Lot : aux branquignols qui espèrent empêcher Christine Tasin de parler - Par Gérard Brazon

Publié le 23 Septembre 2016

piedsnickelesLes gauchos du Lot se déchaînent contre Christine Tasin, Présidente de Résistance Républicaine. Ils annoncent à présent plusieurs centaines de « démocrates » (sic)  pour l’empêcher de prendre la parole à Cahors.

Pour ceux qui connaissent Christine Tasin, je pense que ces nouveaux fascistes, enfants bâtards de Staline et de Mussolini, vont avoir quelques fils à retordre. Non pas que la donzelle soit taillée comme un Hercule, mais qu’elle a un peu plus de culture politique que ces ignares gauchistes.

Les gauchistes du Lot préfèrent sans doute, les délires de la fumette, une bonne ligne de blanche et aboyer avec les roquets du coin. Le genre de branleur qui exerce son amour de soi avec des petits bras, des petites mains, et vient inonder les murs en se croyant un homme. Une sorte de gamin attardé qui aimerait montrer au monde entier que c’est lui qui pisse le plus loin sous les regards attendris des pisseuses gauchistes qui aimeraient bien, mais qu’elles peuvent point sans risquer de s’inonder, de faire sur elles. Ah le beau monde que nous avons ! Une jeunesse inculte sur l’histoire des peuples, et singulièrement celui de la France. Une jeunesse bourrée au « droit-de-l’hommisme » à forte dose, et qui vomit sur les godasses des parents. Toujours l’éternel discours d’étron d’une jeunesse incapable de comprendre quoi que ce soit au-delà de leur smartphone. Que dire des vieux attardés gauchistes qui ne voient dans notre lutte contre le totalitarisme islamique, qu’une variante de la « lutte des classes » contre les « pôvres migrants« , les travailleurs immigrés, la « misère du monde« . Éternel combat affligeant où la victime c’est l’autre, le gentil étranger. Que le salaud, c’est le patronat, l’ouvrier qui se tourne vers le FN, l’usine, le beauf, le français de base élevé au pinard, forcément fasciste, bas du front, raciste et forcément égoïste.

Qu’importe que l’islam ait apporté la mort dans les familles. Des familles sans religion, des familles juives et musulmanes, de simples victimes qui ne demandaient rien d’autre que de passer une bonne soirée en famille.

Qu’importe que l’islam depuis septembre 2001 au minimum, ait fait dans ses attentats près de trente mille morts dans le monde. Tous les musulmans ne sont pas des terroristes, mais tous ces terroristes sont des musulmans n’en déplaise à ces petits cons médiatiques, politiques et autres débiles gauchistes. Sans compter les « couilles molles » du centre.

Qu’importe si ces adeptes mahométans continuent de tuer et de vouloir assassiner à coup de couteaux dans les rues de France, mais pas seulement…

Pour ces profonds débiles de la bien pensance qui sévissent sur nos plateaux de télévision pleins de science, d’expertises, de savantes analyses, c’est sûrement parce qu’ils sont fâchés contre nous. Ils vous sortiront les sornettes habituelles de la France qui s’est reconstruite grâce aux travailleurs immigrés. Tant pis si cette immigration remonte aux années soixante-dix, soit 25 ans après la fin de la guerre. Que la France était déjà bien en avance dans sa reconstruction et qu’heureusement, elle n’avait pas attendu l’arrivée des immigrés en 1946. En fait, ceux-ci ne furent utiles finalement, qu’au grand patronat pour baisser les coûts salariaux des travailleurs des ateliers et des usines. Il fallait la perfidie syndicale des rouges, la bêtise des socialo-communistes de l’époque, la lâcheté des droites UDF-RPR, (devenus UMP par la suite, puis LR et UDI), pour ne pas avoir compris que cette défense de l’immigré à tout prix était tout simplement la préparation de la corde qui allait les pendre. Georges Marchais sur le tard, a fini par le comprendre. Aujourd’hui, la classe ouvrière comme ils disent, se tourne vers le Front National, et la gauche se tourne vers les immigrés pour se faire du gras électoral. En attendant que des partis islamistes apparaissent et qui se feront du gras sur les « kouffars » sans faire de détails droite-gauche.

