18 juin 2011 la journée d'une sans culotte - par Caroline Alamachère

Publié le 21 Juin 2011

LE 18 JUIN D’UNE SANS CULOTTE

 

Sur son Blog

Il y avait sur Paris comme une incertitude, le ciel en ce samedi oscillait entre clarté printanière et ténèbres orageuses, un peu à l’image de la France d’aujourd'hui qui louvoie entre les lourds nuages noirs de l’obscurantisme et les espoirs solaires de la Liberté.

Les Champs-Elysées avaient le visage tristement habituel des samedis de cohue entre les jeunes en mal de shopping et les touristes posant devant la vitrine de Vuitton.

Nous étions en 2011 après JC. Toute l’avenue des Champs-Elysées était occupée par les banlieusards et les touristes… Toute l’avenue ? Non ! Un camp peuplé d’irréductibles Gaulois résistait encore et toujours à l’envahisseur…

Aux pieds de l’ambassade du Qatar était dressé un petit chapiteau devant lequel conversaient joyeusement les Gaulois au beau milieu des drapeaux et des cocardes. Nous étions dans la phase beau temps. Fébrile je cherchais où étaient les costumes : on m’avait promis une remontée des Champs en Sans Culotte… mais pas sans culotte tout de même, je suis peut-être Gauloise mais je sais me tenir !

Après avoir salué quelques têtes connues, Marie Neige, Monica, Gérard, Pascal… on m’a avertie qu’il fallait redescendre l’avenue avec les costumes et les drapeaux. Quelques ampoules plus tard, nous voilà en train de nous déshabiller sur un banc public, cuissots à l’air devant les passants hilares. A quelques mètres un flic était en train de nous observer, sceptique, tétanisé, se demandant sans doute s’il devait nous embarquer pour outrage aux bonnes mœurs. Il fit signe à un collègue de venir voir : à deux on a moins peur. Dans la précipitation Laure en a mis son pantalon à l’envers.

 

 Henry en sans culotte

Les policiers nous ont demandé ce que nous fabriquions et nous ont dit que nous n’avions pas le droit de montrer notre drapeau. Surpris nous avons demandé pourquoi, que c’était le drapeau français, celui de notre pays. Ils nous ont répondu que c’était juste interdit et que si nous le montrions ils pourraient nous embarquer… Ils s’efforçaient de rester sérieux mais devant nos accoutrements ils ont fini par se marrer et nous souhaiter une bonne manif.

Une fois prêts nous avons remonté l’avenue sous les regards des passants surpris par ce drôle d’équipage. Des moines bouddhistes ébahis nous ont pris en photo… rencontre improbable de deux mondes enchantés de se croiser et de se trouver si particuliers au milieu de la foule uniformisée… mondialisée oserais-je dire.

Certaines personnes nous souriaient, ça leur faisait un spectacle, d’autres prenaient des photos, d’autres encore questionnaient horrifiés « vous n’êtes pas du FN au moins ?! ». Non non, juste des Français, excusez-nous m’sieurs-dames… C’est bête mais apparemment ce n’est pas évident. Mais le pire a quand même été ceux qui baissaient les yeux pour ne pas nous voir. Ma parole, le bleu-blanc-rouge est devenu aussi diabolique que le 6-6-6 !

En haut l’ambiance était à son comble, ça chantait à tue-tête, la Madelon est venue nous servir à boire pendant que les Chevaliers de la Table ronde goutaient voir si le vin était bon. Et puis la Marseillaise nous a donné un bon coup de chaud avec la chorale enthousiaste, Vivien donnant fièrement le ton.

  

Chorale 4

Les discours ont commencé avec le bizutage du dernier adhérent en date de Résistance Républicaine qui a dû se jeter dans l’arène. Puis le ciel a commencé à se couvrir de gros nuages menaçants. Pourtant nous avions chanté juste. Tom Trento a entamé son discours au moment où la pluie s’est mise à nous assaillir, une grosse pluie bien glacée, bien venteuse et bruyante. Le pauvre Tom n’a pas eu beaucoup de chance, nous étions plus occupés à nous protéger des assauts des éléments qu’à l’écouter malgré toute notre bonne volonté.

