Maurice Vidal au 2iém Forum de la dissidence. Un propos vif, une démonstration de l'islamisation à l'école.

Publié le 21 Novembre 2016

Maurice Vidal, ancien professeur de philosophie, a ensuite raconté différentes anecdotes significatives ayant émaillé ses cours, avec des élèves musulmans refusant d’envisager l’hypothèse que Dieu n’existait pas parce que c’était un mensonge, l’agressant à coups d’extincteur pour deux d’entre eux qui avaient suivi les enseignements (fraternels et tolérants ?) de la mosquée de Lunel, lui reprochant le contenu de cours contraires à la charia : « j’enseignais la phrase de Nietzsche ‘Dieu est mort’, je me suis fait menacer par un élève musulman ». Maurice en a conclu qu’ils avaient un coran à la place du cerveau.

Il a expliqué que dans le monde enseignant, dénoncer le fait qu’un élève vous dise « sale Français, je vais te frapper » revenait à « faire le jeu du FN » et qu’il valait mieux faire profil bas et se laisser agresser pour ne pas faire de vagues.

Rédigé par Gérard Brazon

Repost 0
Commenter cet article

jean-luc 21/11/2016 14:58

Déjà lu dans l'article précédent.