Trahison de nos "élites": l'apprentissage de l'arabe pour des mômes de 6 ans. Par Gérard Brazon

Publié le 1 Juin 2016

image001-11Le 31 mai, chez le bobo Bourdin, dans cette émission dite populaire qui donne, dit-il, la parole aux sans grade, aux sans dents, au petit peuple, à la France profonde, nous avons pu entendre l’inénarrable ministre Maroco-Française nous expliquer pourquoi, ce serait une chance pour la France que les petits Français apprennent l’Arabe.

Bien entendu, l’ami Bourdin ne fut pas aussi teigneux qu’il sait l’être quand il interviewe  un représentant de « l’extrême droite » (écouter à partir de la 14e minute). Il n’avait pas ce regard en canon de 75 mitraillant la Marine ! D’ailleurs, celle-ci fait la grève des médias et de RMC en particulier.

Donc l’arabe devient une langue normale qui doit être apprise et comprise dans nos écoles de la République si peu Française aujourd’hui.

Certes, on peut se demander pourquoi, sans être raciste, xénophobe et autres billevesées, s’il ne serait pas plus urgent de faciliter, voire d’accentuer l’apprentissage de la langue française. Que nenni ma brave dame, que dites-vous là mon brave monsieur! Oh mais vous êtes fous ! Nos enfants seront plus riches, plus intelligents du fait d’apprendre plusieurs langues.

Oui mais, pourquoi l’arabe ?

  • Est-ce une langue importante?
  • Une langue commerciale indispensable?
  • Une langue scientifique incontournable?
  • Une langue apportant une évolution sociale, philosophique, historique?

Pas vraiment. Cette langue n’est parlée que dans les territoires arabes dont on sait qu’ils ne brillent pas par leurs sciences, leur dynamisme commercial, leurs avancées technologiques.

Même s’il y a dans ces pays beaucoup de « Docteurs » et autres « savants », la majorité l’est sur la connaissance du Coran. Autant dire que s’il fallait se baser sur la science contenue dans le Coran, nous serions encore sous les tentes à se soigner avec de la pisse de chamelle. Il faut bien le dire tout de même, tous ces braves dirigeants et leurs peuples n’utilisent pas de technologies arabes et se font soigner la plupart du temps grâce à des médicaments inventés par des Kouffars et autres chrétiens et juifs. Ce n’est pas grâce au Coran, qu’ils prennent les Airbus que je sache… Passons !

L’arabe s’apprend sur la base des textes religieux. Autant le dire tout de suite, les apprenants d’aujourd’hui, seront les djihadistes de demain si des professeurs venant des territoires arabes qui vont, rappelons-le, de l’Arabie Saoudite à la Mauritanie en passant par la Syrie, l’Egypte, la Libye, la Tunisie, l’Algérie et le Maroc, viennent dans nos écoles de la République. Des profs qui seront payés par les contribuables, officiant dans des classes financées par nos impôts. Islamisation? Houla, pas d’amalgame…

D’où vient le malaise. Ce n’est pas la Maroco-Française qui est à l’origine de cette volonté d’apprentissage de l’arabe. C’est une directive européenne datant de 1977 qui impose l’apprentissage de la langue d’origine à tous les immigrés venus en Europe et particulièrement en France.

Ce fut mis en place en 1978 par Giscard d’Estaing sous l’anagramme CLCO (Classe de langues et des civilisations des pays d’origine). Thierry Desjardins dans son livre « Le scandale de l’éducation nationale » l’explique page 77.

Lors d’une déclaration de l’excellente Valérie Laupie, nous pouvons réaliser ô combien la Ministre de l’Éducation Nationale ne fait que mettre en place certes avec un zèle certain, une directive européenne qui date de l’année de sa naissance (Najat Belkacem, née le 4 octobre 1977 à Beni Chiker, dans la région du Rif,). En fait les vrais responsables sont les « pères fondateurs » de cette Union Européenne qui se découvrent et montrent leur volonté de poursuivre la crucifixion des Nations européennes en tuant nos langues d’origines européennes, en confrontant  nos langues et nos cultures qui par l’effet de la démographie les rendront minoritaires. C’est bien un plan à long terme que Bad’yor avait dénoncé dans son livre Eurabia.

Un grand merci à cette femme de courage qui ne mâche pas ses mots et dit une vérité relevant du bons sens.

Bien entendu, pas un mot de l’ami Bourdin sur ce sujet, sur cette volonté de destruction. Pas étonnant d’ailleurs, lorsque l’on connait ses méthodes. Je reste toujours effaré par certains auditeurs béats d’admiration sur l’ami Bourdin. Celui-ci interdit quasi de facto, la parole contraire à son discours: pas de critique de l’islam, rien sur l’immigration (richesse de la France), pas de critiques fortes sur l’Europe et que sais-je encore? Une prise de parole sur l’antenne  conforme à la doxa, qui ne doit pas trop déraper (un peu pour l’audimat) ou ne sorte pas des rails, sinon l’ami Bourdin vous coupe la parole, émet son avis, couvre votre intervention à coup de « excusez-moi, mais… suivi de « pardon mais toute de même » et autres arguties pour que votre propos soit vidé ou inaudible. C’est la conception de l’information en direct chez RMC-Info. Aucune chance de vous refaire. Vous serez sur la liste noire !

Revenons à notre Najat Belkacem qui n’est, semble-t-il, qu’une Français de papier si je m’en réfère à cette interview où elle disait qu’elle était très attachée à ses origines et affirmait sa croyance religieuse, malgré une certaine réserve qu’une ministre devrait avoir dans un pays étranger. Mais voilà, elle est bien plus marocaine que française.

Honte à cette femme "Ministre de France", fonction en principe laïque, qui se réclame avant tout Marocaine et fini par un "Inch Allah"

En conclusion, nous pouvons constater que

1/ la Ministre n’est pas responsable d’une décision prise par les technocrates de Bruxelles et validée par tous nos politiciens de droite* comme de gauche,

2/ finalement elle peut s’en moquer tout à fait puisqu’elle est Marocaine.

* 1977 à 2016: Giscard d’Estaing, Mitterrand, Chirac, Sarkozy, Hollande, soit 39 ans de trahison consécutives. Et les Français voudraient continuer avec cette engeance? Malheureux !

Gérard Brazon (Liberté d’expression)

Rédigé par Gérard Brazon

Commenter cet article