11 septembre: pourquoi il faut réhabiliter Bush - Par Ivan Rioufol

Publié le 8 Septembre 2011

Un article de l'excellent Ivan Rioufol auquel je n'ajouterai aucun commentaire!

Dix ans après le 11 septembre 2001, l'histoire est en train de donner raison àGeorge W. Bush, toujours accablé par l'unanimisme médiatique pour avoir choisi de résister par la force à al-Qaida et à l'islamisme totalitaire, en guerre contre les démocraties et les musulmans les plus ouverts aux libertés. Il suffit de relire les titres apocalyptiques des médias antibushistes d'alors (par exemple, ce numéro deMarianne du 7 avril 2003 : "Comment la guerre de Bush est en train de mettre le feu au monde entier ; l'islamisme submerge le monde musulman; la jeunesse guettée par les tentations extrémistes, etc") pour mesurer les erreurs d'appréciation de la pensée moutonnière, qui ira jusqu'à assimiler le président américain à Hitler. Le Printemps arabe, porté par une aspiration démocratique et pro-occidentale de jeunes tunisiens, égyptiens, libyens, est le résultat auquel les néoconservateurs américains aspiraient quand ils disaient vouloir aider à démocratiser le monde musulman en le libérant de ses tyrans. L'opération irakienne de 2003 a été contestable, mal menée, meurtrière. Cependant elle a dévoilé le visage odieux d'un djihad s'en prenant aux musulmans eux-mêmes. N'en déplaise aux perroquets, l'Irak a été le point de départ de cette révolution des mentalités auprès d'une jeunesse arabe parfois plus proche du rock n'roll que du Coran.

Au lendemain de l'effondrement des Tours jumelles de New York, Ben Laden avait été applaudi dans des cités françaises. Dix ans plus tard, le terroriste fondamentaliste a été tué. C'est le nom  de Nicolas Sarkozy qui est salué en Libye. Le changement politique est considérable. La France n'a pas commis là-bas les erreurs des Etats-Unis en Irak. Mais le résultat est identique : un despote, Kadhafi,est tombé par la force brutale d'une coalition militaire occidentale, au nom des Droits de l'homme portés par l'Europe. La guerre contre le totalitarisme, quand elle est menée par un idéal démocratique, est autrement plus efficace que la politique de l'apaisement prônée par le néo-munichois, toujours prêts à se soumettre et à transiger. Reste que l'idéologie islamiste n'a pas disparu pour autant, ni en Egypte, ni en Tunisie ou ailleurs. Aussi, l'erreur serait de se laisser gagner par un excès de naïveté laissant croire à l'autodissolution de l'islamisme dans la démocratie. Ceux, nombreux, qui défendent aujourd'hui cette thèse sont les mêmes qui contestaient la résistance de Bush à "l'islamo-fascisme'. Une démocratie peut vivre avec Allah, à la condition de se libérer de ses multiples interdits. Rien n'est encore gagné.

NB : Le Mouvement pour la paix et contre le terrorisme organisera, le dimanche 11 septembre à Paris, une manifestation en mémoire du dixième anniversaire : rendez-vous à 10 heures au Jardin du Luxembourg, au pied de la petite réplique de la Statue de la Liberté.  Un concert s'y déroulera en hommage à toutes les victimes du terrorisme. Ensuite, une marche symbolique rue Soufflot conduira, avec les portraits des victimes, devant le Panthéon pour un rassemblement.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

Claude germain V 08/09/2011 19:07



Busch a très mal géré l'Affaire Saddam Hussein ,l'occident avait surement entre les mains d'autres moyens de remettre au pas ce personnage ,car on remarquera qu'en Iraq c'est toujours le "bordel"
et ce n'est pas fini .


Notre petit Président a pourtant prêté allégeance à Busch a plusieurs reprises puisque en attaquant la Libye ,il s 'est comporté exactement comme l'avait fait son Maitre a penser .


On peut  raconter ce que l'on veut sur ce sujet ,mais on ne peut constater qu'une chose ,c'est que l'occident sur ordre des américains ,avant Busch et maintenant Obama ,l'occident se
comporte quand même d'une façon incompréhensible ,la synthèse de toutes ces actions d'ingérence est quand même que l'occident se comporte en DICTATEUR MONDIAL ,dans le plus pur style
comportemental hégémonique ,mondialiste ,en parallèle ,parce qu'hypocritement aussi violent humainement que le petit Adolph  .


Reconnaitre quand même que sous prétexte de fiche a la porte des dictateurs pour en mettre de pires en place cela la fiche mal ,enfin bref les camarades occidentaux ne sont pas des saints
,heureusement papa-pétrole est le nerf de la guerre et tout ce qui va avec derrière en matière première .


Dans quelques temps exactement ce qui se passe en Iraq ,une majorité de la population regrette le temps passé avec Saddam Hussein ,mais cela les miteux journaleux évitent d'en parler ,c'est ce
qui se passera bientôt avec Kadhafi qui sera également regretté   .Le futur nous le prouvera .


Alors vouloir glorifier Busch maintenant ,il faut reconnaitre que la situation est quand même ambigüe et paradoxale .



Epicure 08/09/2011 17:30



citation:


" un excès de naïveté laissant croire
à l'autodissolution de l'islamisme dans la démocratie. Ceux, nombreux, qui défendent aujourd'hui cette thèse sont les mêmes qui contestaient la résistance de Bush à "l'islamo-fascisme'."


Voilà le problème:


cette "mentalité" (pathologique?) n'est pas seulement le
résultat d'une désinformation d'une complicité ou d'une perversion de la pensée mais le produit de ce qu'on peut appeler un "certain Type de Personnalités pathologiques" qui sont présentes dans
toutes les populations: en Israël universitaire comme à la Sorbonne française, et dans la rue partout...Il s'agit d'une répartition gaussienne des structures mentales-affectives qui touchent
toutes les sociétés. Ainsi des pacifistes de l'avant guerre mondiale! On les retouvait dans tous les milieux et toutes les nations, à égalité, et sans pouvoir faire entendre raison à des
individus menés par leur pulsions "positives-pacifiques" soit disant..;mais surtout leurs orientations idéologiques aussi peu choisies que possible. Nous sommes là, à chaque génération, devant le
même problème "statistique"...Les "originaux,  Bbaba Cools et autres Hippies" ne font que changer aussi d'"Habits" mais le fond psychologique reste identique; seule la Mode change mais pas
le Fond.


Le but de Bush étaient d'enclencher la guerre civile
arabo-musulmane seule solution à l'Evolution civilisationnelle musulmane et coup d'arrêt à sa mégalomanie..Sans y engager l'Occident avec plusieurs dizaines de millions de soldats..!!!
Impensable de rédimer 1.5 milliard d'humains par la guerre totale!.C'est effectivement réussi mais totalement incompris car NON-DIT évidemment par les Puissances Occidentales!