Pas de migrants à Gussignies : une victoire qui en appelle d’autres ! Par Gérard Brazon

Publié le 11 Octobre 2016

Il n’y a pas d’âge pour résister. Pas d’âge pour participer à la résistance. Il y a surtout de la colère, un affront, une injustice par la volonté d’imposer sans concertation. Il y un abus d’autorité si ce n’est, un abus de pouvoir, car au fond, qu’est-ce d’autre que de vouloir imposer à une population, des « clandestins » sans l’avis des citoyens?

Regardez ces visages ? Ont-ils l’air de fous, de débiles, de personnes ayant perdu la raison tout au moins ? Bien sûr que non ! Ils sont inquiets car ils savent que parmi la population de ces clandestins, il y a de dangereux terroristes en puissance. Mais ce n’est pas tout !

On peut tout dire sur les Français qui manifestent contre l’imposition de ces clandestins dans les villages et petites villes. Qu’ils sont des salauds de réactionnaires, de sombres égoïstes, des femmes et des hommes ne pensant qu’à eux-mêmes, et pourquoi pas, d’horribles fascistes. Ce discours méprisant est porté par les médias radiotélévisés. C’est une attitude de salauds qui refuseraient pour eux-mêmes, les clandestins dans leurs immeubles du 6éme, 7éme, 8éme, 16éme arrondissements, dans leurs maisons de Neuilly sur Seine, dans les résidences de Levallois-Perret, les beaux quartiers de Rueil-Malmaison, les belles maisons de maître avec jardins de Saint-Cloud, dans toutes ces banlieues huppées et le plus souvent aisées.

Pourquoi ne demande-t-on pas à ces journalistes, acteurs, chanteurs d’aller au bout de leurs leçons de morale. De prendre ces clandestins chez eux ! Prenez-les dans vos appartements, vos chambres de bonnes, vos maisons de campagne, vos chalets de montagne, et autres propriétés au bord de la mer à Ramatuelle, Saint-Tropez, Nice, Cannes, etc.

Nous connaissons déjà la réponse comme à Louveciennes. C’est le secrétaire de la Fédération du Front National Axel Loustau qui l’a donné dans son formidable coup de gueule. Ces braves habitants ne veulent pas des clandestins car ils représentent pour eux et la valeur de leur bien, un véritable risque. « Vous n’en voulez pas parce que vous savez que vous allez perdre 30% de la valeur de vos maisons » disait-il avec raison !

Malheureusement, cette vidéo a été supprimée par celui qui l’avait mis en ligne.

Par crainte de quoi ?  Par peur de qui?

 https://www.youtube.com/watch?v=HjXe1aBZgrI

Cette vidéo fut un véritable révélateur de deux états d’esprit. L’un porté par les élus de la Région qui est l’intérêt de la France, et l’autre bien plus mesquin, porté par les petits propriétaires de Louveciennes qui refusaient la présence des élus Front National de la Région ! On veut protester n’est-ce pas, mais entre-nous, entre gens de bonne compagnie, pas avec les soudards, le peuple d’en bas, les manants, les crasseux, les sans dent ! Pourtant, ces élus étaient propres sur eux, n’avaient pas de fourches, de têtes coupées plantées sur des piques ! Alors quoi, cette vidéo a t-elle été supprimée pour que ces habitants n’aient pas à prendre conscience ? Cette suppression doit-elle nous faire croire que désormais, les coups de gueule seront dorénavant censurés pour ne pas déplaire ?

Il n’en reste pas moins que cette colère, cette action a été et est encore partagée par beaucoup de Français. Cette colère prend du volume, et en prendra de plus en plus lorsque les habitants des villages seront contraints d’assumer les dépenses de jeunes hommes à la force de l’âge, sans femme, qui ne resteront pas pour autant, les bras ballants. On sait ce que certains d’entre eux ont fait en Allemagne à Cologne, en Finlande, en Suède, etc. Nous savons surtout que les Français contribuables, ont déjà bien du mal à boucler les fins de mois sans avoir à financer leur présence.

A Lèves, prés de Chartres en Eure et Loir, ces 22 logements qui attendent les clandestins avec l’internet gratuit en prime. 22 logements qui ne seront pas proposés à ceux qui sont inscrits comme demandeurs de logements sociaux. Comme ne pas réaliser qu’il était impossible de reloger des SDF, des familles à la rue et que soudain, en quelques semaines, on peut loger des milliers de clandestins qui ont bafoué la loi française. Car le fond du problème est bien là, c’est une prime aux hors la loi qui est donnée. C’est une insulte aux Français en demande de logements, une insulte aux protestataires, un abus de démocratie, un abus de mandat qui n’a jamais autorisé les élus à agir contre le peuple en faveur de l’étranger, du hors la loi.

Alors oui, il faut protester, il faut manifester, il faut dire d’une manière ou d’une autre que nous refusons ces abus de démocratie qui n’a rien à voir avec la Démocratie. Le pouvoir appartient au peuple pour le peuple. Déjà, il y a des résultats:

L’État renonce au centre d’accueil des migrants

Quelques heures après une réunion publique animée, le maire de Gussignies avait rendez-vous, ce mardi matin, avec la sous-préfète, Virginie Klès, pour aborder le projet de création d’un centre d’accueil et d’orientation pour migrants. Face au refus catégorique de la population, la représentante de l’État a finalement décidé de faire marche arrière. (Source)

La preuve que la résistance paie. Français de France, vous pouvez le faire ! Vous pouvez dire et protester. Descendons dans les rues de France pour manifester !

Gérard Brazon

Rédigé par Gérard Brazon

Commenter cet article