Le papy a osé se défendre et a tué une racaille : en prison ! Par Sophie Durand

Publié le 27 Mai 2016

prison

 

Pour Riposte-Laïque

« Se trouvant dans un train dans lequel des  jeunes  fumaient, il leur a demandé d’arrêter, il a sorti son couteau suisse, un jeune homme en est mort ». Quelle horreur disent les bien pensants à cette lecture, mourir pour une cigarette !… Mais attendez, attendez. Vous n’avez là que la version politiquement correcte. Quand on approfondit, on s’aperçoit que le sexagénaire a demandé poliment aux « jeunes » d’arrêter. Ils se sont alors jetés à dix sur lui, l’ont molesté, l’ont mordu à une oreille… on a essayé de les séparer, le « jeune » a réattaqué, le papy s’est senti menacé et a alors sorti son couteau. Il faut convenir que les deux versions sont assez différentes…

http://www.fdesouche.com/732441-juvisy-91-il-poignarde-mort-un-jeune-qui-fume-dans-le-rer#

Il semblerait que ce sexagénaire était en légitime défense. Encore un qui croyait qu’il était autorisé à défendre sa vie. On sait ce qu’il en est, puisque même un membre des forces de l’ordre, martiniquais, qui sort de sa voiture à laquelle « on » a mis le feu et qui est sur le champ flagellé par un « blanc » d’extrême-gauche, n’a pas le droit de se défendre et doit rester stoïque sous les coups, à côté de sa voiture qui brûle, tout taillé en armoire à glace et muni d’une arme qu’il est ! On ne lui doit pas le respect et encore moins l’obéissance !… Alors un commun des mortels, se défendre quand on en veut à sa vie ? Vous n’y pensez pas !… Qu’attend-t-on pour mettre à jour la loi sur la légitime défense et surtout la jurisprudence, systématiquement du coté des agresseurs ?…

La fumée dans les trains vous déplaît ? C’est tant pis pour vous. Taisez-vous, profil bas, ne voyez rien et n’entendez rien, fuyez. Pour ceux qui craignent le cancer passif, les asthmatiques et autres allergiques  à la fumée de cigarette : vous n’avez pas d’autre droit que de vous boucher le nez, vous devriez même cesser de prendre le train. Même si depuis 2006 il est interdit de fumer dans les trains et les gares. Cette interdiction est régulièrement rappelé par un micro à la voix suave et par des affiches sans équivoque. Mais la racaille règne et a tous les droits. On n’a donc même pas le droit de lui rappeler le règlement. Et pourtant ce règlement existe :

http://dnf.asso.fr/-Transports-.html

On attend des nouvelles de ce papy, dont les journaux sont avares. Ce sont souvent les papys qui, n’ayant plus rien à perdre et sont exaspérés, prennent le taureau par les cornes. Le papy Galinier est connu de tous mais il y en a d’autres, dont le bijoutier qui avait tué son cambrioleur. Il est navrant et très malheureux qu’un jeune soit mort, mais il est également navrant de voir fouler aux pieds une loi censée faciliter le vivre-ensemble, pour adopter le jargon politiquement correct, et de voir la légitime défense réduite à rien.

L’amende pour les contrevenants à cette interdiction de fumer est de 68 euros, c’est à dire rien pour certains de ces jeunes qui paradent avec des vêtements de marque, des téléphones de luxe, et apparemment ne font rien de toute la journée que tenir les murs…seule une sanction exemplaire comme l’interdiction de prendre le train pendant six mois serait dissuasive. Car avez-vous remarqué que les trains et les gares sont un terrain de jeu très prisé par cette racaille ?… Ils s’y donnent rendez-vous, capuche sur la tête, slip dépassant du jean qui tombe, sautent en meute les tourniquets, font la fête, mangent, boivent, draguent et dorment sur les banquettes taguées par leurs soins. Ils font des histoires quand on essaie de les verbaliser. Et fument.

Qui n’a jamais voyagé, avant cette loi, dans un wagon puant et noyé de fumée bleue ?… Pourquoi cette insouciance de la SNCF à cet égard ? Il faut qu’un usager exaspéré et attaqué alors qu’il est dans son bon droit en protestant, sorte un couteau pour que les contestations soient connues du public ? On arrive malgré tout à savoir que bien des transgressions se produisent à la SNCF, dans l’indifférence générale. Ainsi on apprend que sur la ligne P, Château-Thierry-Meaux-Paris, des fumeurs se sont appropriés un wagon et y fument en toute impunité, tous les jours. Gare aux non-fumeurs arrivés là par hasard.

http://www.20minutes.fr/paris/1759391-20160104-paris-ligne-p-fumeurs-font-loi-train

On apprend aussi qu’en mars dernier une contrôleuse a été surprise en train de fumer dans son espace réservé, dans un TER. Les passagers lui ont enjoint de cesser. Paniquée, elle a empêché le train de repartir pendant une heure.

http://www.francesoir.fr/societe-transport/nice-une-controleuse-fume-bord-dun-train-les-passagers-en-colere

Mais il est tout à fait courant de croiser des fumeurs dans les trains et dans les gares et même des contrôleurs cigarette au bec. Plusieurs sites web dédiés en font état. Il suffit de cliquer sur google. Il y aurait à la SNCF un manque total de volonté de faire respecter la loi sur le tabac. (Sans parler de l’interdiction de la burqa). D’où l’exaspération grandissante de certains voyageurs, exaspération qui peut les conduire, en désespoir de cause et pour se défendre, à sortir un couteau suisse.

La SNCF est à l’image de la France : désarmée, dans tous les sens du terme. Alors, soutenons les papys qui sont en prison à cause de ceux qui, en France, ont rendu les armes et renoncé à faire respecter nos lois.

Sophie Durand

Rédigé par Gérard Brazon

Commenter cet article

Ronaldegaule 28/05/2016 10:50

Un constat d'échec de plus ! Mais cela n'a rien d'étonnant car les veaux que nous sommes (encore..) ne sont pas capables de se conduire comme les loups, en meute !
Regardez la C(ancer) G(énéralisé) du T(ravailleur), minimum d'adhérents, maximum de nuisances !
Ainsi va notre pauvre pays de "Charybde en Scylla"!!!!