Les cartes des villages et villes concernés par l'arrivée des clandestins et déserteurs venus d'Afrique.

Publié le 25 Octobre 2016

Voici la carte de France et des villages qui vont subir l'arrivée des envahisseurs, des déserteurs. On remarquera que ce ne sont pas des Syriens "fuyant" la guerre, mais bel et bien des immigrés économiques qui seront logés gratuitement aux frais des contribuables à qui l'on remettra des bons d'achats pour faire leurs courses. 

Si l'on compare leur situation à celle des SDF, des travailleurs pauvres qui vivent dans la rue, ou dans leurs voitures, on se demande ce qui ne tourne pas rond chez les socialistes. 

Jamais aucun gouvernement, pas même celui de Daladier n'avait poussé la trahison à ce niveau. Que feront ces jeunes clandestins célibataires, à la libido déclarée et dont on ignore tout des origines, des casiers judiciaires, des délits et qui ne parlent pas Français. Nos villageois et habitants des villes ont de quoi s'alarmer.

Voir les cartes en fin d'article sur les villes et villages concernés

A cela s'ajoute l'état de santé.

On va parler tests médicaux. Pour Europe-Liberté

Les tests de dépistage de la vieille drépanocytose dépistent sans le vouloir toutes les populations originaires du noble continent africain.

J’ai dans l’idée qu’un de ces jours, la drépanocytose va être supprimée comme maladie, puisqu’elle donne les chiffres du grand et surtout rapide remplacement en cours, et puisqu’elle marque que, bien qu’il n’y ait pas de races, il y a des races quand même.

C’est Orwell qui ne va pas être content.

L’AFDPHE nous donne les chiffres de notre africanisation, qui ne concerne donc pas que votre équipe de foot. L’AFDPHE ? Ne me demandez pas ce que c’est : c’est la soupe aux acronymes, nous lâche Hitchcock dans La Mort aux trousses, cette belle étude des agences gouvernementales qui nous font disparaître (dans le Manfred de Lord Byron, les agences désignent les démons).

La drépanocytose frappe donc des populations qui n’existent pas, puisqu’il n’y a pas de race ni d’origine ethnique. On donnera ici les meilleurs chiffres de ce remplacement en cours :

  • En 2014, 69 % de naissances allogènes en Île-de-France ;
  • 50 % sur la côte d’Azur ;
  • 40 % en région Rhône-Alpes ;
  • 33 % en Midi-Pyrénées ;
  • 37 % en moyenne nationale ;

Les régions épargnées sont les régions occidentales, la Bretagne en tête. On vous rassure, elles votent socialiste, elles ont voté socialiste après le massacre du Bataclan, et elles revoteront socialiste avec TF1 et leur bon curé.

  • En 2014, 8 % de naissances allogènes (un effort, Lancelot !) en Bretagne ;
  • 15 % en pays de la Loire (pauvre du Bellay !) ;
  • 18 % en Aquitaine (c’est Aliénor qui va être contente !).

Et voyons les progrès maintenant : entre 2005, où les scores sont déjà imposants (merci Chirac, Raffarin, Mitterrand, merci Giscard, merci tout le monde) et 2013, les progrès sont les suivants.

  • On est passé de 54 à 69 % en huit ans en Île-de-France ;
  • De 15 à 26 % dans le Limousin ;
  • De 10 à 20 % dans le Nord-Pas-de-Calais.

La population menacée de drépanocytose a doublé en huit ans ou augmenté de 30 % suivant les régions. À noter qu’elle a triplé en Bretagne, où l’on est passé de 3 à 8 %. En huit ans, donc. Les Bretons en retard ont droit à des sessions de rattrapage !

Tout cela rappelle la juste et redoutée observation de Thomas Malthus(1), selon laquelle la population progressait géométriquement, alors que la production ne progressait qu’arithmétiquement. L’économie ne progresse plus depuis des dizaines d’années en Occident, quand elle ne régresse pas. Mais la population explose quand même dans les pays d’immigration.

Buchanan a rappelé qu’on est passé en Amérique de 89 à 63 % de blancs ; demandez à l’électeur de Trump pourquoi il est jugé déplorable par l’élite hostile. Et si le peuple français n’existe plus comme notion, la population française a augmenté de dix-sept millions d’habitants depuis 1967.

Les naissances de Français d’origine française seront minoritaires en 2025. Rappelez-vous le coup du nénuphar. Et en 2100, on ne se rappellera même plus que nous avons été…

Note

(1) Les éditions de l’Æncre ont réédité l’essai de Thomas Malthus sur la surpopulation dans le livre : Réchauffement climatique : ces milliards d’hommes en trop ! Pour en savoir plus, cliquez ici.

 

Les cartes des villages et villes concernés par l'arrivée des clandestins et déserteurs venus d'Afrique.
Les cartes des villages et villes concernés par l'arrivée des clandestins et déserteurs venus d'Afrique.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Grand Remplacement

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Pivoine 25/10/2016 16:10

Tous ces habitants, qui vivaient paisiblement dans leur village, et forcés d'accueillir des clandestins, à charge pour eux de les entretenir, et de subir leurs nuisances, vont être brutalement réveillés à la dure réalité.
Gageons qu'aux départementales et aux régionales, ils ont dû voter pour le Parti des Salauds et l'UMPute), alors que le F.N. était arrivé en tête au premier tour dans nombre d'entre eux...
Ils avaient cédé à une peur non justifiée, tout en pensant qu'eux vivaient loin de ces quartiers difficiles...
Et voilà que le gouvernement, histoire de les remercier, leur envoie des hordes barbares. Si cela pouvait les faire réfléchir utilement jusqu'aux présidentielles, on pourra dire que cette décision est salutaire. Bien que je ne me berce pas d'illusions.