Ce que refusent de comprendre les dhimmis du Conseil d'Etat

Publié le 28 Août 2016

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article

Ronaldegaule 30/08/2016 12:13

Réflexions, suite à un article paru sur Nice Matin du 23/08/2016

Bonjour Messieurs les journalistes,

La lecture de votre article concernant le "burkini" est la démonstration incontournable de la lâcheté d'une magistrature, qui sentant le vent du boulet interprète enfin la loi dans un sens citoyen ( reconnaissance de l'arrêté d'interdiction ! )et non plus politique.(ce qu'a fait le Conseil d'Etat par la suite, sans beaucoup de discernement ! )
Il devient désormais urgent, que le bon peuple puisse s'exprimer en réponse à la "bienpensance "d'avocats ou d'oligarques (dont l'esprit communautaire n'est pas exclus de leur démarche pour certains! ) et je ne parle même pas des associations qui, comme le dit si bien Lionel LUCAS, ne représentent qu'elles mêmes !
En constituant un collectif citoyen qui pourrait également remonter au Conseil d'Etat, nous pourrions mettre en accusation ces personnages "bien pensants" pour apologie de la provocation voire du terrorisme !
Cette minorité "pensante" devrait alors affronter un collectif, largement majoritaire et représentatif du peuple auprès des plus hautes courts !
Les juges seraient sans doute moins enclins d'établir un verdict sur le "politiquement correct" , cette caste s'est déjà déshonoré​e​ avec le mur des "cons" !!!

jean-luc 28/08/2016 20:47

Ce sont justement ces "causes" qui engraissent ces "responsables politiques", en partie ... et les connaissant, ils ne vont pas cracher dans la soupe.