Non, Florian Philippot, Marion Maréchal n’est pas « isolée » au sein du FN ! Par Frédéric Pichon Avocat

Publié le 7 Décembre 2016

 

 

Grand Remplacement et avortement sont les deux fléaux du suicide français et se nourrissent l’un l’autre.

Que l’on soit pour ou contre l’avortement, le délit d’entrave numérique constitue une nouvelle loi liberticide à mettre au débit d’une gauche de plus en plus totalitaire au fur et à mesure que la fin de règne arrive.

Il institue ni plus ni moins une vérité officielle édictée par le gouvernement et exposera potentiellement tout opposant à l’avortement qui aurait l’audace d’exprimer un point de vue dissident à une peine d’emprisonnement. Et rien ne dit que ce délit ne sera pas étendu à d’autres sujets sociétaux. Rien que pour cela, cette loi aurait dû mobiliser tous les amoureux de la liberté. On notera l’absence significative du prétendu héraut de la droite des valeurs, Fillon, qui avait courageusement déserté les bancs de l’Assemblée comme une immense majorité dits de droite.
 
Seuls Jean Frédéric Poisson, Marion Maréchal-Le Pen et quelques autres que l’on compte sur les doigts de la main ont courageusement sauvé l’honneur de leur mandat. Interrogée sur ce point par le quotidien patriote Présent, Marion a exprimé son point de vue sur la question – qui était encore celui du Front national jusqu’à une époque récente. Non, l’avortement n’est pas un acte banal et il faut autant que faire se peut proposer des alternatives pour que les jeunes femmes en détresse, qui se trouvent lâchement abandonnées par des mâles aux abonnés absents, puissent, si elles le désirent, garder leur enfant. Rien de réac là-dedans, mais du simple bon sens et de la simple humanité.
 
Or, voilà qu’avec l’arrogance qui le caractérise, Florian Philippot, qui ne doit sa présence qu’au bon vouloir de Marine Le Pen, tenue par les incessants chantages du petit énarque qui s’est rendu indispensable, prétend que Marion serait isolée au sein du parti. Après le bonsaï et la sortie de Montel sur l’IVG droit fondamental – démenti plus tard par Nicolas Bay, qui rappelait qu’il ne s’agissait pas de la ligne officielle -, voilà une nouvelle offensive méprisante de Philippot et de sa clique de petits marquis marquant une hégémonie idéologique de plus en plus monopolistique et sectaire.

Cette tactique, qui est ni plus ni moins celle du voleur chinois, constitue un détournement de fonds de commerce en substituant au Front national pour lequel espèrent voter les électeurs – à savoir un mouvement patriote, enraciné, qui considère la famille comme le fondement de la cité – un nouveau logiciel chevènementiste et libertaire.
 
Pourtant, comment lutter contre l’immigration de peuplement si l’on n’assure pas le renouvellement des générations ? Qu’on le veuille ou non, Grand Remplacement et avortement sont les deux fléaux du suicide français et se nourrissent l’un l’autre.
 
Avec plus de 80 % au comité central en 2014, Marion Maréchal avait été adoubée par la majorité des militants, cependant que Philippot caracolait, en dépit d’une surexposition médiatique, loin derrière, tout juste devant Bruno Gollnisch. Voilà qui devrait inciter monsieur Philippot à plus d’humilité et de galanterie. Mais il faut bien comprendre que le but de ce dernier n’est pas tant de faire gagner Marine Le Pen en 2017 que de prendre le pouvoir au sein du parti. Quitte à le saigner en écœurant les meilleures volontés.
 
Non, Monsieur Philippot, quoi que vous pensiez dans votre bunker où vous cultivez l’entre-soi et le sectarisme narcissique et communautariste, le mouvement patriote ne vous appartient pas. Il appartient au peuple. La patrie est la terre des pères. Elle repose sur la filiation d’un père et d’une mère. Elle est une notion charnelle et spirituelle à la fois. Et la famille en est le berceau. En cette période de Noël où l’on fête la venue d’un petit enfant, il est plus que temps de défendre l’enfant à naître. Le renouveau de notre pays passera aussi par la révolution des berceaux.

Frédéric Pichon

Avocat et Vice Président de SIEL

Non, Florian Philippot, Marion Maréchal n’est pas « isolée » au sein du FN ! Par Frédéric Pichon Avocat

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Repost 0
Commenter cet article

jean-luc 07/12/2016 15:36

Il n'y a vraiment pas d'atomes crochus entre le SIEL et Florian Philippot. Il est plus que temps de remettre les pendules à l'heure, camarades, car l'heure est grave, la campagne arrive à grands pas et il ne faudrait pas qu'elle soit polluée par des ego démesurés !

Gérard Brazon 12/12/2016 17:44

Non en effet, http://www.siel-souverainete.fr/ il n'y a pas ou plus trop d'atomes mais nous devons continuer le combat. MLP est un vote faute de mieux.