Plaidoyer pour Sadiq Khan : il est représentatif de Londres - Par Monique Bousquet

Publié le 9 Mai 2016

unnamed-48

Sadiq Khan n’est pas le résultat d’un complot qui viserait à parachuter des musulmans sur des postes-clés occidentaux.

Sadiq Khan a choisi de signer son investiture  dans la cathédrale de Southwark. Derrière lui, dans l’assistance, une femme voilée. Pas de problème pour les Anglo-saxons qui n’ont jamais rien eu contre les signes religieux, qui conçoivent des uniformes de policiers spéciaux pour les Sikhs, qui ont toujours rejeté l’assimilation, qui ont vivement protesté lors de notre loi contre les signes religieux ostentatoires à l’école.

Sadiq Khan n’a d’ailleurs pas fait spécialement campagne sur les questions religieuses. Ce sont plutôt les journalistes qui l’ont fait ou ses adversaires.

Sadiq Khan a axé son programme sur le coût de la vie londonien, notamment ceux du logement et des transports qui sont proprement surréalistes, résultats de la spéculation immobilière à laquelle se livrent les Britanniques, qui a vidé la ville de ses habitants lambda, repoussés toujours plus loin à la périphérie. Peut-on le lui reprocher?

Sadiq Khan représente le candidat issu du peuple, qui en connaît les problèmes et les difficultés, face à un adversaire incapable de citer le nom d’une seule station du métro londonien.  D’une, cette revanche sociale n’est pas pour déplaire  au pays de Sa Gracieuse Majesté, où l’on révère la monarchie, mais aime bien que ceux qui sont nés avec une cuillère d’argent dans la bouche  fassent leurs preuves ou reçoivent une leçon d’humilité. De deux, qui d’autre qu’un descendant de la plus importante population immigrée représenterait le peuple, dans un pays qui a abandonné les petits-blancs, les héros des films de Ken Loach, le quart monde de son propre pays.

Sadiq Khan, aime et respecte  le Royaume-Uni et ses institutions. Pourquoi douter de lui plus que de nos hommes politiques?

Sadiq Khan ne prônera pas la charia. Elle existe déjà dans de nombreux quartiers de Londres.

Sadiq Khan a promis d’être le maire de tous les Londoniens. Pourquoi pas? Sans grande difficulté, peut-être y arrivera-t-il mieux que Moi-Président, qui avait  bien promis de l’être (Président) de tous les Français.

Sadiq Khan sera peut-être même un bon maire pour Londres. Un Londres sans chapeau melon, sans cockneys, un Londres de bobos traders et de diverses communautés issues des quatre coins de l’Empire.

Sadiq Khan n’est pas un signe annonciateur. Il est le résultat inévitable et logique d’une politique d’immigration massive menée depuis les années 70 en vertu des accords du Commonwealth et d’une politique ultra-libérale qui a vendu la ville aux émirs du golfe et préfère importer des travailleurs étrangers quitte à laisser sur la paille ses propres ressortissants.

Sadiq Khan est  donc le maire parfaitement représentatif de la neo-population ethnique et sociale.

Monique Bousquet

Rédigé par Gérard Brazon

Commenter cet article

Aaron 09/05/2016 18:02

Le ver dans le fruit.

Claude Germain V 09/05/2016 14:55

Excusez moi , mais il y a quelque part un foutage de G......E , parce que ce que l'on voit derrière le personnage , ce sont un certain nombre de voilées et autre enpaquetées assises au sol ou debout , car au pire si c'est un lieu de culte chrétien ,pour s'assoir par terre , on devine l’état des lieux quelques temps après transformation en mosquée ...................moi ce que j'en dit ................je ne fait que comparer ce que dit le texte a l'image.....faut pas oublier que le même personnage en 2008 n'avait pas craché sur l'attentat de Londres............a chacun d ' en penser ce qu'il veut......