Vous allez crever liberticides socialistes, et la France ne s'en portera que mieux - Par Gérard Brazon

Publié le 17 Janvier 2017

Nous savions que nous avions la droite la plus bête du monde. À contrario, nous imaginions qu'en face, la gauche était intelligente, cultivée, instruite et pleine de bons sens humaniste.

Nous découvrons désormais une gauche plus idiote que les lucides ne l'imaginaient, mais pire, plus bestiale et bien plus violente par ses réactions anti démocratiques, sa volonté d'interdire ce qui la dérange. Cette gauche, en perte de prestige est déshabillée de ses atours, débarrassée de son maquillage, elle montre déjà, avant la fin de soirée électorale de 2017, son vrai visage. Celle d'une vieille idée, d'un vieillard hideux qui a su pendant des décennies nous donner l'illusion d'une jeune fille toute de blanc vêtue sur une barricade. Brutale désillusion pour beaucoup, et qui tentent de s'accrocher à des Macron, des Mélenchon qui ne sont en fait que des rameaux de ce vieillard.

Il est fini le temps de l'espérance, de ses croyances en une gauche humaniste, démocratique, citant Jean Jaurès en oubliant Robespierre, insultant Vichy en oubliant le Front Populaire, en niant la Résistance de l'aube, pour mieux valoriser les résistants du crépuscule, ceux de la dernière heure, celle de la tombée de la nuit nazi. Cette gauche soutenant la mémoire d'un Président pour mieux faire oublier qu'il fut un collabo, un menteur, un intrigant, un falsificateur ! La gauche vert de gris, de la nuit et du brouillard !

Cette gauche, dont la jeunesse fut amoureuse, n'était qu'une vieille peau recyclée. Celle d'une doctrine ripolinée, mise au goût du jour. Les rides du fascisme constitutionnel à sa naissance, passées au lifting politicien. Oublié le racisme colonialiste et bien-pensant de Jules Ferry et de Léon Blum. Passés outre-tombe, la désertion de Maurice Thorez de l'armée, et la collaboration du Parti Communiste jusqu'en juin 1941. Silence sur la mise en place par les Radicaux-Socialistes, d'une main mise sur le pouvoir de Vichy et leur complicité sur la déportation des juifs. Rien sur les compromis des artistes, des médias et les retournements des uns et des autres après la libération. Oublié, effacé par une formidable entreprise de retournement de la vérité faisant des traîtres d'hier, de vrais résistants. Chapeau les socialo-communistes !

Après 71 ans de paix, et surtout d'étouffement, la vérité peu à peu émerge de cet océan de mensonges. Vous, socialistes, vous êtes confrontés à cette vérité que vous avez pourtant chaque année, essayé d'ensevelir au plus profond de la mémoire nationale à coup de films de propagande et de demi-vérités. Pas une semaine de ces téléfilms et autres films et documentaires qui dénoncent les uns et appellent au devoir de mémoire toujours sélectif ! Au point d'ailleurs, que les Français en sont quasi devenus allergiques. Trop, c'est trop et cela devient finalement contre productif !

Vous avez mis en place une mécanique de destruction de la mémoire nationale en utilisant en particulier la Shoah, cette monstruosité des nazis. Vous avez utilisé cette horreur des nazis pour en faire porter le chapeau au peuple de France en général, et à la France patriote en particulier, que vous assimilez automatiquement à celle des collabos.

Je passe sous silence vos agissements de collabos avec le FLN, lors de la guerre d'Algérie. N'est-ce pas un socialiste, Gaston Defferre, qui a dit "Que les pieds-noirs aillent se réadapter ailleurs", En aucun cas et aucun prix je ne veux des pieds-noirs à Marseille. ! Il devint Ministre sous Mitterrand ! Aujourd'hui, les socialistes veulent plus de clandestins pour noyer le peuple de France !

Cela aurait pu durer longtemps encore, et sans doute, par la force de l'inertie, cela va durer encore longtemps dans les écoles et sur nos radio-télévisions. Les Profs formatés auront du mal à émerger, tout comme le monde médiatique et artistique. Mais vous êtes sur le point de perdre le pouvoir et ses moyens de propagande, et pour longtemps ! Ami, entends-tu le bruit sourd du peuple qui se déchaîne ! Le bruit de ses chaînes qui tombent, anneau par anneau !

Vous êtes en phase terminal, et vous montrez votre réalité, votre méchanceté, votre faux humanisme. Vous grimacez de douleurs et votre visage respire la haine de l'humanité diverse, haine de la liberté de pensée, de la libre expression, d'un désir profond d'une humanité aux ordres, soumise et parfaite, selon vos critères : l'homme nouveau, cette utopie fasciste de vos rêves révolutionnaires.

Vous me faites penser, en regardant vos multiples faciès sur les écrans de télévision, en vous écoutant  lors des primaires, à ces vieillards aigris mais toujours lucides, qui ont compté chaque jour l'argent des domestiques, épiés ce qu'ils mangeaient, économisez la lumière et grattez de vos doigts sales, la table de la cuisine électorale.

Vous allez crever liberticides socialistes, et la France ne s'en portera que mieux, en espérant qu'elle sera débarrassé des métastases de ce cancer installé depuis 1789 au sommet de l'état, et que n'a pu se débarrasser nos derniers empires.

Gérard Brazon (Liberté d'expression)

Rédigé par Gérard Brazon

Repost 0
Commenter cet article

jean-luc 18/01/2017 15:27

Il est clair que ce n'est exclusivement que le pouvoir et ses "agréments" qui intéressent cette gauche corrompue, pourrie, menteuse, malodorante (euphémisme) ... Elle pensait faire ses choux gras avec l'immigration, que nenni. Il reste à déplorer que nous devrons subir les interventions, dans les médias, de ses dignes représentants qui profiteront de l'amnésie des Français, qui sont connus pour leur mémoire sélective, et des nouvelles générations d'électeurs, qui risquent, en écoutant leurs propos, de se faire berner, par candeur, naïveté, ignorance, étroitesse d'esprit.
Nous connaissons, hélas, la seule population à qui profite toute cette pourriture.

Versaline 17/01/2017 10:20

Tout simplement magistral et criant de vérité ! Merci Mr Brazon pour cette verve ! J'espère de tout coeur qu'apès ces élections cette gauchiasse haineuse et pourrie sera enterrée et que l'on ne la verra pas de si tôt nous rabâcher son idélologie mortifère qui détruit chaque jour un peu plus les valeurs de notre pays !