Religions: Liberté de culte en algérie et ailleurs...

Publié le 20 Mars 2008

L'Algérie ne va pas bien! ce n'est pas nouveau me direz-vous! Cela empire religion.gifdésormais! La chasse aux Chrétiens s'intensifie!
Ce pays indépendant depuis 1962 se voulait Socialiste, Républicain et laïc. Mais depuis que le terrorisme islamique a sévi, les différents gouvernements ce sont rapprochés des islamiques dit modérés. De ce fait, la loi a évolué dans un sens plus contraignant pour la femme en général et pour les religions différentes que l'islam en particulier! 
Je me souviens de l'admiration que je portais et que je porte encore envers ces femmes qui défilaient dans les rues d'Alger à visage découvert prenant le risque d'être violentées ou aspergées d'acide! 
Cet immense courage n'a rien à voir avec nos "tristounettes" porteuses de voiles en France qui ne risquent rien bien sûr hormis peut-être quelques regards de réprobation lorsqu'elles portent la burka ou le tchador au complet comme on peut le voir parfois dans le centre commercial des Quatre Temps à la Défense dans le 92 ou d'incompréhension lorsque chez Etam ou Darjfemme2-copie-1.gifeeling elles essayent et achètent des petites tenues aussi sympathiques que coquines! 
Après tout, elles ne font de mal à personne! En France je le sais bien, ce type d'attitude relèvent plus souvent de la provocation ou de la mode que d'une vraie volonté d'être mineure à vie et de ne valoir exactement que la moitié d'un homme!! 

En Algérie c'est la défense des droits de la femme
en tant que femme libre qu'ils s'agissait de défendre! 
D'ailleurs, elles ont perdu leur combat et je ne me souviens pas d'avoir entendu nos "droits-de-l'hommiste" français s'insurger de cet état de fait! Depuis, elles sont mineures à vie dans le code familial Algérien!

Mais revenons au sujet
de cette note! 
La liberté de culte est de plus en plus menacé et des intellectuels algériens l'affirment désormais! L'écrivain Boualem Sansal, l'historien Mohamed Chaker, le président de droits de l'homme algériens Abdennour Ali Yahia, le caricaturiste Ali Dilem font partie de ces hommes de courage qui dénoncent le harcèlement des Chrétiens pour "délit de prière". Ces intellectuels expriment leur solidarité avec les Chrétiens d'Algérie "cible de mesures aussi brutale qu'injustifiées" Le père Pierre Wallez d'Oran a été condamné à un 1 an de prison pour avoir fait une prière à l'occasion de Noël hors d'un lieu de culte. 
La Kabylie renoue avec son histoire ancienne (Beaucoup l'ignore, mais les Berbères dans leur ensemble furent colonisés et convertis)  En effet, depuis plus de dix maintenant beaucoup d'habitant de la Kabylie se convertissent à la religion Chrétienne!
Là aussi, il faut beaucoup de courage car chacun sait que dans les pays musulmans on ne peut abjurer de sa religion et se convertir sans risque. La loi religieuse l'interdit sous peine de mort (La charia)!
La Préfecture  vient donc de suspendre les églises de "nouvelle ville" à Tizi-Ouzou et de Tafath dans l'attente d'un "certificat de conformité".
Imaginez les cris de nos "droits de l'hommistes" en France si l'on interdisait une mosquée!

Gérard Brazon

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Coups de gueule

Commenter cet article

Gérard Brazon 13/04/2008 11:43

Cher Moha
Mon propos est de dénoncer toutes les atteintes éventuelles à la liberté en général. Y compris religieuse. En France, force est de constater, que des crétins se sont attaqués à des tombes musulmanes de combattants mort pour la France. C'est un fait. Cela relève certainement de ces dernières trente années ou les responsables de l'éducation nationale française investit par une gauche engagée n'a pas voulu inscrire l'histoire au bon niveau de l'éducation. Ce qui fait que ces crétins ignorent tout de la part qu'ont pris les combattants musulmans dans les dernières guerres. Pour moi ils sont Français par le sang versé. Les Harkis tout particulièrement.
Autre chose est la liberté religieuse.
Je considère que la religion relève du domaine privé et qu'aucune religion ne peut imposer ses règles de gré ou de force. En France la liberté de culte existe. Les musulmans se plaignent mais ne veulent pas considérer la demande de réciprocité. On iterdit la construction d'églises en terre musulmane. On tue des chrétiens dans les pays musulmans (Irak, Afghanistan, Algérie, Turquie, Mauritanie et même le Maroc dans une bien moindre mesure, etc.) parce qu'ils sont chrétiens. Trouvez vous cela normal?
En Algérie et dans beaucoup de pays musulmans il n'est pas possible d'exercer sa religion si elle est différente de l'islam. Ou alors en tant que dhimmis (en payant un impôt et être considéré comme inférieur et privé de toutes possibilités électives et pas n'importe où) Ce n'est pas le cas en France. Nous avons la loi républicaine qui n'est pas issu de la loi biblique.
Nous considérons les femmes comme nos égales (même si il reste encore à faire) Elles ne sont pas mineures à vie comme en Algérie.
Nous ne connaissons pas les "crimes d'honneur" comme en Turquie ou dernièrement en Jordanie ou un père tue sa fille de 35 ans parce qu'elle rentrait trop tard à son goût! (Absurde en France, incompréhensible pour nos mentalités) et pourtant un un musulman a tué sa fille en Italie parce qu'elle sortait avec un chrétien.
Vos rites sont respectés en France jusqu'au point ou ils peuvent aller. Sans déranger la cohérence de nos lois républicaines. Et pourtant j'observe des abus.
Par exemple
- Je ne comprends pas le laxisme qui autorise le bouclage des rues le vendredi sous prétexte de prière au détriment de la liberté de circulation et de déplacement des citoyens.
- Je ne comprends pas le refus de servir du cochon dans des écoles laïques et républicaines le midi. La volonté de séparer les garçons des filles dans les réfectoires. Pourquoi pas les classes aussi (Nous sommes en République)
-Je ne comprends pas cette volonté évidente des dignitaires religieux musulmans de vouloir imposer un mode de vie qui n'est pas celui du pays d'accueil.
Bref, je considère qu'être Français implique, de facto, le désir de vivre dans un pays avec ses lois, ses règles et son histoire. De l'accepter tel qu'il est.
La religion doit rester dans le domaine du privé sinon nous irons vers de grandes difficultés.
Il risque d'y avoir d'autres crétins qui finiront par s'imposer peu à peu lorsqu'il deviendra évident pour les français qu'ils deviennent des étrangers dans leur propre pays. C'est un risque qu'il ne faut pas ignorer et aucune loi ne pourra empêcher cet état d'esprit de surgir. Encore moins les belles âmes qui vivent dans les quartiers dorés de la Capital ou d'ailleurs.
Merci de votre commentaire
Gérard

moha 13/04/2008 10:47

cher monsieur ;l'ateinte a la liberte de cult s' allonge vers des rits musilmans(ibadisme) -voir la presse fin mars debut avril 2008 -autre que le cristinisme le combat est celui de tout le monde.