Attali ose se réjouir de la mort de la France, et de la victoire du marché-roi - Par Gérard Brazon

Publié le 13 Juin 2017

Monsieur Attali semble en avance sur beaucoup de nos élites politiques et syndicales. Il parle beaucoup, et jusqu’ici, nous l’écoutions d’un derrière distrait aurait pu dire Sacha Guitry. Sauf que tout ce qu’il a dit, tout ce qu’il a souhaité, tout ce qu’il a annoncé, se produit.

Il est l’homme de tous les combats politiques pour la finance, les marchés et les multinationales. L’homme mis en avant, le porte-parole du vrai pouvoir. Celui du marché et de la liquidation des libertés. Aujourd’hui, c’est lui, demain ce sera un autre. Présent du temps de Mitterrand, ce Président de Maastricht qui a affirmé tranquillement, à la suite de ce référendum, qu’il était le dernier véritable Président de la République Française, achevant son œuvre de destruction systématique de l’œuvre du général de Gaulle, à savoir, rendre impuissante cette France frondeuse, gauloise, amoureuse de la gloire et de la grandeur, ingérable certes, mais si attachante par ses réactions épidermiques au nom de la Liberté. C’est bien Mitterrand, l’ami d’Attali, à moins qu’il ne fût son mentor intime qui a enchaîné la France avec la complicité des Chirac et autres Sarkozy et Hollande et leurs complices à la tête des partis. Tous à la gamelle, servie par les marchés.

Même si Attali devait disparaître, il y a fort à parier qu’un autre prendrait sa place. Au service des « saigneurs » du marché. Il dit lui-même que les politiques n’ont plus aucun pouvoir désormais. Ce sont des marionnettes qui ignorent encore que ce sont des ficelles tirées par d’autres qui les font bouger. Emmanuel Macron étant la plus importante pour le moment. Ce qui est fascinant, c’est de voir la sidération des journalistes qui écoutent Attali dans un silence quasi religieux. Eux connaissent sans doute un petit bout de la réalité. Un petit bout, c’est énorme face à l’immensité océanique de l’ignorance des peuples qui votent sans savoir, exigent dans l’apparence, et se prennent pour des décideurs, alors mêmes qu’ils ne sont que des sujets à la Matrix, aux mains d’acteurs de l’ombre.

Dans cette vidéo déprimante, on voit un homme qui vous dit la réalité de la situation politique dans laquelle nous vivons tous. Je suis, devant un clavier qui indiffère ces commanditaires. J’écris un texte qui fait sourire ces gens de pouvoir. Je dénonce, énumère, constate dans la plus grande indifférence de la plupart des Français qui dimanche, vont sans doute donner une majorité absolue à la marionnette en chef. Et puis, si un jour, je dis quelque chose qui grattouille quelque peu, je serais effacé des réseaux sociaux dans la plus grande indifférence des internautes, et particulièrement ceux qui échangent leurs recettes de cuisine.

Vivre debout, ou se coucher reste la question primordiale. Reste à savoir si vous décidez de rester debout, ce que l’on saura de vous ! Qu’est-ce que l’on apprendra un jour, sur votre acte de courage. Aurez-vous droit à quelques lignes, à la manière de ce Chinois de Tien an Menh dont on ignore le nom, qui fit face aux chars de la répression, ou une image deJan Palach, étudiant tchécoslovaque qui s’est immolé par le feu à Prague, le 16 janvier 1969 pour protester contre le communisme ! L’un est resté un inconnu, l’autre est mort et oublié par notre jeunesse, obsédée par les smartphones !

Monsieur Attali est cet annonciateur de cataclysme qui nous prépare à la piqûre fatale. Il nous annonce le menu afin que nous ne soyons pas surpris. Il nous laisse peu d’espoir, mais les peuples ont cette faculté de se dire que jamais l’avenir n’est écrit ! Et ainsi, nous pouvons, pour les plus lucides d’entre nous, vérifier que depuis la fin de la dernière guerre, et singulièrement depuis le milieu des années 1970, tout se réalise et se passe à merveille pour les tenants du pouvoir, le vrai, celui des dirigeants mondiaux et des multinationales. La mort de la France, l’immigration de masse, le grand remplacement, la fin du pouvoir des politiques, la mise au pas des peuples par l’information contrôlée, et son islamisation tranquille ! 

Qui décidera de faire machine arrière ? Selon Jacques Attali, le jeu est terminé ! Espérons que du fond de l’abîme, les peuples entendront la voix de la Liberté et choisiront de se battre pour elle !

Gérard Brazon (Liberté d’expression)

« La démocratie a échoué, maintenant ça suffit, on met de l’ordre ».  Jacques Attali, éminence grise du Pouvoir en France, porte-parole de la finance, conseiller de tous les présidents, parrain d’Emmanuel Macron, avoue que la démocratie est un leurre, que l’État d’urgence restera permanent et que l’Homme deviendra peu à peu un robot !
Source : Vox Plebeia https://youtu.be/dyGBIBvzzn4 (Merci pour l’autorisation du partage)
Nos 2 chaînes YouTube :
https://www.youtube.com/channel/UC38x…
https://www.youtube.com/channel/UCowM…

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Repost 0
Commenter cet article

Clovis 14/06/2017 14:38

Une vermine qui appelle à la mort de millions de Français et que le pouvoir politique et une justice aux ordres laisse en liberté car les deux sont entièrement d'accord avec lui. Moralité : Gouvernants et Justice taisez-vous sur le massacre des juifs par les Nazis car vous êtes sur la même voie en ignorant volontairement les massacres de l'Islam et en attendant le génocide de votre peuple que vous organiserez oh avec précaution mais surement. Vous n'êtes que les pantins de la secte mortifère Financiaro-Mondialiste. Alors a quand Soleil vert nouvelle formule

Victoire de Tourtour 13/06/2017 20:20

Qu'on l'euthanasie, conformément à ses vœux ! Depuis qu'il sévit contre la France, il serait grand temps de se débarrasser de ça !