Les Municipales à Puteaux! L'embrouille...

Publié le 25 Février 2008

undefinedUne campagne municipale ne doit pas permettre de dire n'importe quoi et surtout pas d'essayer de tromper les électeurs ». Dixit Monsieur Grébert Christophe prétendant à la Mairie de Puteaux.
Voilà un candidat qui n’a peur de rien ! Challenges qui est plus proche du Nouvel Observateur que du Figaro complimente la gestion de la ville ! Cet hebdomadaire proche de la gauche nous dit que notre ville est bien gérée. Que dit notre prétendant ? Qu’à cela ne tienne, c’est forcément relatif !  Voire normal puisqu’elle est riche par essence!  « en réalité, la gestion de Joëlle Ceccaldi-Raynaud est catastrophique dit-il en mettant en avant les magistrats de la Cour Régionale des Comptes. En oubliant de préciser que cette cour a donné quitus à la ville pour sa gestion après trois ans de présence dans les bureaux de la Mairie ! Pensez-vous vraiment qu’elle l’aurait fait si la ville était mal gérée ? Quitus  par conséquent aux gestionnaires de la ville! Ah la la, le prétendant joue avec les mots et avec la technique facile et bien connue de l’omission !
Il démontre à contrario !
 Mets en avant des villes de droite (un comble) comme Courbevoie et Neuilly sur Seine qui sont, nous dit il, mieux gérées. Ou il y fait bon vivre puisque l’on n’y paie moins d’impôt. Il est curieux le monsieur qui trouve que l’on dépense trop à Puteaux mais se félicite qu’il existe des villes de droite qui ne font pas payer d’impôt !  Silence pudique sur le logement social, les centres culturels, etc  de ces villes. Ah la gestion des contradictions !  C'est bien quand ça m'arrange en fait ! Nous savons tous que JAMAIS la gestion de Puteaux ne trouvera grâce à ses yeux!
Alors que se passe t’il à Puteaux ?
Cette ville n’est pas bien gérée selon lui parce que nous dit-il sur son site:
la taxe professionnelle de La Défense est si énorme que nous n'avons pas de dette, donc par de remboursement de dette, donc une marge budgétaire exceptionnelle et un niveau de fiscalité heureusement relativement bas (mais loin d'être le plus bas : à Courbevoie et Neuilly, on paye moins d'impôts qu'à Puteaux). Pour un peu on croirait qu’il regrette que nous n’ayons aucune dette ! Il ne lui ai pas venu à l’idée que si nous n’avons pas de dette c’est aussi parce les gestionnaires et particulièrement Joëlle Ceccaldi-Raynaud l’ont voulu. Avoir des dettes c’est bien plus facile que de faire une gestion pointue. Mais qu’en sait-il ? Il n’a jamais géré de ville de sa vie ! Il ne sait pas, ne comprend pas la comptabilité d’une ville! C’est l’apanage d’un prétendant. D’un opposant. Ne pas savoir. Encore faut-il lui rappeler que lorsqu’on ne sait pas...
Bien entendu, pas un mot sur la gestion des villes socialistes ou chat_026.gifcommunistes qu’il a tant mis en avant !
Autrefois, dans une autre vie!
Du temps ou il était encore socialiste.
Pas un mot de Gennevilliers qui a un budget aussi conséquent que celui de Puteaux avec son port mais qui est considérée comme une ville pauvre.
En fait, Monsieur Grébert est incroyable. Mais que dirait-il si la ville était pauvre, si elle n’avait pas la Défense ! D’ailleurs, serait-il si acharné a vouloir occuper le siège de Maire ?
Une campagne municipale ne doit pas permettre de dire n'importe quoi et surtout pas d'essayer de tromper les électeurs ! Vous avez raison Monsieur Christophe Grébert !
Gérard Brazon
 
 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Roger 26/02/2008 15:25

c est ce que je lui ai dit de vive voie dimanche au marche et lui ai donne rdv le 9 /:3 pour qu il me commente sa defaite ou plutot leurs defaites bonne semaine

Malika 25/02/2008 21:11

Encore une couche à ce mèc - je me suis embrouillé avec lui devant le monoprix samedi, si Joelle ne passe pas je déménage.