Il y a Syndicats et Syndicats!

Publié le 4 Mars 2008

undefinedL’U.I.M.M est une organisation syndicale patronale scandaleuse !
Laurence Parisot qui paraît si douce à la dent dure et c’est tant mieux ! Comment ne pas être écoeuré dans cette période ou le pouvoir d’achat s’effondre, ou sévit des licenciements qui se décident à la pelle, ou des drames familiaux se jouent en tragédie dans toutes les régions de France et de Navarre, ou des entreprises ferment leur porte du jour en lendemain sans prévenir, etc. ?
Des familles entières dépendent d’une entreprise qui parfois ferme en ayant fait des bénéfices !
Il y a belle lurette que je ne confonds plus Humanisme et Socialisme donc pas de confusion ! Je sais faire le distinguo entre une entreprise qui doit investir et gérer à long terme ! Mais il ne faut pas perdre de vue l’image que l’entreprise donne et les effets des décisions prisent ! En clair, il faut éviter la légèreté des annonces de licenciements et sanctionner les erreurs de gestion de dirigeants incompétents !
Laurence Parisot est une chance pour les entreprises qui se respectent et respectent leurs salariés ! Elle tient un discours de vérité et j’espère que les politiques et tous les syndicalistes de salariés la soutiendront dans sa démarche !
Je ne sais pas s’il faut qu’elle fasse le ménage comme disent certains (et pourquoi ménage d’ailleurs ? Parce qu’elle est femme ?) Mais pour le moins, remettre les pendules à l’heure. La France ne peut se permettre de vivre comme au temps de la royauté ou les nobliaux et autres seigneurs (saigneurs) se vivaient au dessus du petit peuple ! Ferment, délocalisent des entreprises et place leur argent dans des banques en Suisse !
Une liste de fraudeurs à l’impôt a été remise par l’Allemagne à la France! L’Allemagne l’a diffusé. Elle a dénoncé les fraudeurs ! Pourquoi ne pas divulguer en France les noms des dirigeants d’entreprises qui ont licenciés ces dernières années et qui coulent des jours heureux ? Délation diront certains ! Quand arrêterons-nous d’être idiots ? Grand silence de la gauche en général ! Etonnant.
L’économie doit être moralisé pour rendre la confiance dans l’économie de marché au gens du peuple, aux salariés, (aux travailleurs comme disent les dialecticiens gauchistes) ! Ce qui est écoeurant ce n’est pas l’entreprise qui ferme par la déficience d’un marché ou une concurrence impossible à tenir mais bien la légèreté d’un Patron dans sa gestion ! Ou l’obtention de gains de productivité sur la masse salariale pour uniquement des gains de productivité sur le dos des salariés!
Il faut réconcilier les salariés avec l’entreprise ! Cela passe par un climat de confiance et la juste redistribution d’une part des bénéfices (Participation, placements d’épargne d’entreprise, etc.) ! Renouer avec le dialogue social pour pouvoir tenir compte des réalités du pouvoir d’achat et des goûts de fabrication de l’entreprise ! Confiance est le maître mot !
Courage Madame Laurence Parisot !
Gérard Brazon  

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Gérard 04/03/2008 15:30

Merci de votre réponse!

Frédéric-Michel Chevalier (FredChe92) 04/03/2008 15:17

Merci Gérard.
Si nous ne sommes pas toujours en phase sur la gestion de la ville, nous n'en sommes pas moins, vous et moi, des démocrates et des républicains.
Je suis heureux de partager avec vous ce combat.

Gérard 04/03/2008 15:12

Frédéric nous ne sommes pas toujours en phase tous les deux et particulièrement sur la gestion de notre ville commune. Pour autant il y a là un combat de bonne morale que Laurence Parisot mène. Je vais éditer son texte car il est de l'intèrêt supérieur des entreprises et des salariés dans leur ensemble (je suis syndicaliste) de défendre cet intérêt de transparence et de bonne gouvernance!

Frédéric-Michel Chevalier (FredChe92) 04/03/2008 15:04

Gérard, je me permets de reproduire ici l'appel de Laurence Parisot à se rassembler autour des valeurs de l'entreprise. Merci de le relayer le plus largement possible.
---------------------------------------------
Message de Laurence Parisot aux entrepreneurs

Nous sommes tous des hommes ou des femmes d’entreprise, profondément attachés aux valeurs de l’entreprise, et nous nous sommes donné depuis le premier jour l’objectif partagé de réconcilier les Français avec l’entreprise.

Nous voulons de l’éthique et de la transparence. Nous voulons des règles du jeu claires, parce que nous aimons la vérité, parce que nous sommes des acteurs responsables, et parce l’économie de marché est à cette condition.

C’est pourquoi nous nous sommes tous indignés quand nous avons appris que de nouveaux accords obscurs concernant encore des sommes d’argent importantes avaient été conclus au sommet de l’Uimm.

Trop c’est trop !

Nous devons tous condamner publiquement ces pratiques pour qu’elles prennent définitivement fin, pour qu’elles ne puissent plus jamais ressurgir d’aucune façon, pour qu’elles cessent d’entacher l’image de l’entreprise, l’image des entrepreneurs, l’image du Medef, l’image de chacun de nous.

Il faut se donner les moyens d’un nouveau départ. J’ai donc demandé à l’ensemble des membres de l’Uimm qui détiennent des mandats nationaux au titre du Medef de remettre ces mandats à la disposition du Medef.

Je vous précise que les mandats locaux, détenus par les adhérents des Uimm locales, ne sont en aucun cas concernés car je suis certaine que les adhérents Uimm sur le terrain sont tous des chefs d’entreprises de bonne volonté, et qu’ils ne se reconnaissent pas dans les pratiques qu’ils découvrent. Comme des milliers d’autres mandataires, ils donnent bénévolement ce qu’ils ont de plus précieux, c’est-à-dire leur temps, aux instances paritaires dans lesquelles ils siègent. Ils ont un engagement et un comportement exemplaires.

C’est pourquoi j’appelle toutes les Fédérations, tous les Medef territoriaux et toutes les Uimm locales à rester proches et solidaires au nom des valeurs de l’entreprise.

C’est pourquoi j’appelle l’ensemble des chefs d’entreprise de toutes tailles, TPE, PME, moyennes et grandes entreprises, à nous rejoindre dans ce mouvement et à se mobiliser à nos côtés pour faire bouger les lignes.

Nous voulons créer ensemble le patronat du 21è siècle, entrepreneurial, ouvert, transparent et éthique, au service de toutes les entreprises et au service de la France.

Je compte sur vous et vous pouvez compter sur moi pour que nous soyons ensemble les garants d’une unité patronale élargie et fière d’elle-même.

Laurence Parisot
Présidente du MEDEF