 

 Tom Trento 2

A la fin de son discours la pluie s’est arrêtée. Après une tentative inutile de séchage, j’ai entendu qu’on m’appelait. J’y suis allée de mon petit discours faisant abstraction de mon bonnet phrygien dégoulinant, aidée par Pierre Cassen qui me tenait ma partition. Je dois avouer que moi qui redoutais un peu ce moment, j’ai grave kiffé… les acclamations, tout ça… « ça gère » comme dirait ma fille ! Tenir un micro dans sa main, ça vous transforme une Résistante !!

 Discours avec Pierre

 

Christine_2

Après les interventions de Pierre et Christine (je ne sais plus trop qui est passé quand, oups), Oskar égal à lui-même, nous a galvanisés avec son faux rap à la sauce suisse. Evidemment du pur bonheur que je ne saurais retranscrire : rien ne vaut une bonne vidéo pour bien savourer un Freysinger. Comme aux Assises nous y sommes allés de notre « Oskar ! Oskar ! Oskar ! ». Indescriptible…

 Oskar_1

Oskar_7

La manif s’est achevée dans la liesse et sous le soleil. A la sortie du métro où nous nous trouvions, nous avons vu passer quelques têtes voilées, là aussi l’uniformisation va bon train.

Avec bonheur nous nous sommes quittés avec la promesse de revenir l’année prochaine. Rendez-vous donc  l’an prochain, même endroit même heure et surtout… encore plus nombreux.

Et si tout va bien, nous aurons vaincu les sombres nuages qui nous menacent…

Drapeau_RR_2

 

Discours prononcé par Caroline:

Quand Christine m’a demandé de faire un discours je me suis demandé par quoi j’allais bien pouvoir commencer. Et puis je suis allée faire mes courses et là, à la caisse je me suis retrouvée prise en sandwich entre un niqab bleu devant et un niqab bordeaux derrière moi avec au milieu deux côtes de porc que j’ai posées fièrement sur le tapis.

Je n’aurais jamais imaginé il y a quelques années que des côtes de porc deviendraient le symbole d’une lutte des civilisations, d’un choc culturel.

J’ai bien vu ces dernières années que des changements s’amorçaient : une gamine de mon immeuble s’est mise à porter le voile, une voisine qui était toujours maquillée, bien coiffée, portant des talons … elle porte maintenant une djellaba, elle a le visage blafard et un voile noir sur la tête. Son fils qui s’habillait en jean baskets se balade maintenant en chemise de nuit.

C’était des Tunisiens modérés, ils avaient gardé quelquefois mes enfants… aujourd'hui le fils est salafiste.  Je ne vous dis pas le choc en les voyant ! Et ce jour là je me suis dit qu’il se passait quelque chose de grave.

J’ai commencé à regarder d’un autre œil ceux qu’on dit modérés en me disant que du jour au lendemain ils pouvaient cesser d’être modérés pour se transformer en intégristes.

A la même période le rayon viandes de mon supermarché a changé lui aussi, il a été réduit de moitié… enfin, au début il a été réduit de moitié, aujourd’hui  il est réduit des deux tiers au bénéfice du Reghalal… Et dans un an… on ne sait pas.

Et c’est à des petits détails qu’il faut faire attention, le changement est insidieux, il s’opère par petites touches. Pour un œil aguerri et vigilant il est facile de voir les transformations mais le néophyte lui se laisse embrouiller et sourit béatement à cet enrichissement culturel. Même le nez dans le Reghalal il continue de sourire !

