Puteaux les Municipales (suite) L'illusionniste

Publié le 20 Février 2008

Il y a des légendes ou des croyances qui affirment que nous avons tous un alter ego dans le monde animal. Pour certains c’est le Lion, le Tigre, l’Eléphant, les Loups et pour d’autres les Serpents, les Hyènes, les Rats, les vers de terre, etc. De Gaulle disait que nous étions tous des veaux !
Certes, la plupart d’entre nous souhaitons nous situer en haut de la hiérarchie animalière si toutefois il y en a une. C’est bien naturel.
Mais  j’oubliais les oiseaux. L’un d’entre eux, le coucou, a la particularité de nicher dans le nid de ses congénères qui, abusés, élèvent jusqu’à épuisement le petit déposé dans le nid.
homme_027.gifMonsieur Christophe Grébert  avec tous le respect que je lui dois (sans rire) me semble correspondre à cet alter ego.
En effet, depuis près de 9 mois (une gestation) il fait mine d’avoir un programme. Un numéro de claquettes! Depuis le temps que je l’examine (son programme!), je cherche encore la nouveauté en dehors de l’habillage verbal sociaux humaniste un rien pompeux et le ton victimaire habituel permanent. Une phrase me vient à l’esprit. « En matière d'Art, la survalorisation du texte est commune à ceux qui n'ont rien à montrer » a dit l’excellent éditorialiste Ivan Roufiol du Figaro. On peut dire que le discours politique Grébertiste est une forme d’art lorsqu’il pousse cette survalorisation du texte pour ne rien démontrer ?
Son programme est déjà une réalité présente dans Puteaux où largement en devenir. Il feint de créer alors qu’il pille les réalisations et les projets de la municipalité comme « ses idées » sur la ZAC du « rond point des bergères » ou la « trouée verte »! Je le disais dans une note précédente, ses amis colistiers sont sous le « charme » de l’innocence. Mais s’ils avaient pris la peine de lire, de s’informer, de regarder, plutôt que de réagir à l’émotion et à l’intoxication ils s’en seraient rendus compte.
 « La démocratie est le pire des régimes disait Churchill mais c’est le meilleur que je connaisse » ! Je fais confiance au peuple pour faire la différence entre l’illusionniste et la réalité.
Une interrogation tout de même sur le devenir des réalisations actuelles puisqu’il nous dit qu’il retira les grilles de protections des parcs et jardins, (Bonjour les tags, les squatters du soir, les bouteilles vides, etc.) la vidéo protection qui exerce une contrainte sur les délinquants (Bonjour l’insécurité).
Incroyable n'est-ce pas! C’est tout le socialisme ça ! L’idéologie jusqu’à en crever !
Et puis, quid du Puteaux en neige et Puteaux en plage trop cher à ses yeux! Tout est inutile et trop cher d’ailleurs. Hormis le logement social qu’il se propose d’augmenter en volume. 
Gennevilliers comme ville idéale. Gennevilliers et son assistanat. Gennevilliers à guichet ouverts. La détresse subventionnée. Il est vrai qu’elle est « pauvre » malgré un budget aussi conséquent que le nôtre ! En tous cas elle bénéficie de « l’impôt solidarité » des communes dites « riches ». 
Monsieur Grébert aime bien les villes pauvres. Comme François Hollande qui déteste les riches qui gagne plus de 4000€. Le François se hait donc. C’est un comble pour un politique !
 
En dehors du  programme coucou de Monsieur Grébert, toute son argumentation tourne sur les cancans et ce qu’il appelle « la guerre des Ceccaldi » son fromage permanent. Son choux-choux gras.  Il utilise mes écrits pour poivrer ceux-ci ! Un peu de Gérard Brazon entre deux présentations et une page d’un pseudo programme. 
undefinedMa liberté de ton pour agrémenter sa logorrhée insipide.
  
Il m’envoie, lui ou ses admirateurs, des commentaires ou messages anonymes dont les auteurs ne sont qu’une triste copie de lui-même. Des commentaires en creux, vide comme leur auteur tellement le niveau de leur inculture historique est monstrueux. Affligeant.
 
Monsieur Grébert ne représente que lui-même et un certain nombre de personnes en rupture de Modem. Car les électeurs, qui n’ont pas tous la mémoire courte, savent qu’il y a peu, il était socialiste. (Pour ma part je sais qu’il l’est toujours au fond de lui-même). Virulent et versatile selon le courant !

Pourquoi n’a-t-il pas appelé à voter François Bayrou à l’époque ? Tout simplement parce qu’il a appelé à voter Ségolène Royal après avoir tant souhaité que ce soit Dominique Strauss-Kahn qui soit le prétendant.
Mais, au regard de la grosse claque socialiste aux Présidentielles, en bon tacticien politique il opère un changement de fusil d’épaule et se refait une virginité. Il se présente sur son nom en râtissant large!
Voilà l’homme qui a vu l’homme qui a vu l’Ours. Opportuniste à souhait car n’ayant pas obtenu l’investiture socialiste il n’avait plus comme solution que de rentrer dans le rang ou tenter sa chance en capitalisant sur son image de « blogeur rebelle » ! Il n’avait plus qu’à se tourner vers ces gens en rupture de Modem puisque même le Modem ne le reconnaît pas comme son candidat.
 
Monsieur Grébert Christophe est donc sans étiquette. En apparence!  Qu’en pense François Bayrou de l’utilisation du nom de son parti à longueur de pages de présentation !
Pour ma part je reste convaincu que Monsieur Grébert est Socialiste comme Dominique Strauss-kahn qu’il admire beaucoup et qui lui, n’a pas boudé son plaisir Sarkoziste (Ah la chair est faible). Il attend juste de perdre les élections pour revenir officiellement au bercail socialo-communiste avec la ferme intention comme Ségolène Royal d'y imposer ses vues! CQFD
 
Gérard Brazon 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article