Marine tend la main à Guaino et Dupont, mais refuse celle d’Ouchikh ! Par Gérard Brazon

Publié le 14 Février 2017

C’est avec un grand plaisir que j’ai pu lire que Marine Le Pen tendait la main à Nicolas Dupont Aignan et à Henri Guaino. Non pas que j’ai des sympathies pour l’un, ou pour l’autre, mais simplement parce que je crois à l’Union des Droites.

Cette Union pourrait faire la différence pour peu que le Front National accepte d’avoir à sa droite, des alliés. Une sorte d’UDI de la Droite Nationale réunie autour d’une plateforme commune et pouvant dialoguer en respectant les différences. Une sorte de « vivre ensemble » des patriotes avec le paquebot Front National. En faire un Porte-avions avec sa flottille de cuirassiers, pouvant à lui seul remporter des victoires électorales.

Jusqu’ici, cela a toujours été un refus ! Voici ce qu’en dit Karim Ouchick Président de SIEL, dans sa lettre aux militants: Déterminé à œuvrer à l’union véritable des droites, le SIEL est le seul parti patriote qui sait parler aussi bien avec la droite nationale (PDF, Comités Jeanne, Civitas…) qu’avec la droite « républicaine » (PCD, MPF, DLF, RPF…), mais aussi avec des mouvements qui agissent en vue du redressement spirituel et moral de la France (Parti de l’Innocence, Riposte laïque, Résistance Républicaine…). Ce positionnement précieux place le SIEL au centre du jeu politique à droite.

Dans cette lettre, on peut mesurer le nombre de partis composant cette Droite nationale. On peut aussi regretter le nombre de partis politiques comme autant de chapelles et d’ego à convaincre. Sans compter que beaucoup de ces partis sont composés d’anciens militants venus du Front National et ne se retrouvant plus dans ce FN à la sauce Florian Philippot comme ils disent.

La Droite est majoritaire dans ce pays. Particulièrement la Droite nationale, et il est incompréhensible pour les patriotes de France de se retrouver minoritaires et d’être gouvernés la plupart du temps à gauche ou par une droite molle soumise à la doxa socialiste.

La lettre du SIEL est claire: Le FN ayant fait le choix de refuser toute alliance électorale avec le SIEL, il est donc naturel que la formation politique que je préside (Karim Ouchickh) prenne des contacts auprès de tous les partis de droite, sans exclusive, pour envisager des rapprochements en vue des prochaines élections législatives, selon des modes de coopération variables.

Alors comment ne pas être étonné de la position de Marine Le Pen qui fait un rapprochement à géométrie variable envers Henri Guaino, ancien du RPR, UMP et maintenant LR, qui fut la plume talentueuse de Nicolas Sarkozy, et refuserait par contre de tendre la main au SIEL.

De même pour Nicolas Dupont-Aignan qui n’a pas toujours été tendre avec Marine Le Pen ? Est-ce que le SIEL sentirait trop la Cathédrale, la défense des valeurs judéo-chrétiennes ? Est-ce parce qu’il lutte contre l’islamophilie de nos dirigeants, du tropisme de certains envers les mosquées dites « modérés » ?  A moins que ce soit du fait de son militantisme et de son action sur le terrain contre l’islamisation rampante qu’il mène aux côtés de Riposte-Laïque et de Résistance Républicaine ?

Nous savons bien que le Front National ne souhaite pas faire de vagues et veut montrer un visage engageant au bon peuple de France en courtisant quelque peu, les « minorités » et lui dire combien, le FN n’est pas un danger pour elles. Il y a fort à parier que si Donald Trump avait fait ce type de campagne, il ne serait pas élu aujourd’hui. Certes les Américains ne sont pas les Français.

Je considère à tort ou à raison, que rien ne pourra se faire sans une Union des Droites Nationales aux côtés du FN et que c’est une erreur de mépriser tous ces mouvements qui finalement souhaitent quasiment la même chose à savoir, le retour à la souveraineté nationale totale, à l’indépendance et la liberté des peuples dans une Europe des Nations.

Autour de ces axes forts, ce serait bien le diable si l’on ne pouvait pas trouver un équilibre et faire de nos divergences secondaires, des forces utiles pour la France de demain.

Gérard Brazon 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Repost 0
Commenter cet article

jean-luc 15/02/2017 14:59

Pourquoi Marine n'aurait-elle pas le droit de faire comme ses concurrents ? Les socialos et les républicains n'ont pas le monopole des alliances. Ventre-saint-gris, ALLEZ MARINE, on y croit.