Hier j’ai entendu sur RMC des bien pensants évoquant le « manque de solidarité des Français » vis-à-vis des maghrébins sinistrés  après leurs révolutions sous prétexte qu’ils boudent ces destinations pour les vacances. M. André Glucksmann s’en est donné à cœur joie en nous traitant de « cons et d’irresponsables » !! Selon lui nous ne serions que des beaufs imbéciles qui partons égoïstement en vacances pour bêtement nous reposer et nous changer les idées alors qu’il nous faudrait partir au Maghreb par solidarité…

A propos de solidarité, lorsque a eu lieu le match Maroc-Algérie il y a quelques mois avec en ouverture une minute de silence en hommage aux victimes japonaises… le public a hué, sifflé, invectivé et crié à l’injustice pour ne pas avoir eu une minute pour la Palestine et la Lybie. J’ai noté sur internet ces quelques commentaires écrits dans un français très approximatif :

-         jai r1 contre le maroc ni contres les japonais mais je peu pa faire 1min de silence pour les japonais on a aucune relation avec eux autant qu'arabe muslman africain maghrebin 

-    on s'en bas les couilles des jap!

-    ils on bien fait keske on en a a foutre serieusement du Japon c le dernier de nos soucis, on regarde d"ja chez sois et chez nos frere avant de regardez les nippon

-    je t'encule toi et les jap!

-    désolé mais c'est les musulmans en priorité

-    si on devait faire une minute de silence pour la Palestine on serait tous muet

-    le sang des musulmans vaut plus chez nous.

-    ce genre de catastrophe naturel n'est qu'une punition d'Allah , ça ne mérite pas une minute de silence.  Je dis bravo aux algériens de ne pas l'avoir respecter , marre de ces arabes qui ce font avoir par des occidentaux

 

Et après on vient nous traiter de nauséabonds et nous dire qu’on n’est pas respectueux des autres cultures…

 

Alors je voudrais dire à M. Glucksmann plusieurs choses :

-         1) Que d’abord pour partir en vacances à l’étranger il faut déjà en avoir les moyens et que le crétin de beauf irresponsable serait déjà bien heureux de pouvoir se payer des vacances

-         2) Qu’ensuite, un pays qui fait une révolution et parvient à virer son dictateur ne devrait pas voir s’enfuir des centaines de milliers de personnes, pour ma part je trouve cela très louche. Mais d’après les Tunisiens qui sont restés au pays c’est compréhensible : il s’agit uniquement des délinquants… ouf, on est rassurés !!

-         3) Que les Maghrébins de France pourraient peut-être se montrer solidaires de leurs propres pays (car quand ils parlent de leur pays, ce n’est évidemment pas de la France dont ils parlent). Or je n’ai pas entendu que M. Glucksmann les traitait de « cons et d’irresponsables », cela ne concernait que les Français, il a été très clair sur ce point

-         4) Que M. Delanoë a offert une très grosse somme d’argent aux Tunisiens pour les aider. Les Parisiens l’en remercient puisque c'est avec leurs impôts

-         5) Et enfin que je ne vois pas l’intérêt de partir au Maghreb quand le Maghreb est déjà ici

M. Glucksmann, les Français sont encore libres de partir où ça leur chante et où ils peuvent se changer les idées sans avoir à vous rendre des comptes. A vous entendre, je constate une fois de plus que les gauchistes ont décidément le totalitarisme dans le sang.

Donc moi M. Glucksmann je ne partirai pas au Maghreb, je resterai en France par solidarité avec les Français agressés, volés, violés, assassinés par des délinquants, des Français certes mais  aussi par des délinquants que des gens irresponsables comme vous importent sur notre sol.

Car la France aussi est sinistrée, pas un jour sans qu’on tue, sans qu’on viole dans les caves. Cette France qu’on ampute lentement de son passé, de ses valeurs pour la rouler dans la boue, pour insulter son peuple et son drapeau, notamment par notre cher président qui n’a pas hésité à nous traiter de « consanguins »…

Nicolas si tu nous entends, les Français te disent bien des choses !

