Municipales de Puteaux ou l'absurde est roi (suite et espèrons fin...)

Publié le 19 Mars 2008

Monsieur Charles Ceccaldi-Raynaud poursuit son undefinedcombat jusqu'à l'absurde! La loi dit qu'il ne peut y a voir trois membres d'une même famille dans le même conseil municipal. Étant Docteur en droit, j'imagine qu'il a déjà en tête de retarder sa démission pour ne pas avoir à vivre une troisième bataille perdue. 
Donc en fin connaisseur de la machine judiciaire, il ira jusqu'au bout de ce que l'action de justice lui permettra d'aller! Jusqu'au ridicule et même au grotesque! Jusqu'aux quolibets et autres lazzis des villes qui eux, ont clos ce chapitre électoral! Jusqu'au désespoir des Putéoliens qui font l'objet de sourires douteux et qui ne méritent vraiment pas cette tartufferie! Jusqu'au ricanements de l'opposition qui n'en peut plus d'assister à ces fadaises! 
S'il vous plaît Monsieur Ceccaldi-Raynaud, arrêtez cette pitoyable comédie. Retirez-vous et laissez la ville reprendre son cours normal! Elle a besoin de calme, nous avons besoin, nous Putéoliens, qu'on l'oublie un peu dans les médias! Des médias qui aiment bien ce type d'informations un peu troubles et parfois nauséabondes. C'est bon pour les tirages et tant pis pour ceux qui en subissent les conséquences!

A mon sens, il me paraîtrait tout à fait naturel qu'il démissionne mais cette haine incompréhensible et cette rancune n'ont pas leur source dans la Raison! Une rancune et une haine qui va désormais jusqu'à son petit fils. Quelle tristesse.
Pour ma part, j'avais espéré qu'après cette bataille, cette tentative d'infanticide politique, le père prendrait conscience enfin et se rapprocherait de sa fille. Une enfant qui lui avait dit, au soir des élections après son éclatante victoire, combien il restait son père et le resterait à jamais! 
Il faut croire qu'il ne l'a pas entendu! Hélas.

Gérard Brazon

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article