Zemmour fait mouche : comment le faire taire ? Par Gérard Brazon

Publié le 19 Septembre 2016

zemmour2

Eric Zemmour fait la une des journaux et des plateaux de télévisions. La haine dégouline chez certains qui ont le vomissement facile dès qu’ils entendent les mots  patrie, nation, patriotes, culture, etc.

La plupart et pas seulement à gauche, montrent leur réalité politique qui, sans le réaliser j’espère, se comportent pour le coup, comme de vrais fascistes. Alors oui, je le sais, le fascisme est mis à toutes les sauces en ce moment. Mais je vous rassure, je fais aussi partie avec beaucoup de mes amis patriotes, de ces « fascistes » dénoncés par les bien-pensants de gauche comme de droite, cette socia-lie visqueuse. Ces pitoyables représentants ont, en fait, une poutre gauchiste dans l’œil droit pour mieux dénoncer la paille patriote dans l’œil gauche.

Attitude fasciste de ces idéologues « droit-de-l’hommiste » et surtout pas du citoyen.  Le fascisme est d’origine socialiste de par le fait de son inventeur Mussolini qui était un socialiste en rupture de banc et voulait mettre en avant le socialisme national a contrario de ses ex-amis socialistes qui promouvaient à l’époque, l’internationalisme. Les amoureux de l’histoire humaine savent que ces diverses idéologies socialistes, enfants de la Révolution Française, du génocide vendéen deRobespierre, du communisme de Babeuf  et de la Commune assassine, toujours désireux d’enfanter l’homme nouveau, ont toujours voulu détruire les amoureux de la liberté, les rebelles au système en les envoyant s’il le faut à l’échafaud, aux abattoirs, dans des camps de la mort lente ou rapide, ou au mieux, dans des hôpitaux psychiatriques. On est bien loin du roman socialiste n’est-ce pas, de ces socialo-communistes collabos de Vichy, du Front Populaire votant les pleins pouvoirs à Pétain. Petite histoire effacée des manuels scolaires.

Éric Zemmour fait partie de ses contestataires qui se sont placés progressivement, volontairement ou non, par choix intellectuel, par honnêteté avec eux-mêmes, avec leur vécu, leur culture historique, dans l’œil du cyclone, si ce n’est devant l’œil du cyclope totalitaire socialiste dans son ensemble. Éric Zemmour est parmi eux, en première ligne, en guide involontaire peut-être, mais toujours présent.

Éric Zemmour est un journaliste hors norme, de la trempe d’un Robert Ménard, il se fait bousculer par les Bourdin et autres Ruquier qui le plus souvent, n’ont aucune connaissance de l’islam, du coran et autres hadiths. Il se fait régulièrement insulter et comble de la dérision, traiter de fasciste ! Lui qui dit la vérité, ils veulent l’exécuter comme le faisaient les fascistes, les nazis, les soviétiques. Chassez le naturel, il revient au galop.

Parmi les insultes, les plus graves sont la mise en cause de ses facultés intellectuelles. Que dire lorsque l’on entend une Rachida Dati le traiter de malade parce qu’elle n’a pas digéré la mise en cause des prénoms musulmans donnés par des parents d’immigrés. Elle, ancienne ministre de la Justice, n’a pas jugé utile de donner à sa fille un prénom français en hommage à une France qui lui a tout donné, quitte à lui donner un deuxième prénom en souvenir des origines, de la famille Dati. Pourtant, c’était parfaitement explicable pour cette progéniture par la suite. Cela démontre surtout l’idée que la France n’a guère d’importance pour ces enfants de l’immigration récente, contrairement aux Polonais, Italiens, Espagnols, Portugais qui n’hésitaient pas à le faire en francisant les prénoms.

Éric Zemmour pense à la double dimension, humaine et citoyenne. Ah, quelle horreur n’est-ce pas ! Il considère que donner un prénom d’origine française est un don à la France, une acceptation à la citoyenneté, à la communauté française, un don pour l’avenir et l’assimilation des enfants. Est-ce une folie ? Doit-il être enfermé d’urgence comme au temps des soviétiques ? Même attitude pour le représentant de l’opposition communale socialiste à Marseille qui déclare lui aussi, avoir des doutes sur la santé mentale d’Éric Zemmour et souhaite lui interdire tous les bâtiments publics. Où se niche la folie ?  Je ne peux pas m’empêcher de penser aux flots de « déséquilibrés » qui inondent les commissariats et journaux d’information bien pensante. Pourtant, Eric Zemmour n’a poignardé personne si ce n’est les égos de certains.

Éric Zemmour est l’homme qui dérange. Il est celui qui gratouille et chatouille. Celui qui met en face de leurs responsabilités les politiciens, les journalistes, les pseudos intellectuels des plateaux de télévision. Où sont les libres penseurs? Où sont les indépendants, les provocateurs, les amoureux de la réflexion sans  compromis. Tous disparu des écrans radars ! Pour un Éric Zemmour, un Michel Onfray, unPhilippe de Villiers , un Robert Menard, un Aymeric Chauprade, combien de baltringues, d’experts en « extrême droite« , d’animateurs débiles montrant leur cul à défaut de leur savoir, d’artistes blindés et faux-culs, de politiques lèche-babouches qui auront trahi la France au lieu de la servir. Oui, la télévision déborde de ces pitoyables individus aux conseils dégoulinants d’humanisme…  pour les autres !

La vérité éclate et elle explosera bien plus demain. Eric Zemmour est celui qui fût l’un des premiers à démolir les fondations d’une dictature mondialiste, raciste anti-blanc, et immigrationiste. En retour, il a l’admiration de millions de Français, des sans dent, et la haine de la bien pensance fasciste. Longue vie à vous Éric Zemmour!

Gérard Brazon

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

jean-luc 19/09/2016 23:38

On ferait mieux d'ignorer les propos d'un ruquier qui a le vent (ou autre chose) en "poupe" (je rappelle que c'est l'arrière d'un navire) ou plutôt qui est pédé comme un foc et qui ne se considère pas comme une anomalie de la nature. Quant à dati, je me demande si c'est parce qu'on lui a fait sentir que l'on aimait pas les putes au Qatar qu'elle est devenue si amère.

Stéphane 19/09/2016 19:36

L’actualité de tous les jours donne raison à Eric Zemmour, et encore on ne nous dit pas tout dans les médias, ça serait là encore trop d’argument disponible en sa faveur. De toute façon que l’on soit pour ou contre ses idées, Eric Zemmour est d’une grande pertinence dans son analyse et ses explications (en s’appuyant très souvent sur une culture et une connaissance de l’histoire) que l’on peut nier…