Internet peut faire défaut et l’électricité peut venir à manquer.
  2. La Cellule aura également un rôle de RENSEIGNEMENT OPÉRATIONNEL :
    1. Elle dénombrera et identifiera les personnes physiques qui, ouvertement, manifestent une hostilité violente ou larvée à l’encontre de notre Pays ;
    2. Elle prêtera aussi une attention particulière à celles ou ceux qui s’en rendent complices ouvertement ou par fournitures de moyens ou assistance.

Pour tous les membres des cellules et leurs amis : pensez dès aujourd’hui à constituer des réserves d’eau potable et de nourriture (voire de carburant) pour une durée de trois mois. L’achat d’un congélateur et d’un générateur n’est pas une vaine dépense.

DES 100 ET DES 1.000

À l’étude des marques d’intérêt pour la stratégie Rémora, nous avons très largement dépassé plusieurs centaines de femmes et d’hommes répartis sur l’ensemble du territoire national. Certaines et certains se sentent un peu “isolés” de prime abord. Qu’à cela ne tienne. Elles et ils sont les graines semées sur nos Terres, qui vont germer bien vite (on est au printemps !) Ils vont rapidement identifier autour d’eux « ceux qui vont bien » pour constituer une ou plusieurs Cellules géographiquement proches de leur domicile. Parfois, le vent emporte au loin une graine qui va pousser sur un terrain lointain, à des lieues de l’endroit où elle a pris naissance. On verra bientôt fleurir l’arbre là où on l’attendait pas. (Je pense particulièrement aux régions “Centre” et “Auvergne” où l’on semble encore dormir du sommeil du juste. Attention aux réveils en fanfare !)

100 personnes de bonne volonté, à la tête bien faite et bien pleine, voilà le ferment indispensable. Nous l’avons. Si les Cellules Rémora sont correctement constituées, si elles travaillent avec sérieux et discrétion dans leurs périmètres respectifs, nous tenons le Pays. Le chiffre de 1.000 est virtuellement atteint et de très loin dépassé ! Il nous reste à matérialiser l’organisation et les relations en étoile qui permettront la coordination nationale, coordination qui, elle, se liera inévitablement à d’autres Patriotes allemands, belges, italiens, suisses, anglais, espagnols pour ne citer que les Nations limitrophes et amies.

À l’idéal, si une Cellule est constituée et animée par des personnes ayant une expérience « du terrain », dont les activités sont ou ont été directement en rapport avec le maintien de l’ordre opérationnel (Armée, Gendarmerie, Police Nationale, Police Municipale, Douanes et aussi Militaires et Paramilitaires ayant servi à l’étranger, etc.) elle se développera plus vite et l’efficacité de ses actions s’en trouvera renforcée. Mais ceci n’est pas une condition sine qua non.

ORGANISATION CLOISONNÉE

Aucun organigramme ne sera publié. Pour la sécurité évidente des Rémoriens, sans patauger dans les fantasmes aujourd’hui puérils de la “clandestinité”, la plus grande DISCRÉTION est impérative. Les membres ne connaîtront en tant que tels que ceux de leur Cellule propre. Les Cellules n’auront aucun rapport direct les unes avec les autres. Pour exemple : Châteauroux compte déjà plusieurs Cellules. Les membres de la Cellule « A » ignorent qui fait partie de la Cellule « X » puisqu’ils ignorent même que d’autres travaillent à Châteauroux. Les secteurs géographiques sont limitativement et soigneusement tracés.

