16 policiers blessés à Amiens : Hollande l’imposteur, Valls le lèche-babouches et Taubira coupables !

Publié le 14 Août 2012

Par Paul le Poulpe de Riposte-laïque

Il faut vraiment que la situation soit grave pour que, en plein mois d’août, interrompant ses vacances présidentielles, Normal 1er et celui qui sert de Ministre de l’Intérieur, le lèche-babouches Manuel Valls, se sentent obligés de faire du cinéma sur l’insécurité, alors que depuis son élection, notre pays, et notre police, sont confrontés à une véritable situation de guerre, et qu’il est devenu impossible d’effectuer le moindre contrôle, en période de ramadan, sans qu’une émeute ne soit déclenchée dans la foulée. Cyrano, devant l’inertie du ministre de l’Intérieur, qui n’a jamais pris la défense de ses hommes, ni contesté les discours irresponsables d’une Taubira, qui multiplie les déclarations favorables aux délinquants, avait accusé le ministre de l’Intérieur de livrer délibérément la France aux jihadistes.

Ce qui s’est passé cette nuit, à Amiens, confirme la gravité de la situation. Rappelons qu’il y a quelques jours, les policiers, qui intervenaient pour protéger une intervention de pompiers (il n’y a qu’en France que des racailles se permettent d’agresser des soldats du feu) avaient été attaqués, dans cette ville, par un commando d’une cinquantaine de voyous, méthode de plus en plus utilisée pour agresser nos forces de l’ordre.

Cette fois, dans un quartier qui va pourtant avoir prochainement samosquée, on est passé à autre chose : de véritables actes de guerre, si on en croit « Le Figaro » de ce matin. On y apprend qu’on a tiré à la chevrotine et au mortier sur les CRS, et que des automobilistes (combien ?) ont été blessés lors de car jacking.

Le bilan est lourd. 16 policiers blessés, un centre de loisirs, une salle de sports et une école maternelle totalement incendiés, des reverbères détruits, des feux de poubelles… et bien évidemment, aucune interpellation ! Simple précision, le nom de la future mosquée, « El Feth » signifie, pour les musulmans, « la conquête ».

C’est dans ce contexte que l’imposteur Hollande, accompagné de Valls, entend occuper le terrain médiatiquement. Que va-il faire ? Se rendre à Amiens ? Ce n’est pas prévu pour le moment ! Il va aller au chevet du bijoutier blessé, lors d’une prise d’otage, à Grenoble. Fort bien, mais qu’ont dit Hollande et Valls quand un bijoutier parisien a été mis en examen, accusé d’homicide volontaire, pour avoir tué son agresseur armé ? Rien ! On apprend d’autre part que les deux duettistes vont rendre visite à la brigade de gendarmerie endeuillée par la mort des deux femmes gendarmes assassinées à Collibrières. Fort bien, mais faut-il rappeler que le triste Ayrault (le nase, selon Aubry) n’a pas eu un mot pour elles lors de son discours de politique générale, et que Normal 1er n’a eu davantage un geste, lors du 14 juillet. Rendre hommage à ces deux femmes deux mois plus tard, il fallait oser ! Surtout quand, là encore, ni Hollande, ni Valls, n’ont eu un mot pour défendre le policier de la bac de Millau, mis en examen et suspendu professionnellement pour avoir tiré et tué un Vladimir qui cherchait à forcer un barrage de police.

C’est l’attitude criminelle des Hollande-Valls-Taubira et de tous les leurs qui est responsable de la mort des deux gendarmes de Collibrières, et de la multiplication des agressions contre les forces de l’ordre, comme l’expliquait Christine Tasin dans son « J’accuse ».

C’est le discours compassionnel de l’excuse, tenu essentiellement par la gôche, les faux anti-racistes et par quelques élus de droite bobo à la Kosciusko-Morizet, qui encourage de véritables fascistes élevés au biberon de la haine de la France et fascinés par l’islam et sa violence jihadiste qui, aujourd’hui, livre notre pays à des véritables hordes de barbares. Ce sont eux qui, comme à Amiens, envoient au casse-pipe des policiers qui se font canarder à la chevrotine, sans avoir le droit de répliquer, parce que des juges reprenant le discours de Taubira les mettraient en examen.

