Macron n’est qu’une baudruche qui présente bien ! Par Gérard Brazon

Publié le 5 Mai 2017

Dans cette vidéo en fin d’article, les électeurs peuvent comprendre en 4 mn, la valeur d’Emmanuel Macron.

Ce pantin de la gauche défaite, cette planche de salut des naufragés de l’UMP et du PS, des affamés de la subvention, des courtisans de la presse et des médias. Ils savent tous que cette marionnette est leur chance de survie.

Ainsi donc, des électeurs lobotomisés, des jeunes filles énamourées, des mamies et des papys subjugués par le « gendre idéal », le fils qu’ils n’ont pas eu, s’apprêtent à sacrifier à l’apparence, l’avenir de leurs enfants bien réels.

Ainsi donc, la « cougar » siliconée, ne voit pas que ce gamin politique, ne sera jamais qu’un fantasme de plus, dans ses plus grands fantasmes et rêves de jeunesse éternelle. La place est déjà prise.

Ainsi donc, des idiotes et idiots utiles, des beaufs en costumes cravates, des bobos, des faux pauvres en jeans déchirés, se pâment devant la nouvelle star décrétait par la Presse féminine, les médias aux ordres de la finance, et l’ensemble des animateurs et présentateurs de télévision.

Ainsi donc, en plus de la presse « pipole », des artistes de France vivant à Los Angeles, sur les plages des Bahamas, à New York, en Suisse, donnent leur avis sur la gestion d’un pays dans lequel ils ne vivent plus comme Dany Boon et autre Noah !

Si encore ce Macron était une puissance, une forte personnalité, s’il écrasait par sa présence, sa puissance de réflexion, son charisme, son évidence face à des adversaires ridicules, incultes, ignorants des valeurs de notre société, de sa démocratie imparfaite certes, mais bien réelle tant qu’elle n’est pas manipulée, je pourrais me rendre à l’évidence.

Mais Macron n’est pas Bonaparte sur le Pont d’Arcole, il n’est pas le vainqueur de la puissante Autriche, le pacificateur de l’Italie, il n’est pas le général emmenant des savants en Egypte, celui qui, sans la perfide Albion, aurait pu changer la face du monde musulman. Il n’est pas un sauveur, comme le fut Bonaparte sauvant la France vampirisée par le Directoire. Il n’est qu’un banquier ! Un agent de la finance internationale, un pantin de Bruxelles. Ce n’est pas Bonaparte qui aurait rendu hommage au Roi de Prusse, comme il se rendit auprès de Madame Angela Merkel pour obtenir son adoubement, son aval.

Emmanuel Macron n’est qu’une baudruche qui présente bien. Formaté, instruit, « énarchisé » et je ne comprends pas que des Français puissent déposer un bulletin de vote pour cet homme qui est l’héritier d’un système qui a tant fait souffrir les Français.

Emmanuel Macron a l’aval de tous ceux qui ces dernières années ont été au pouvoir ! Des Sarkozy à Hollande en passant par tous les ministres qui ont été dans les différents gouvernements et y compris ceux qui ont été dans ceux de Jacques Chirac. Il est la quintessence de l’UMP-LR et du PS en compagnie des Centristes de gauche et de Droite.

Est-cela que veulent les Français. Je ne peux y croire.

Gérard Brazon (Liberté d’expression)

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Repost 0
Commenter cet article

Stéphane 17/05/2017 23:12

N’empêche que d’Emmanuel Macron et son couple tire à lui toutes les couvertures : j’ai pu le lire dans Closer (on s’aime + que jamais), mais aussi dans Voici (son couple + fort encore), dans Gala (les french Brangelina), et même Okapi ( 5 raisons d’aimer les pandas selon d’Emmanuel Macro) et enfin le chasseur français (Brigitte mon plus eau trophée, comment il a tiré…). Sans compté aussi les Eco, L’OBS, VSD, l’express, Paris Match…
Il a probablement des relations dans les communications ?!

Aaron 16/05/2017 01:41

Une baudruche qui a pu enfumer , grâce aux médias, vingt millions de gogos...
Désespérant et inquiétant.