Peur sur l’Euro : Valeurs actuelles joue Macron contre Marine Par Gérard Brazon

Publié le 4 Avril 2017

Emmanuel Macron encore, et toujours, jusqu’à plus soif. Jusqu’à quand, allons-nous être abreuvés de macronisme sur toutes les chaînes de radio-télévision ? 

Parfois, c’est rafraîchissant comme la lettre ouverte de Karim OuchikhPrésident de SIEL (Souveraineté, Identité, et Libertés) qui appelle à voter Marine Le Pen. De même la réflexion de Jean Frédéric Poisson Président du PCD (Parti Chrétien Démocrate) soutien de François Fillon, qui prédit, mais en privé, que la moitié des députés de droite, n’appelleront pas à voter au second tour, pour le pitoyable et ubuesque Macron, ce pourfendeur des Français qui votent Front National, et qui ne seraient pas de bons Français dit-il, et qu’ils seraient appelés à être virés de France.

Dans l’autre moitié de ces députés de droite, une autre moitié appellera ou fera comprendre, qu’il faut voter Marine Le Pen. Lui-même affirme qu’il n’appellera pas à voter pour le petit suceur hollandiste.

Mais ce n’est pas toujours le cas ! J’ignore si l’hebdomadaire Valeurs Actuelles réalise, ô combien, que dans sa dernière parution, sa journaliste Marie de Greef-Madelin fait clairement le jeu du petit Macron, dans son dernier article Présidentielle: peur sur l’euro !

https://www.valeursactuelles.com/economie/presidentielle-peur-sur-leuro-77212

Valeurs Actuelles participant aux discours de la peur, inhérent aux journaux de droite anti Marine Le Pen me laisse perplexe ! Valeurs Actuelles dans cet article, participe hélas, au flot de terreur annoncée en cas de victoire de Marine Le Pen, et de sa volonté de sortir de l’euro.

Trop, c’est trop, et cela devient vite pénible de lire ces annonces des médecins de la mort annoncée, sans ouvrir un débat, sans donner les avis contraires d’économistes éclairés sur cette sortie de l’euro, comme Jacques Sapir, mais aussi  Bernard Monot et Bruno Le Maire, pas la couille molle de droite bien sûr. 

Que nous dit Marie de Greef-Madelin ? L’apocalypse, rien de moins ! Nous courons vers l’abîme, nous allons heurter un mur, nous allons glisser du haut d’une falaise, tomber dans un gouffre, être déchirés par des monstres. Nous allons vers l’arrêt cardiaque !  Je vous cite dans l’ordre les annonces de la cavalerie infernale.

 Conséquence désastreuse sur les marchés financiers

– Risque majeur des élections à venir entraînant un stress élevé sur les marchés !

– Crise financière annoncée selon Oddo !

-L’euro pourrait chuter de 25% à 30% selon la Deutsche Bank

– La maison Rothschild estime une dépréciation de la devise à 43%

– Selon la banque Rothschild, cela entraînerait « une perte de l’autonomie de la politique économique » !

-Les agences de notation placeraient alors la dette en catégorie « selective default » comme ce qu’a connu l’Argentine!

Pas effrayé ? Même pas peur ? Je continue donc !

-Le gouvernement de Marine Le Pen s’attirerait les foudres des investisseurs étrangers ! Pour le coup, nous sommes terrifiés !

-La dette flamberait de l’aveu de la banque de France. 

On notera au passage que la banque Rothschild fut l’employeur du banquier Macron et que le directeur de la Banque de France n’est pas non plus un innocent perdreau de l’année et qu’il est lié au pouvoir politique du moment. Mais ce n’est pas fini!

-Vague de sortie des capitaux sans précédent, lors de la réintroduction du Franc affirme la banque Rothschild. La banque de Macron.

-Puis vient la menace d’une banque de France faisant tourner la planche à billets

La spirale infernale de la dévaluation

-Les marchés financiers sont entrés dans une période de doute !

-Si Marine Le Pen fait 25% au premier tour, la séance en bourse du lendemain sera chahutée.

-Ce serait pire si elle faisait 30% car elle pourrait prétendre aux législatives d’avoir le nombre de députés et de bloquer la constitution d’une majorité pour gouverner.

-La fuite des capitaux sous ce résultat serait massive, et pourrait assécher le pays.