Ce gouvernement est coupable de non-assistance à policiers en danger. Il est coupable, parce que nombre de ses ministres, à l’image du président de la République et de son discours repentant, à l’image de la Garde des Sceaux et de son discours « anti-colonial » revanchard, à l’image d’un Valls qui passe son temps à rompre le jeûne dans les mosquées, à l’image de ministres bi-nationaux qui se sentent autant Français que Marocain ou Algérien, n’aiment pas la France, et qu’ils abandonnent ses policiers et ses habitants à la barbarie islamiste et au fascisme des racailles.

Pendant ce temps là, William et Monique croupissent en prison, sans doute dans des conditions épouvantables pour eux. Condamnés en comparution immédiate à 4 ans et 2 ans pour ne pas avoir baissé la tête devant une provocation de jeunes en rupture de jeûne. Certes, cela ne se fait pas de tirer avec une carabine à plomb sur des gens, mais ils n’ont blessé que légèrement une personne. Aucune enquête sérieuse ne sera menée sur la réalité du quartier, sur le vécu quotidien de ces personnes honorablement connus, forcément coupables, forcément racistes, forcément alcooliques, puisque Gaulois ! Quelle différence entre une justice impitoyable pour eux, et la tolérance dont bénéficient nombre de « jeunes » multi-récidivistes qui crachent sur notre pays et pourrissent la vie de nos compatriotes !

Pendant ce temps, à Paris, un bijoutier est mis en examen, et, à Millau, un policier n’a plus le droit d’exercer son travail. Leur crime ? Avoir dû tuer pour rester vivants, et que leurs victimes soient des Vladimir. Pendant ce temps, tous les jours nous apprenons que des racailles, à vingt, trente ou cinquante, multiplient les agressions contre des policiers désarmés. Pendant ce temps, souvent insultés ou malmenés, nombre de compatriotes baissent les yeux pour ne pas subir une agression gratuite parfois mortelle. Pendant ce temps, la burqa refait son apparition dans de plus en plus de quartiers français, marquant la défaite d’une République qui n’a plus la volonté de faire appliquer ses lois. Pendant ce temps, l’ineffable Christiane Taubira, celle qui annule les tribunaux correctionnels pour mineurs multi-récidivistes, celle qui ne veut plus de centres fermés, celle qui veut vider les prisons, celle qui s’émeut de voir 93 % de Kanaks dans le « bagne calédonien », ose écrire, sur son blog :

« Ainsi, comme il était à prévoir, le bruit et la fureur se sont tassés. » « Ils ne supportent pas l’idée de notre efficacité. » « La Justice n’est pas un terrain d’affrontements partisans. Car elle structure la démocratie. Elle est le lieu où se garantissent nos libertés individuelles et nos libertés publiques, où se définissent, en équité ou en égalité, nos obligations ».

Pendant ce temps, ceux qui désarment la France vont faire leur cinéma médiatique, prendre des airs martiaux, montrer aux journalistes qu’ils sont sensibles à la détresse des victimes, bref, nous faire un numéro de claquettes à deux balles, que les journalistes, silencieux sur la véritable agression que subit notre pays, relaieront complaisamment.

Pendant ce temps, l’imposteur qui nous dirige et les siens vont continuer à faire venir une immigration majoritairement musulmane qui ne fera que renforcer l’offensive de l’islam contre notre République laïque, aggravera, en période de crise économique, nos déficits et accentuera l’insécurité des citoyens, comme l’expliquait fort bien Empedoclates.

Vont-ils se foutre de la gueule des Français encore longtemps ?

Paul Le Poulpe

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

Yves IMBERT 15/08/2012 10:50


Les islamo-marxiste se moqueront des veaux tant que  les cornes et les  couilles de ces derniers n'auront pas poussé

mika 15/08/2012 01:34



Amiens :


 


1/ Il y a les riverains qu’on entend et qu’on voit manifester et tous ceux dont le journaliste dit qu’ils refusent de
témoigner…


http://www.francetvinfo.fr/video-amiens-des-habitants-exasperes-temoignent_129561.html


 


Toujours les mêmes riverains qui conspuent Manuel Vals
 http://www.francetvinfo.fr/amiens-le-ministre-de-l-interieur-hue_129457.html

jp 14/08/2012 14:46


se n'est pas avec des balles en pvc,et la fleur au fusil ,à tir réel et expulser le reste,Bruxelles si ils sont  mécontent ont leur envoie cette chance cette culture,nous avec la notre cela
nous suffit ,