Les socialistes à l’assaut des écoles privées au nom de l’école universelle ? Par Gérard Brazon

Publié le 12 Juin 2016

sur les écoles libres ou fantasme de ses défenseurs? Madame Najat Vallaud-Belkacem est tout à fait libre de nous prendre pour des imbéciles. De même, les imbéciles sont parfaitement libres de croire aux raisons de la ci-devant Ministre de l’éducation national sans majuscule.

Comment ne pas voir dans cette volonté de réformes des écoles privées, faisant suite à sa volonté d’apprentissage de l’arabe dès le CP à nos enfants, que nous sommes dans une sorte de prolongation ou répétition de la réforme scolaire que souhaitait François Mitterrand en 1984.

On notera au passage qu’elle souhaite une surveillance attentive des écoles communautaires mettant  en avant une possible suspicion sur les contenus pédagogiques  des écoles catholiques, juives et musulmanes. Par cette affirmation faussement « innocente », elle les met toutes dans le même sac. J’y vois pour ma part un véritable enfumage, une falsification que l’on peut qualifier de grotesque. Finalement,

  • Est-ce les écoles catholiques et juives qui posent des soucis en termes de laïcité et de revendications communautaristes ?
  • Est-ce les écoles chrétiennes et juives qui exigent que soit respectés la séparation des sexes, la minoration des filles et les tenues vestimentaires marquant la soumission des gamines à l’autre sexe?

L’école est et devrait rester le creuset de la république une et indivisible ? La mission première de l’école est la formation des esprits. Elle doit assurer les bases de l’instruction et doit diffuser l’idée de l’égalité des sexes et des libertés civiques ?

Est-ce le cas des écoles coraniques?  Nous n’avons qu’à regarder l’entrée des enfants dans les écoles coraniques pour nous rendre compte que les petites filles sont le plus souvent entièrement voilées. Elles ne sont pas l’exemple d’une bonne intégration dans une société française diverse promouvant la liberté et l’égalité des sexes. « La femme naît libre et demeure l’égale à l’homme en droit » (Déclaration des droits de la Femme et de la Citoyenne, art. I). Le moins que l’on puisse dire est que l’islam ignore souverainement Olympe de Gouges. Les écoles coraniques ne présentent clairement pas cette assurance qui est la préparation des enfants de tous les sexes à l’égalité et à la vie dans notre communauté nationale.

Sourate 4 verset 34Les hommes ont autorité sur les femmes en raison des privilèges que dieu accorde à certains par rapport à d’autres (…) celles(polygamie) dont vous craignez la sédition, ne vous mettez pas au lit avec elles, vous les reléguerez et vous les battrez, (…)

Est-ce, Madame Vallaud-Belkacem, sur ces bases que nos enfants apprendront l’arabe dès le CP ? Vous savez bien Madame que l’arabe s’apprend sur la base du Coran et que celui-ci n’est pas innocent, ni très ouvert à la tolérance religieuse. Vous trahissez la République, vous trahissez la France.

C’est sont les écoles coraniques qui positionnent les petits garçons et les petites filles dans un univers mental décalé avec la réalité qu’ils peuvent constater dans la rue, voire dans les centres aérés, et les activités sportives municipales.

Certes, vous me direz que ces enfants ne vont probablement pas dans ces lieux de perdition de « mécréants« . Les parents se doutent bien que leurs enfants vont se retrouver en porte à faux ou en opposition frontale avec des enfants de leur âge ne partageant pas leur croyance et pouvant les « contaminer » par leurs attitudes, habitudes et camaraderie.

Sourate 5 verset 51 : Ô vous qui croyez, ne prenez pas pour amis les juifs et les chrétiens. Ils sont amis les uns des autres. Celui qui les prend pour amis est des leurs.

Ce sont les écoles coraniques qui promeuvent dans leurs brochures: l’épanouissement de l’enfant en donnant un sens aux apprentissages, mais aussi la quête spirituelle à la lumière du Coran et de la Sounna (vie de Mahomet) Un prophète dont on sait la violence, la polygamie, ses razzias, ses esclaves, son mariage avec une Aïcha de 6 ans et ce que l’on peut considérer comme le viol de celle-ci à 9 ans suivant nos critères moraux. Voir ici

Est-ce le cas pour les élèves chrétiens? Certainement pas et j’en veux pour preuve qu’il y a beaucoup  d’écoles catholiques qui acceptent des gamines musulmanes voilées. Ce sont d’ailleurs les plus nombreuses dans les écoles catholiques de Marseille par exemple, et pas seulement. Quelle en est la cause? Probablement le niveau désastreux des écoles publiques qui fabriquent des « crétins » comme l’a décrit dans son livre Jean-Paul Brighelli.