Dans le Lot, ces branquignols, ces petits nazillons préparent leur nuit des longs couteaux. Ils veulent se faire la peau de Christine Tasin. Celle-ci  n’a rien d’un agneau de l’année, pas même un mouton d’hier. Elle n’a nulle intention de se faire couper la carotide et j’imagine même, dans le cas contraire, qu’elle trouverait le moyen d’y laisser un os en travers de la gorge de ces tartufes.

Nous vivons dans un monde formidable tout de même !

Les islamistes peuvent dire tout le mal qu’ils pensent de nos lois, de notre République, de notre pays qui les a abreuvés d’allocations diverses et variées, les a nourris, chauffés, logés, éduqués et qui ne leur interdit pas de retourner au pays pour distribuer un peu de leur science apprise chez nous. En réponse, ils annoncent qu’ils tueront tous les « kouffars » (mécréants).

En face, des résistants dénoncent la duplicité des politiques. En réponse, nous avons les « collabos » habituels de cette gauche républicaine qui entraîna dans la guerre et la défaite le Second Empire. Elle se fit colonialiste avant la guerre de 14/18, pour devenir pacifiste avant la guerre 39/45. Elle collabora avec les nazis en votant les pleins pouvoirs à Pétain, leur chef vénéré. Certes c’est un rapide raccourci, qui me vaudra quelques commentaires acides, mais la ligne est bonne, elle est claire, cette gauche socialiste a fait de la France, durant toutes ces années, un pays mineur qui est la risée d’un monde estomaqué de cette déchéance au fil des siècles. J’ai même envie de dire, c’est donc ça la République ? Alors vive l’Empereur !

Christine Tasin va se battre. Elle va faire entendre sa voix et je puis vous dire, qu’elle fait souvent mal aux oreilles. Elle ne fait pas dans le détail. Les gauchistes du Lot, doivent savoir qu’elle est la première à se réclamer de la gauche, mais contrairement à vous, de cette gauche de la résistance, celle de la Patrie, celle qui, peu nombreuse s’est retrouvée aux côtés du général De Gaulle.

Au lieux de cracher votre venin ridicule sur la Résistance, de pisser sur les murs de votre République, de baver sur vos godasses, de branler ce qui vous sert de cerveau et de vous marrer comme des hyènes, faîtes un dernier effort, allez chier chez vous, allez cracher votre haine dans vos chiottes et surtout, cessez d’empuantir les patriotes, les Christine Tasin et autres résistants à l’islam, parce qu’un jour viendra, où ils viendront vous baffer comme de sales mioches mal élevés et surtout, n’imaginez pas qu’ils vont venir vous torcher avec du coton et du lait pour bébé. Priez également et surtout pour votre survie que ce soient les patriotes qui vous trouvent avant, et non les adeptes de l’Islam. Ceux-ci n’ont pas l’habitude d’être tendres avec les lâches et les dhimmis !

Gérard Brazon 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française, #Politique Française

Commenter cet article

antonio buig 03/10/2016 00:42

Alors, Brazon, le référendum en Turquie pour lequel vous espériez un raz de marée se termine en eau de boudin. Les Turcs, tous des collabos aussi ?

antonio buig 25/09/2016 23:06

Pas de lien pas de source qui prouve que Tasin serait empêchée de prendre la parole à Cahors dans un lieu privé. Encore une posture de victimisation chère au FN ?

antonio buig 24/09/2016 22:03

"Les gauchos du Lot se déchaînent contre Christine Tasin, Présidente de Résistance Républicaine. Ils annoncent à présent plusieurs centaines de « démocrates » (sic) pour l’empêcher de prendre la parole à Cahors."
Un lien pour étayer votre affirmation ? Merci

jean-luc 23/09/2016 21:07

Que dire de plus, ce n'est que la triste réalité ! Ah oui peut-être que les homosexuels qui exercent un mandat serrent les fesses car si un jour des musulmans sont au pouvoir ils risquent d'avoir quelques problèmes de pot d'échappement.

Versaline 23/09/2016 19:15

Ca c'est un article que je dirai bien "torché"... Pas de lézard, on ne fait pas dans la dentelle et on dit les choses telles qu'elles sont... Merci Mr Brazon pour cet excellent exercice !

Yves 23/09/2016 11:23

Juste et clair. Merci, Gérard, pour cette mise au point.