France : la Bombe à Retardement de l'Islamisation - Par Yves Mamou

Publié le 6 Octobre 2016

  • Le dernier groupe, défini comme les « Ultras » représente 28% des musulmans interrogés. Son profil est le plus autoritaire. Ils proclament leur droit de vivre en dehors des valeurs républicaines. Pour eux, les valeurs islamiques et la loi islamique, ou charia, passent avant les lois de la République. Ils se disent en faveur de la polygamie et du niqab ou de la burqa.

  • « Ces 28% adhèrent à l'islam dans sa version la plus rétrograde, qui est devenue pour eux une forme d'identité. L'islam est le support de leur révolte. Et cette révolte s'incarne dans un islam de rupture, sur fond de théorie du complot et d'antisémitisme ». — Hakim el Karoui, le Journal du Dimanche.

  • Plus important encore, ces 28% sont surreprésentés chez les jeunes (50% chez les moins de 25). En d'autres termes, un jeune Français musulman sur deux est un salafiste du type le plus radical, même s'il ne fréquente aucune mosquée.

  • Il est incroyable que les seuls outils à notre disposition soient de simples sondages d'opinion. Sans connaissance sociologique approfondie de l'islam, aucune action politique n'est possible. Une situation qui fait le lit de l'islam le plus agressif.

  • Lire la suite sur: https://fr.gatestoneinstitute.org/9081/france-islamisation

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article

philippe 07/10/2016 15:22

Et certains continuent à les appeler Français...c'est particulièrement pénible . De même que l'habit ne fait pas le moine, la CNI ne fait pas le Français. Il serait temps de le comprendre, avant qu'il ne soit trop tard;

jean-luc 07/10/2016 14:20

La situation n'est plus du tout maîtrisée par tous ces politicards corrompus. Pour ne citer qu'un exemple: comment peuvent-ils encore se présenter à la télévision, souriant, avec des têtes de premiers de la classe, pour participer à des débats en soutenant des idées auxquelles eux même ne croient pas. Comment un pays peut-il être sainement géré avec des crapules aux commandes ?

Stéphane 08/10/2016 22:39

c'est le pouvoir et l'argent qui motive nos politiciens, et puis loin après les français