Les patriotes adorent se mettre des baffes, ou se tirer des balles dans les pieds. Par Gérard Brazon

Publié le 1 Février 2017

Je reste chaque jour étonné par l'inconstance du peuple des droites patriotes. Chacun se comportant comme un gaulois dans sa forêt et se formant en tribus éparses pour vaincre un ennemi. Ces patriotes n'ont toujours pas compris Alésia et ils rencontrent régulièrement le César qui les emporte comme esclaves et comme vaincus.


Je souhaitais faire part d'un message en réponse à un militant qui faisait de son combat contre Marine Le Pen, son crédo. Pourquoi pas ? Il est libre et pourtant, cette liberté nous tue à petit feu et nous voyons tous les cinq ans des Césars nous vaincres et nous réduire à rien. 
Certes, Marine Le Pen n'est pas une sainte et sa bataille contre des militants en interne jugés peu en phase avec sa politique de dédiabolisation compromet en fait sa victoire. 
Tous ces militants exclus, écartés, maltraités ne sont pas pour autant indignes. Il aurait été plus intelligent d'ouvrir un espace à la droite du FN, à travers un parti politique indépendant, en interne où non au RBM pour les accueillir et en faire finalement des alliés. Au lieu de ça, ces militants vont dans des partis qui tentent de percer, d'ouvrir un espace de liberté d'expression ou l'islamophobie ne serait pas interdite et la chasse aux militants "déviant" selon l'ami Philippot, autorisés. 
Toutes ces forces vives se perdent et nuisent à notre combat premier qui est la restauration de la grandeur de la France.

Voici ce que je réponds à l'un de ces militants de SIEL, parti ailleurs, dans une sorte de néant ou rien ne resortira sans cette Union des Patriotes.

"Lorsque l'on veut abattre son chien, on dit qu'il a la rage". Autant que je me souvienne, le SIEL a toujours soutenu Marine le Pen et y compris dans le dernier comité directeur, par un vote des délégués départementaux et régionaux allant dans ce sens et affirmant que le SIEL soutiendra "faute de mieux" la candidature de Marine Le Pen. Soit Monsieur Vincent Jouaneau-Courville n'était pas présent lors de cette réunion importante entérinant le départ de SIEL du RBM, soit il n'a pas compris ce qui se passe et là, je suis inquiet pour lui.

Je pense qu'en effet, "faute de mieux", c'est Marine Le Pen qui me semble la mieux représenter notre courant. Certes ont peut regretter que l'Union des Droites patriotes soit incapable de s'unir, de produite un espace, construire un programme, proposer une Union des patriotes crédible. Est-ce la faute de SIEL? Ou celle de ceux qui n'arrivent pas à dépasser leur ego? 
Alors on peut aller militer dans d'autres partis, et autres comités et refaire le monde, cela ne changera rien à l'affaire.Les Présidents de ces partis semblent préférer gouverner une chaloupe bien à eux, plutôt que de participer ensemble sur le pont d'un grand paquebot national. Un France sur les eaux de l'indépendance et de la souveraineté.
Les patriotes resteront donc avec leur débats stériles de gaulois à attendre un César de passage. Nous pourrons continuer ainsi et pendant encore longtemps, à hurler dans le vent sous les ricanement de la Socia-Lie. 
Pour le moment, faisons confiance à Karim Ouchikh et je ne doute pas qu'il travaille à l'union des patriotes, encore faut-il qu'il y ait avec lui, des femmes et des hommes souhaitant véritablement construire cette Union.
Merci de votre attention.
Gérard Brazon (Délégué SIEL du 92)
http://www.gerard-brazon.com

Les patriotes adorent se mettre des baffes, ou se tirer des balles dans les pieds. Par Gérard Brazon

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Repost 0
Commenter cet article

LGH 08/02/2017 07:38

Vous ne manquez pas d'air, vous, qui, entre autre m'avez fait bannir de Facebook... vous, soutien d'Israël qui est ravi que la France crève sous l'immigration...vous êtes du côté de Drahi et de Cohn-Bendit !

jean-luc 04/02/2017 15:09

Malheureux à écrire mais pas de cohésion, pas de victoire et pourtant, Dieu sait si nous avons besoin d'un changement radical de gouvernance. Si le FN ne sort pas, le chaos est à nos portes. Et pour preuve, les amuseurs qui gouvernent ne se gênent plus pour se foutre ostensiblement de nos gueules. C'est à se demander s'ils sont encore en pleine possession de leur moyen ... j'en doute.

Yves ESSYLU 04/02/2017 13:57

Si les militants de vraie droite qui restent au FN par nostalgie avaient eu le courage de critiquer l'orientation MRC du néo FN en temps utile plutôt que fermer leur gueule pour ne pas faire de vagues la situation serait différente