Massacres de Munich par les terroristes palestiniens : la réécriture de l’histoire. Par Dreuz-info

Publié le 2 Mai 2016

C’est bien connu, le complot juif (accessoirement judéo-maçonnique) gouverne le monde, la finance, la presse, la culture et les arts dont le cinéma.
Lieu où les terroristes palestiniens ont torturé les otages israéliens (y compris la castration d’un des athlètes pendant que les autres étaient forcés de regarder) avant le massacre de Munich en 1972
C’est certainement pour cela qu’il est nécessaire de réécrire l’histoire même récente connue de nous tous et souvent directement vécue.
C’est à cette tâche que s’est attelé Nasri Hajjaj avec le « documentaire » intitulé «  Munich, a palestinian story » qui a été accepté au prochain Festival International du Film de Cannes.
Le résumé nous raconte :
« Le 6 septembre 1972, huit palestiniens combattants de la liberté ont attaqué le village olympique de Munich, et on pris onze athlètes israéliens en otage. L’opération s’est terminée quand les officiers de la sécurité allemande ont ouvert le feu, tuant 5 des palestiniens et les 11 israéliens. Pourquoi l’opération a-t-elle été déclenchée ? Ce film sera le premier documentaire palestinien qui retrace cet évènement, fera la lumière sur de nouveaux faits, documents et personnes impliquées »
(« On September 6th, 1972, eight palestinian freedom fighters attacked the Olympia Village in Munich, taking eleven israeli sportsmen hostage. The operation ended when german security officers opened fire, killing 5 of the Palestinian men and the 11 Israelis. Why this operation was carried out? This film will be the first Palestinian documentary about this event, bringing to light many new facts, documents and people involved.”)
Tout est pratiquement fauxTout est dit :
  • Combattants de la liberté
  • 5 palestiniens tués
  • 11 Israéliens tués par les Allemands
Mais qu’en est il des non dits ? Comme bien souvent voire quasiment toujours, tout est pratiquement faux dans les allégations de ces sinistres personnages.
⇒ Les combattants de la liberté sont des terroristes qui prennent des otages pour faire libérer d’autres terroristes emprisonnés dont deux sont des membres de la « bande à Baader ».
⇒ Effectivement, 5 terroristes seront tués par les forces de sécurité allemandes et c’est là le seul fait véridique.
⇒ Les 11 athlètes, eux, seront assassinés par les terroristes : Yossef Romano et Moshe Weinberg dans les appartements des sportifs après avoir été torturés et mutilés (castré pour l’un d’entre eux) faits rapportés à l’époque par Hans Dieter Genscher, Ministre de l’intérieur de la RFA et Walter Tröger, maire du village olympique, qui avaient pu voir les otages lors d’une tentative de négociation avec les terroristes.
Dans le 1er hélicoptère, 3 sont tués par l’un des terroristes : Springer, Haflin et Friedman ; le 4ème Bergen, est blessé mais mourra dans l’explosion de la grenade que lance ce même terroriste dans l’hélicoptère.
Dans le 2ème hélicoptère, les 5 otages sont exécutés à bout portant  : Gutfreund, Schor, Sladin, Spitzer et Schapner. (Témoignage du journaliste John Cooley qui était sur les lieux).
Ces « combattants de la liberté » sont membres de Septembre Noir, organisation terroriste
Ces faits sont corroborés par Shaul Ladany et Tuvia Sokolovsky qui avaient réussi à s’échapper.
Ces « combattants de la liberté » sont membres de Septembre Noir, organisation terroriste rassemblant des membres de l’OLP et du FPLP.
 
Voici les faits. Que les ennemis du peuple juif veulent réécrire l’histoire à leur profit ne nous étonne guère, après la régularité des votes scandaleux et honteux de l’ONU et de tout récemment encore de l’Unesco, mais qu’une fois de plus, la France, cette fois par l’intermédiaire de ceux qui se disent notre élite culturelle, abonde dans ce sens est une insulte aux victimes, à l’Histoire et à la vérité.
Bientôt on enseignera sans vergogne à nos enfants que la Révolution Française a été inspirée par Allah et conduite par les imams et les mollahs.
Le monde d’Orwell est à la fois lointain et présent mais bien naïf, à côté de la perversité contemporaine de nos dirigeants politiquement corrects.
Il importe que des voix s’élèvent pour contrer le dévoiement de la pensée, combattre pour la vérité et l’éthique.
Continuons donc, et comme le disait Tristan Bernard « ……maintenant nous allons vivre dans l’espérance ».
Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Pr. Patrick Bloch pour Dreuz.info.

Rédigé par Gérard Brazon

Commenter cet article