La France dans la spirale de la mort Par Guy Millière

Publié le 15 Mars 2017

  • En 1990, la « loi Gayssot » a été adoptée, stipulant que « toute discrimination fondée sur l'appartenance ethnique, la nationalité, la race ou la religion est interdite ». Depuis lors, la loi a été utilisée pour criminaliser toute critique de la délinquance arabe et africaine, toute question sur l'immigration venue du monde musulman, toute analyse négative de l'islam. De nombreux auteurs ont été condamnés à une amende, et la plupart des livres « politiquement incorrects » sur ces sujets ont disparu des librairies.

  • Le gouvernement français a demandé aux médias d'obéir strictement à la « loi Gayssot ». Il a également demandé que les manuels d'histoire soient réécrits pour inclure des chapitres sur les crimes commis par l'Occident contre les Musulmans et sur la « contribution essentielle » de l'islam à l'humanité. Tous les manuels d'histoire sont « islamiquement corrects ».

  • Dans les hôpitaux, des Musulmans demandent de plus en plus à être traités par des médecins musulmans, et refusent que leurs épouses soient examinées par des médecins de sexe masculin.

2 février 2017: Une zone de non droit dans la banlieue Est de Paris. Des policiers en patrouille entendent des cris. Ils décident d'intervenir. Un jeune homme les insulte. Ils décident de l'arrêter. Il les frappe. Un combat a lieu. Le jeune homme accuse un policier de l'avoir violé avec une matraque. Une enquête policière établit rapidement que le jeune homme n'a sans doute pas été violé. Mais c'est trop tard. Un processus toxique s'est enclenché.

Sans attendre de preuves, le Ministre de l'Intérieur dit que les policiers se sont « mal comportés ». Il ajoute que « l'inconduite de la police doit être condamnée ». Le Président français François Hollande se rend à l'hôpital pour apporter son soutien au jeune homme, et dit que celui-ci s'est conduit d'une manière « digne et responsable ». Le lendemain, une manifestation contre la police est organisée. La manifestation se transforme en émeute.

Des émeutes auront lieu pendant plus de deux semaines. Elles toucheront plus de vingt villes dans toute la France. Elles s'étendront jusqu'au cœur de Paris. Des dizaines de voitures seront incendiées. Des magasins et des restaurants seront pillés. Des bâtiments officiels et des postes de police seront attaqués.

Les policiers se sont vus demander de ne pas intervenir. Ils ont fait ce qu'on leur a dit de faire. Peu d'arrestations ont eu lieu.

Lire la suite ICI

2017 sera pour les patriotes, une année forte et quasi décisive. Lorsque j'entends des citoyens se poser encore la question de savoir pour qui voter, je me sens désespéré ! Que leur faut-ils pour le savoir ? 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française, #Politique Française

Repost 0
Commenter cet article

jean-luc 16/03/2017 15:05

A ce sujet, "Blanche Neige" est-il toujours aussi vertueux ? On ne les entend plus les journaleux sur les suites de l'enquête ... silence radio, et surtout pas d'amalgame avec cette chance pour la France !

Versaline 16/03/2017 09:09

Espérons que les Français auront un sursaut de clairvoyance quant à la situation dramatique dans laquelle leur pays est plongé pour y mettre à la présidence de la France la seule candidate visionnaire de la situation de notre pays et qui est capable de remettre en ordre de marche un pays qui va à la dérive...