Une farce sur internet: la femme est un mammifère, mais pas un être humain". Par Gérard Brazon

Publié le 17 Novembre 2016

Il ne faut pas croire tout ce que l'on lit et dit sur l'internet. Par exemple: À travers des scientifiques, l'Arabie Saoudite admet que la femme est un mammifère, mais pas un être humain".(Source)

Cette pseudo information ne nous étonne pas a priori, tant nous savons à quel point ce pays obéissant à la charia, (loi islamique) est décadent, déteste l'humain, les femmes et décapite au sabre et à tour de bras chaque jour, toutes les femmes adultères, ou pas d'ailleurs, sachant que si elle est violée, c'est qu'elle a trompé. source

En effet, ce titre est une grosse blague. Enfin presque, car si la femme est depuis longtemps considérée comme un mammifère par les adeptes de l'islam le plus attardés, on peut sans nul doute, affirmer que dans l'esprit des mahométans, et singulièrement celui des wahhabites,(qui ont plus de bites dans la tête que de Wahha), la femme n'est pas tout à fait un être humain, dans tous les cas, beaucoup moins que les hommes. C'est le bédouin Mahomet revenant de l'enfer, qui l'affirma. La femme est dénuée d'intelligence et que ces femelles maudites peuplent l'enfer en sa majorité. Il est vrai que le gigolo Mahomet de 25 ans se maria à la très riche Khadija de  48 ans. Plus tard, devenu pédophile avec un mariage avec une Aïcha de 6 ans  qu'il "consomma" à 9 ans.  Il avait donc une grande expérience des femmes à travers ses esclaves, ses servantes et ses épouses. Lire cet hadith

« Ô femmes, j'ai vu l'enfer peuplé surtout de femmes, car vous blasphémez, je n'ai jamais vu plus dépourvu d’esprit et de religion et destructif à l'esprit de l'homme que vous.
- Pourquoi sommes-nous dépourvues d'esprit et de religion ? demandent elles.
Il répond : « Le témoignage d'une femme ne vaut-il pas la moitié de celui d'un homme? »
Elles répondirent: Oui
« C'est en raison de la déficience intellectuelle de la femme. Une autre version ici (Source)

Ce qui pour nous, êtres de raison, habitués à l'égalité des sexes, ne peut nous expliquer la stupidité de ces voilées de France, ces idiotes utiles qui approuvent de facto leur infériorité.

La femme n'a pas de couilles c'est bien connu. Elle n'a pas de pénis non plus. Ce pénis où siège comme chacun le sait en Arabie, l'intelligence islamique. Elle ne peut donc pas s'envoyer des chèvres la pauvre, ni vivre le grand bonheur avec la chamelle du coin.

Mais pourquoi donc cette "information" passe-t-elle si bien et se diffuse partout sur le net ? Certes, les chrétiens mirent du temps dit-on à admettre que la femme avait une âme. Un long cheminement parmi les miasmes féminins ?  Des voix chrétiennes affirment que c'est faux et que cela vient d'une rumeur, d'un questionnement de Grégoire de Tours vite remis à sa place en 585. "Il y eut dans ce concile un évêque qui disait que les femmes ne pouvaient être appelées homo (homme). Cependant, il se tint tranquille lorsque les évêques lui eurent fait entendre raison (...)

C'est l’apôtre Paul de Tarse dans l'Épître aux Galates qui rappelle l'égalité fondamentale de tous les baptisés  et  nous dit « Il n’y a ni Juif, ni Grec; il n'y a ni esclave ni homme libre; il n'y a ni masculin ni féminin; car tous vous ne faites qu’un dans le Christ Jésus. » On regrette d'ailleurs que les Papes de l'Église de Rome n'aient pas eu à l'esprit cette affirmation de bon sens. Cela nous aurait évité bien des crimes de masses, si ce n'est chez les Cathares. Mais l'Eglise de Rome, temporelle par définition, n'a jamais était le chemin le plus direct, le plus simple pour être en phase avec les enseignement christiques. Que de crimes a-t-elle commis au nom du Christ pour paraphraser Madame Roland au sujet de la Liberté.

En Islam, l'esclavage est non seulement autorisé mais sollicité jusqu'à nos jours. La traite arabo-musulmane des blancs et des noirs, n'en déplaise aux bobos de la bien pensance a bel et bien existé durant 14 siècles. En Islam, la femme n'est en droit que la moitié des hommes. Elle peut être mariée à sa naissance, consommée dès sa puberté, son entre cuisses, sans pénétration, utilisé pour jouir,  y compris et surtout par des vieux salauds comme le fit le cinquantenaire Mahomet. Elle est l'objet d'un marchandage dans les familles musulmanes y compris en Afrique du Nord pourtant moins rigoristes. Promises, avant même qu'elle n'est la maturité pour comprendre quoi que ce soit.

L'Arabie Saoudite a interdit l'esclavage officiel en 1962, mais pratique celui-ci de fait, avec les esclaves venus de Philippine et d'ailleurs. Leurs passeports sont confisqués et doivent obéir aux maîtres des lieux. Il se poursuit avec ceux vendus par l'Etat islamique aujourd'hui. (Yazidies, Chrétiennes, etc)

C'est cette Arabie Saoudite qui déverse l'argent du pétrole sur l'Europe afin d'y obtenir l'islamisation de notre continent. Ce sont ces Rois, Princes et Émirs qui sont décorés par nos Présidents d'opérette de la République Française à deux sous.

La blague fonctionne car au fond, les Français savent qu'avec l'islam, son fonctionnement, sa vision de la femme, il ne serait pas étonnant finalement que: selon le panel d’experts qui a tranché sur la question, la femme serait dépourvue d’une âme, mais aurait toutefois des qualités communes aux mammifères, ce qui expliquerait leur capacité à procréer et à allaiter, et (aussi) qu'elles soient dotés d’une colonne vertébrale, ont conclu les experts lors de cette décision historique.

Au fond, cela va sans doute faire rire les propagandistes de cette farce. Ils observent sans doute l'étendue de leur blague et selon qu'ils soient islamophobes ou non, se gaussent de la naïveté des lecteurs qui avalent tout sans rien douter.

Au fond du fond, ils ont tort, car finalement, qu'ils soient islamophobes ou non, ces blagueurs de rien, ces rieurs de tout, ces rigolos découvrent que l'islam est si nuisible par essence dans l'esprit des Français, si intellectuellement négatif dans les foyers de France informés,  sa présence est si décriée par tout ce qui compte de patriotes attachés à la France, à son âme, à son histoire, si redoutée et si maudite par ceux qui suivent ses dégâts, que même si l'islam devait revêtir les habits d'un charcutier cuisinant le cochon, il resterait dans l'esprit de tous, comme le mal absolu. L'ennemi à bouter dehors, hors de France, hors de l'Europe, à enfouir sous terre, mieux, à envoyer dans l'espace. Et ce jour viendra ! Nous tous, nous  clamerons Alléluia et chanterons la Marseillaise !

Gérard Brazon (Liberté d'expression)

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Le Nazislamisme

Repost 0
Commenter cet article

Pivoine 20/11/2016 14:14

"Elle peut être mariée à sa naissance, consommée dès sa puberté, son entre cuisses, sans pénétration, utilisé pour jouir, y compris et surtout par des vieux salauds comme le fit le cinquantenaire Mahomet."
Allons donc ! Pour quiconque lit attentivement les hadiths, il est évident que cette "biographie" n'a rien de vrai. Ne vous faites pas le relais des islamistes, en rapportant à votre tour, ces faits imaginaires.
Concernant un prophète... tout aussi imaginaire !