14% de naturalisations supplémentaires en 2012 : qui sont les nouveaux Français ?

Publié le 17 Septembre 2013

Atlantico : Selon le ministère de l'Intérieur, le nombre d'étrangers ayant acquis la nationalité française par naturalisation aurait augmenté de 14% sur un an. Manuel Valls a, de plus, présenté mercredi 28 août 2013 en Conseil des ministres un décret sur le sujet. Quel est aujourd'hui le profil de ces nouveaux Français ?

Maxime Tandonnet : En 2010, le nombre de femmes qui obtiennent la nationalité française est légèrement plus élevé que celui des hommes. Les 5 premières nationalités à acquérir la nationalité françaises sont marocaine (13 807), algérienne (7280), tunisienne (4286), turque (2961) et russe (2666). Cela correspond grosso modo, avec des nuances, au poids des flux migratoires et des populations étrangères en France. Quant à l'âge, la grande masse des nouveaux Français correspond aux catégories de la population active, entre 20 et 60 ans, la classe d'âge la plus importante se situant entre 30 et 40 ans.

Mehdi Thomas Allal : Si le nombre d'étrangers naturalisés est reparti à la hausse depuis 2012, la composition de cette population n'a pas réellement varié : les pays du Maghreb sont toujours surreprésentés ; l'âge moyen des personnes naturalisées se situe toujours dans la moyenne des 30-50 anspour la grande majorité ; les femmes sont toujours un peu supérieures aux hommes ; tandis que les étrangers naturalisés sont mieux insérés sur le plan professionnel que la moyenne des étrangers.

Contacté par atlantico.fr, le ministère de l'Intérieur a déclaré ne pas être en mesure de fournir des détails sur les chiffres des naturalisations ayant eu lieu en 2012. Les tableaux publiés ci-dessous sont issus du rapport au parlement sur les chiffres de la politique d'immigration et d'intégration de 2012 (chiffres de 2011). 

(Cliquer sur l'image pour l'agrandir)

(Cliquer sur l'image pour l'agrandir)

(Cliquer sur l'image pour l'agrandir)

Au delà de l'obtention de la nationalité, certaines communautés sont-elles plus proches des valeurs et des mode de vie français que d'autres ? Attendent-elles la même chose de la nationalité française ?

 

Maxime Tandonnet : La France ne reconnaît pas les communautés, contrairement au Royaume-Uni et aux Pays-Bas et mieux vaudrait parler de "populations d'origine". Non, franchement, je ne crois pas que certaines populations prises dans leur ensemble, se sentent naturellement plus françaises que d'autres et qu'elles aient davantage de prédisposition à devenir françaises.

Les Européens sont bien sûr très proches des Français du fait de l'histoire, de la proximité géographique, d'un patrimoine commun, grec, latin, chrétien et de l'héritage des Lumières, et de la citoyenneté commune. Avec les ressortissants des anciennes colonies, d'Afrique et d'Asie, nous avons aussi des liens linguistiques et historiques très forts. Je pense que c'est avant tout une question de personne, d'éducation, de valeurs individuelles, d'état d'esprit vis-à-vis du pays d'accueil, ainsi que de de conditions sociales et économiques bien entendu et  qu'il n'existe pas de fatalité des origines. 

(Cliquer sur l'image pour l'agrandir)

(Cliquer sur l'image pour l'agrandir)

Les naturalisations avaient été divisées par deux entre 2010 et 2012.

Lire la suite sur: http://actualite.portail.free.fr/societe/30-08-2013/14-de-naturalisations-supplementaires-en-2012-qui-sont-les-nouveaux-francais/

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

mika 17/09/2013 13:11


Le candidat François Hollande sur l'immigration  



https://www.youtube.com/watch?v=5zYMcNXCHLI