Hommage à Anne Marie Delcambre, islamologue, arabophone sur l'Islam.

Publié le 23 Septembre 2016

Cette grande dame est décédée cette année. Une femme qui s'adresse aux Chrétiens, aux Juifs et aux mécréants, aux non-musulmans, en les alertant sur la dangerosité de l'islam.
Cette grande dame a étudié le coran, les haddits, la pseudo "science" musulmane. Ce n'est pas moi avec ma petite connaissance, mon sentiment, mes rejets quasi instinctifs d'une parole que je ressens comme liberticide et mensongére qui tire une clochette au loin, mais une femme qui a passé sa vie entière à étudier l'islam et qui a sonné l'alarme à tous nos clochers de la Liberté en France.
Ecoutez-là et posez-vous la question de savoir pourquoi et surtout pour qui, nos édiles et nos journalistes font le siège et ne lui ont donné que très rarement la parole. 
Paix à votre âme Madame, et merci encore pour votre travail extraordinaire de vulgarisation des textes de l'islam et souligné sa nuisance.
Gérard Brazon
Une petite dernière où Madame Delcambre intervient peu et pour cause, compte tenu des invités musulmans, mais où elle dit quelques vérités. Pour le reste, elle peut s'écouter si ce n'est pour la culture générale et d'autre part pour bien comprendre que les non-musulmans et les femmes musulmanes ayant leurs règles sont impurs de fait. 
Cela doit nous rappeler que cette idéologie musulmane n'a rien à envier à l'idée des nazis faisant le tri entre les aryens et les non aryens, On sait ce qu'il est advenu aux victimes des nazis sur cette base de pensée et nous savons le sort que réserve l'islam, aux mécréants, c'est à dire la mort où la conversion. Ce n'est pas pour rien qu'Hitler et Himmler avaient pour l'islam, une grande sympathie. 
Gérard Brazon

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article