D’ailleurs, on peut légitimement regretter que de nombreuses écoles catholiques face au nombre des inscriptions, ont hélas retiré les crucifix des salles de classes, évitent d’enseigner les prières, la connaissance de la Trinité, et refusent de fait, de souligner le message christique pour ne pas avoir à commettre une discriminationentre des élèves qui ne seraient pas chrétiens. Comme si les parents juifs, bouddhistes et musulmans avaient laissés par hasard, leurs enfants dans une école chrétienne.

J’ai honte pour ces dirigeants d’écoles qui refusent d’assumer leur particularisme et assurer ainsi, l’instruction de leurs valeurs. Rappelons au passage, qu’aucun parent n’est en droit d’exiger l’abandon de ce qui fait l’essence même d’une école confessionnelle. Personne ne les oblige à y inscrire leurs enfants. Ces responsables auraient-ils désormais honte du christianisme comme déjà on pourrait le penser de la part de certains Évêques très (trop?) affables avec l’islam ?

Est-ce le cas des écoles juives? Pas plus car en fait, si nous remarquons ces écoles, c’est surtout uniquement parce que plane sur elles le danger terroriste des tueurs islamistes et donc antisémites comme Merah. Alors, nous y voyons des cars de CRS, des barrières, des policiers qui montent la garde et assurent la sécurité des enfants.

En fait, les enfants chrétiens et juifs des deux sexes restent des enfants comme tous les autres une fois sortis des écoles et que rien ne les distingue a priori. Il n’en est pas de même des enfants qui sortent des écoles coraniques comme celle de Nanterre, ville communiste, boulevard 227 boulevard George Clémenceau.

Il y a dans cette réforme quelque chose de malsain car elle utilise les peurs des écoles confessionnelles pour s’attaquer en réalité à l’ensemble des écoles privées y compris, et surtout, s’attaquer à des écoles qui ne diffusent pas le message de lasociali-lie qui falsifie l’histoire de France, refuse les idéaux patriotes, les héros de la France éternelle, de Clovis à Marianne en passant par Jeanne, les Rois de France et les Empires napoléoniens.

Les socialistes qui nous gouvernent, madame Najat Vallaud-Belkacem en particulier, souhaitent clairement le formatage des enfants, et donc le nivellement par le bas plutôt que l’excellence, l’égalité à tout prix par le refus de l’élitisme au risque de l’inculture.

Les socialistes n’ont pas abandonné l’idée d’une école publique universelleformatée et instrumentalisée avec la volonté de détruire à terme, la liberté d’instruction, l’école libre et confessionnelle. De même de sortir les enfants des « griffes parentaux » afin de les réduire à n’être que des sujets malléables et corvéables.

Il faudra sans doute aux parents, aux familles de France, s’en défendre, se révolter, instruire les enfants, combler les manques, préserver la mémoire, se déplacer dans les écoles, se battre contre des enseignants, des directeurs, des recteurs qui voudront enseigner les victoires de Saladin (Ṣalāḥ ad-Dīn Yūsuf) contre les chrétiens, les empires africains, la repentance, plutôt que les croisades au secours des lieux saints agressés par les arabo-musulmans, et l’histoire de France.

Les parents auront le devoir d’entretenir la mémoire d’un passé glorieux que les gouvernements depuis plus de 40 ans refusent d’enseigner à nos enfants, sinon en le falsifiant. L’esprit, l’instruction de nos enfants, plus que jamais sont l’avenir d’une Nation, la nôtre, la France.

Gérard Brazon

 

Les socialistes à l’assaut des écoles privées au nom de l’école universelle ? Par Gérard Brazon

Rédigé par Gérard Brazon

Commenter cet article

jean-luc 14/06/2016 07:58

Comment peut-on imaginer une saine réforme proposée par une crouille malsaine ? Cherchons l'erreur.