Les Manipulateurs d’Isabelle Nazare-Aga

Publié le 30 Décembre 2007

La manipulation sournoise
La manipulation consiste à contrôler quelqu'un à son insu et l'amener à agir comme on l'entend. Tout cela en utilisant une stratégie qui passe par les sentiments. Toutes les formes de manipulation, et notamment la manipulation sectaire sont passionnantes, mais j'ai voulu me pencher sur une manipulation bien plus sournoise et invisible, celle qui concerne les amis, la famille, le couple, la manipulation affective.

Le manipulateur est un malade qui le cache bien.
Il a souvent un métier tout ce qu'il y a de plus classique, un niveau d'études et intellectuel assez élevé, bref il n'apparaît absolument pas comme un malade. Mais il est difficile de déceler un manipulateur parce qu'il se cache souvent derrière un masque. Ce sont des personnes qui ont un grand gouffre en eux, ils ont un trouble de l'égo énorme. Le manipulateur manque d'assurance en lui et donc son seul moyen d'exister est d'écraser les autres pour se sentir supérieur. (...)

Victime et "culpabilisateur"
Dès que quelque chose lui échappe ou ne fonctionne pas comme il le souhaite, le manipulateur se place en position de victime. Il prétend que c'est à cause de vous, que c'est vous qui êtes agressif, il va faire une crise, vous menacer, (...) 

 
Les 30 critères du manipulateur, extraits du livre " Les manipulateurs sont parmi nous".
Il culpabilise les autres au nom du lien familial, de l'amitié, de l'amour, de la conscience professionnelle.
Il reporte sa responsabilité sur les autres, ou se démet des siennes.
Il ne communique pas clairement ses demandes, ses besoins, ses sentiments et opinions.
Il répond très souvent de façon floue.
Il change ses opinions, ses comportements, ses sentiments selon les personnes ou les situations
Il invoque des raisons logiques pour déguiser ses demandes.
Il fait croire aux autres qu'ils doivent être parfaits, qu'ils ne doivent jamais changer d'avis, qu'ils doivent tout savoir et répondre immédiatement aux demandes et questions.
Il met en doute les qualités, la compétence, la personnalité des autres : il critique sans en avoir l'air, dévalorise et juge.
Il fait faire ses messages par autrui.
Il sème la zizanie et crée la suspicion, divise pour mieux régner.
Il sait se placer en victime pour qu'on le plaigne.
Il ignore les demandes même s'il dit s'en occuper.
Il utilise les principes moraux des autres pour assouvir ses besoins.
Il menace de façon déguisée, ou pratique un chantage ouvert.
Il change carrément de sujet au cours d'une conversation.
Il évite ou s'échappe de l'entretien, de la réunion.
Il mise sur l'ignorance des autres et fait croire en sa supériorité.
Il ment.
Il prêche le faux pour savoir le vrai.
Il est égocentrique.
Il peut être jaloux.
Il ne supporte pas la critique et nie les évidences.
Il ne tient pas compte des droits, des besoins et des désirs des autres.
Il utilise souvent le dernier moment pour ordonner ou faire agir autrui.
Son discours paraît logique ou cohérent alors que ses attitudes répondent au schéma opposé.
Il flatte pour vous plaire, fait des cadeaux, se met soudain aux petits soins pour vous.
Il produit un sentiment de malaise ou de non-liberté.
Il est parfaitement efficace pour atteindre ses propres buts mais aux dépens d'autrui.
Il nous fait faire des choses que nous n'aurions probablement pas fait de notre propre gré.
Il fait constamment l'objet des conversations, même lorsqu'il n'est pas là.
 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

elisabeth 30/01/2008 13:40

Je me souviens de ce texte, on en avait parlé avec MamieJessy.... depuis que j'ai été victime de manipulateurs, à divers moments de ma vie, je me méfie et je sais maintenant ce qu'il faut faire pour ne pas tomber dans la dépression.