Pourquoi s’étonner de l’attitude de la France des années 2016-7 ? Par THÉRÈSE ZRIHEN-DVIR

Publié le 16 Février 2017

La France que nous connaissions n’est plus. Elle a cessé d’être, et cela même beaucoup de Français vous le diront sans aucune restriction.

Ce qui faisait la particularité de la France d’hier, n’est plus. La libre expression, la défense de la justice, la transparence, son image, ses mœurs, ses libertés, ont subi une métamorphose incontestable suite à la substitution qui s’est opérée en son sein dans l’étoffe même de sa population… et qui perdure.

Une accusation d’islamophobie est devenue trop courante, pour ne pas dire un étendard brandi à toute occasion, surtout lorsque l’Islam en est l’élément pointé. Mon cher Georges, soyez certain que vous n’êtes guère le seul à y faire face. Tous ceux qui insistent à croire que rien n’a changé dans ce beau pays qu’était la France, en sont menacés.

C’est une France qui a abandonné ses propres ressortissants, juifs ou autres, pour leur préférer un autre peuple, une autre culture, une autre foi… Elle l’avait fait dans le passé, elle récidive dans le présent.

C’est une France qui a cessé de croire en sa chrétienté et pour plaire à ceux qui cherchent à lui saper tout ce qui lui reste de dignité, elle s’affale. Elle s’est affalée lorsqu’elle a décrété que le Mur des Lamentations, que Jérusalem et le tombeau des patriarches n’étaient pas juifs…

Elle sait qu’elle ment et qu’elle se ment. Et par crainte et veulerie, elle s’affale, se bouchant les oreilles pour ne plus entendre les gémissements/jérémiades de ses français, ses véritables patriotes. Elle se voile les yeux pour ne plus regarder le désastre qu’elle s’est causée.

L’antisémitisme fleurit en son territoire et elle n’y peut rien, en dépit de ses promesses vides de consistance. Elle a été happée par le tourbillon foudroyant d’une politique erronée qui l’empêche de s’extraire de la bourbe envahissante, où elle a malencontreusement posé ses pieds.

Trop tard pour elle. Elle s’est vendue et a vendu ses citoyens qui l’ont suivie aveuglement.  

Alors, elle n’a d’autre choix que de jouer le jeu des ennemis de la France, et s’attèle à convaincre les français de souche qu’ils sont islamophobes. Dénier l’antisémitisme des arabo-musulmans c’est comme hurler sur tous les toits qu’Hitler aimait les juifs – Ce même Hitler que les arabo-musulmans ne cessent d’acclamer, de glorifier, de priser.

Vous et moi sommes nés au sein d’un pays musulman et avons connu cet antisémitisme latent et pouvons aisément reconnaitre ses signes distinctifs qui avaient exigé des chefs d’état de ces pays d’ériger des ghettos pour leurs juifs, appelés Mellah…et de placer des Mokhaznims/gardes à leurs portes pour empêcher les musulmans d’assassiner les juifs. Ces portes ne s’ouvraient qu’au matin et étaient closes à la tombée du jour.

Personne n’oserait vous dire que l’antisémitisme n’existait pas et que les musulmans ne le nourrissaient pas. Mais pour survivre, les juifs avaient été contraints de développer une stratégie, dont la transparence, l’effacement total, le silence et la soumission. Il fut un temps, où ils étaient soumis à des dictats bien humiliants, que je refuse d’étaler dans cet article…

Les français devraient savoir, qu’ils n’échapperont pas à leur destinée de soumission à une autre culture et religion, s’ils poursuivent la politique suicidaire du dénigrement de leur nation et de leur culture.

Rédigé par Gérard Brazon

Repost 0
Commenter cet article

jean-luc 16/02/2017 16:26

Espérons que les Français auront un sursaut de lucidité pour les présidentielles sinon, nous n'avons plus qu'à commander des babouches sur alibaba.com !

Versaline 16/02/2017 15:21

Une année de tous les dangers cette année 2017 qui verra soit l'avènement d'un sursaut des Français prompts à défendre leur identité et leur culture, soit l'avènement de politiques dhimmis à la solde d'une religion et de coutumes qui ne nous ressemblent pas et qui plongera la France dans l'obcurantisme et la guerre civile...