Honneur aux poilus et à tous ceux morts sur des champs de batailles! Quelques soient les combats...

Publié le 30 Janvier 2008

Tombé dans un champs d’honneur ! Mais qui donc le sait ?
Disparu des rangs. Personne ne l’a remarqué.
Blessé, il se relève isolé, affolé.
Seul, dans la boue d’un monde inconnu. Mortifié !
 
Tombé avec les honneurs ! Tombé pour de bon.
Et nul ne lui avait dit ce qu’était le front.
On lui avait dit de charger. Il a foncé.
Petit soldat sortit du bois, de la tranchée.
Un premier sacrifié parmi tous les planqués.
 
Tombé dans un champs d’horreur. Exécuté.
Un soir d’hiver. Sans même lui dire désolé,
Une dame des basses oeuvres le poignardait.
 
Blessé, il se relève isolé, affolé.
Seul, dans la boue d’un monde inconnu. Mortifié !
Il lui faudra se soigner et guérir ses plaies.
Apprendre à revivre et puis... à oublier.
Le premier sacrifié parmi tous les planqués.
 
Et puis, il va la revoir demain. Ou après !  
Elle lui a dit ! Elle ne pouvait pas l’oublier.
Enfin, il  l’espérait. Pire, il le croyait.
Gérard Brazon          

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

laura 01/02/2008 09:57

Bravo pour ce bel hommage!

Brice 30/01/2008 20:58

Bravo pour ton joli poème !!! Je pense souvent à tous ces morts de la Grande Guerre !!! A chaque 11 Novembre je vais TOUJOURS en fleurir un pris au hasard Il ne reste plus qu'un seul "Poilu" qui à connu l'enfer de cette terrible guerre , dont on parle si peu !!! alors qu'on se " regorge " de la guerre de 40 !!! Regarde dans les églises des petits pays combien sont morts en 14 comparativement a ceux de 40 !!! Pas une famille française n'a pas perdu qui un frère , un oncle , un cousin en 14 . Sans doute comme disait " l'autre " c'est un détail de l'histoire !!!