À la lecture de cet article macroniste par les acteurs cités, je demande àYves de Kerdrel, patron de Valeurs Actuelles, pour qui il roule finalement. Il est vrai que son poulain François Fillon, considère que son seul adversaire est le Front National ! 

Cette démonstration  nous rappelle les flots d’horreurs qui allaient recouvrir les États-Unis au moment des élections Présidentielles, siDonald Trump était élu. Ces flots n’ont d’égaux que les torrents de désespoir promis aux Anglais s’ils votaient pour la sortie de l’Europe. On sait ce qu’il en est aujourd’hui. Le monde ne s’est pas effondré ! Mieux, beaucoup d’économistes pensent le contraire et affirment tranquillement désormais, que l’euro nous tue ! 

Qui pilote ces discours, annonce le chaos, souhaite pétrifier les peuples ?

La réponse est dans l’article. Les finances, les banquiers, les dirigeants des grandes multinationales, les bourses, les marchés, les agences de notation, la banque de France au service du politique, et les médias aux mains des entreprises, etc., et valeurs Actuelles qui y ajoute sa voix ! Dommage !

La réponse pourrait-être : pourquoi en quarante ans, ces oies du Capitole n’ont rien dit ? Pourquoi en quarante ans, la France s’est-elle abaissée au point d’avoir la tête sur un billot, et la hache financière au-dessus de sa tête ! Qui était au pouvoir durant ces quarante ans ?

Comment peut-on faire confiance aux mêmes, à ceux du RPR, devenus UMP, puis LR ? A ceux du PS, du PC et autres centristes ?  

Tous nous ont emmené dans cette galère, infligés les tempêtes, sali la France, et failli à leurs mandats. Ils n’ont pas eu d’audace, ni le courage de gouverner dans l’intérêt général. Ils se sont comportés comme des prévaricateurs, des suceurs de sang, des parasites sur le dos des contribuables. Que seraient donc ces électeurs français, si ce n’étaient des simples d’esprits, s’ils décidaient de les reconduire au pouvoir ! Où est donc le Murat d’aujourd’hui, pour les sortir des Assemblées, comme le vrai Murat le fit en son temps à Saint Cloud, avec les cinq cent ! 

Comment peut-on accepter qu’un mignon de Bruxelles, qui a fait ses armes dans la finance, ancien banquier, anti Nation, inculte en Histoire de France, insultant les Français, leur histoire coloniale, (Algérie, crime contre l’humanité) nul en géographie, (La Guyane serait une Île) idiot en culture littéraire (Rabelais,Voltaire, Rousseau, et plus loin, Dumas père et fils, Chateaubriand, Victor Hugo, Maupassant, Flaubert, Sand, Musset, Zola, qui n’auraient pas d’existence ?, etc.), musical (Chopin, etc.), artistique (peinture,-Manet, Monet, Serat, et sculpture,-Rodin, Claudel, etc.) car pour ce Macron là, il n’y aurait point de culture Française, malgré son histoire bien plus que millénaire !

Comment ce nabot politique, cet Emmanuel Hollande, ce pitoyable moulin à parole pour ne rien dire, peut prétendre un jour, gouverner la France, lui qui a été au pouvoir pendant cinq ans, 3 ans auprès d’Hollande et 2 ans comme Ministre de l’économie, avec le succès que l’on sait ! 

Les Français seraient-ils si bêtes? Je n’y crois pas un seul instant. Cet homme, cette baudruche, ce pantin, cette marionnette de Bruxelles et de la finance, ne peut pas être le nouveau Président. J’espère bien, dans le cas où, par une falsification quelconque, il devait se trouver au second tour, que tous les patriotes se porteraient au secours de la France insultée, et appuierait Marine Le Pen. D’autant plus qu’elle devra s’ouvrir à tous les patriotes de bonne volonté, comme elle l’a annoncé.

Nous devons, dès le premier tour, pour démontrer notre volonté de redevenir un peuple souverain, et faire un doigt d’honneur à la finance et à l’Union Européenne liberticide, voter massivement pour Marine Le Pen.

Gérard Brazon 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Repost 0
Commenter cet article

jean-luc 04/04/2017 15:27

De toutes façons, Marine a déjà annoncé que la sortie de l'euro ferait l'objet d'un referendum si elle était élue. Et tous ces branleurs, titulaires de mandats, qui serrent les fesses !