Cette précaution élémentaire réduira à néant la nocivité des « taupes » qui ne manqueront pas de tenter de s’y infiltrer. Attention : on ne joue plus…

Chaque Cellule aura son organisation et ses codes de communication propres. Cela présente l’avantage de ne pas créer de schéma applicable à l’ensemble. Comme pour les “taupes”, les “hackers” auront bien du souci à se faire pour dresser notre cartographie. Là aussi, pour les sujets sensibles, je vous invite prestement à remplacer vos téléphones portables et autres ordinateurs par des moyens de communication moins conventionnels…

PROTECTION DES RÉSISTANTS ET DE LEURS PROCHES

Pourquoi se cacher si l’on n’a rien à se reprocher ? – La question sera posée, mais pardonnez-moi : elle est idiote. Il est évident que des éléments ennemis de notre Pays pourraient s’en prendre physiquement aux Patriotes qui, pionniers au sein de Rémora d’un futur Mouvement populaire généralisé en cas de conflit civil, symboliseront à leurs yeux le fer de lance de la Résistance. D’où mon slogan lancé sous forme de boutade : « Il vaut mieux passer pour un con que pour une cible ».

La DISCRÉTION LA PLUS ABSOLUE est IMPÉRATIVE : « Rémora ? – Connais pas ! »

Pour cette raison, je vous invite une fois de plus à relire bien attentivement le document RÉSISTANCE déjà publié sur ce site. Les conseils et invites qui y sont portés sont sans doute incomplets. Certains les jugeront maladroits. Mais ils constituent la base sommaire de la prudence élémentaire. J’insiste très lourdement sur l’association Les Voisins Vigilants à laquelle je vous conseille fortement d’adhérer. C’est gratuit. Vous y ferez la connaissance de personnes inconnues de vous jusqu’alors et vous vous rapprocherez de la Police ou de la Gendarmerie selon la zone de votre Cellule. Tout en demeurant particulièrement discret quant à Rémora, vous y identifierez immanquablement des personnes qui peu à peu vont grossir nos rangs.

OUVRAGES DE RÉFÉRENCE

Je vous presse aussi vivement à lire :

du Colonel Pierre Château-Jobert. Ces ouvrages sont assez denses et parfois ardus, mais je ne saurais trop suggérer aux Cadres et futurs Cadres de les étudier en profondeur.

Château-Jobert PierreColonel Pierre Château-Jobert (1912-2005)

LE « TOUR DES POPOTES »

J’ai déjà entrepris de nombreuses visites, principalement en Île-de-France et dans les régions au nord de Paris. « La mayonnaise prend admirablement » pour user d’un langage vulgaire mais explicite.

Peu fortuné et ne bénéficiant d’aucun soutien financier – l’argent est le nerf de la guerre – j’ai sollicité d’être hébergé par nos amis conscients de l’imminence des dangers qui nous menacent, qui souhaitent apporter leur contribution active à la Résistance. Malheureusement, comme dit dans les prolégomènes de mon précédent article (« 2016 : Pourquoi résister ? ») mon système informatique a subi des rafales de cyberattaques depuis plus d’un mois. Il est de nombreux amis à qui je n’ai pas répondu, leurs messages ne m’étant pas parvenus. Je les prie de bien vouloir m’en excuser.

Pour autant, mon adresse Internet recevant maintenant correctement les courriels, n’hésitez pas à me « rappeler à l’ordre » dès à présent ! Grandement retardé par ces ennuis technologiques, j’ai dû reconstituer mon planning de visites, ce qui est un travail hallucinant eu égard aux modifications incessantes que je dois y apporter encore. Je m’efforcerai de répondre à toutes et à tous, et de rencontrer toutes les personnes qui m’ont aimablement proposé de faire halte chez eux entre le début du mois de mai et la fin juin, voire le début juillet peut-être pour les régions de l’est de la France et les Ardennes.

En outre, je ne tiens pas à participer à des réunions, même restreintes, dans un lieu public, sauf dans une salle PRIVÉE ou PRIVATISÉE appartenant à l’un de nos amis.

Le but de cette publication est de gagner du temps lors de nos prochaines rencontres.

Vous remerciant pour votre aimable attention, prêt à entendre aussi tout conseil et avis, je vous prie de recevoir et d’accepter mes salutations les plus amicales et patriotiques.

LS
luc.sommeyre@minurne.org

NB : « Minurne-Résistance » est un site hébergé en Suisse.


→ Article de libre publication en prenant la précaution d’indiquer « © Minurne-Résistance ».

 

Rédigé par Gérard Brazon

Commenter cet article