Autrefois la France brillait et nourrissait les fantasmes du monde, on y parlait bon vin et saucisson, aujourd'hui des malotrus se permettent de se torcher avec son drapeau quand ils n’y mettent pas le feu. Aujourd'hui une écolo bien connue avoue ne pas avoir le droit de dire qu’elle aime le confit de porc…

Chaque jour nos libertés sont mises à mal et notre passé avec. La France est devenue une née sous X, ses racines perdues, son état civil ignoré, son histoire violée, ses enfants martyrisés, son ADN désagrégé. Elle n’a désormais plus de passé et donc plus d’avenir. De lumineuse elle est devenue nauséabonde et pestiférée, condamnée à perdre son identité pour en avoir eu trop. Aujourd'hui la France se meurt dans l’hilarité et l’insulte.

Il est urgent de se lever, de lutter contre les oppressions qui nous menacent avant qu’elles ne nous tuent.

Il est urgent de cesser de nous diviser et de faire front contre le fascisme qui gronde, qui s’immisce en imposant ses diktats.

Nous ne voulons pas de la charia,

Nous ne voulons pas non plus qu’on nous enlève notre histoire,

Nous ne voulons pas être bafoués et vendus par des collabos sans scrupules et sans âme,

Nous ne voulons pas risquer nos vies pour avoir refusé une cigarette ou avoir bu un café pendant le ramadan,

Nous ne voulons pas que des libraires risquent leur vie tous les jours en ouvrant leur boutique, (Allusion à Marie Neige Sardin qui vit déjà dans une ville conquise. celle du Bouget Note de gérard Brazon)

Nous ne voulons pas être violées parce que nous portons des jupes,

Nous ne voulons pas d’une France défigurée et halalisée !

Nous voulons le vent dans nos cheveux, nous voulons manger du cochon, nous voulons rester des Gaulois, nous voulons avoir le droit d’aimer notre pays comme tous les autres pays du monde aiment le leur, nous voulons avoir le droit d’aimer notre drapeau sans être taxés de nauséabonds, comme tous les autres pays du monde, nous voulons vivre libres dans une France laïque et indivisible !!!

Au nom de la « Liberté, liberté chérie » redressons-nous et battons-nous, sortons de notre petit cocon, arrêtons de râler dans notre coin et portons fièrement notre coq et nos couilles !!!

Caroline Alamachère

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Islamisation française

Commenter cet article

Marmito 21/08/2011 20:47


Diantre....le bon sens vous anime... Mais pourquoi donc cela devient il si difficile d'évoquer ces sujets sans trivialement et rapidement après, être taxé de raciste .... Je ne me sens pas raciste,
je pense juste comme vous.... J'observe des mutations étranges dans notre pays, tous me disent qu'elles sont anodines... Mais bien sur ! Et la marmotte met le chocolat dans le papier d'alu !!!! Je
me dis qu'il me faut agir, pour l'avenir de nos enfants à qui on refilera la patate chaude... C'est pas gagné.... Caroline, montez un collectif pour 2012, faites vous entendre, soyez une autre
alternative au fn, et je voterai pour vous


isabelle 22/06/2011 03:44



" Portons fièrement notre coq et nos couilles ".


J'aime le slogan.



Marie-Claire Muller 21/06/2011 14:22



Ils ne nous disent pas tout!because leurs intérêts d'abord! Je suis outrée par cette annonce lu non pas dans nos médias mais sur :Poste de veille Canada;personne n'est  au courant parce que
l'affaire est étouffée afin que les gens ne se révoltent pas!! toujours la chappe de plomb comme avec l'irradiation venant de Tchernobyl!


Il faut diffuser ça et prévenir les français que nous mangeons de la m...halal dans la grande distribution et pas seulement chez Liddl


France : risques sanitaires graves dus au E.coli dans la viande halal




Lu sur le site Observatoire de l'islamisation.


Les autorités avaient été alertées dès 2010, et n'ont rien fait.



Lire aussi :


Québec : le marché halal en plein
essor


__________________________


Un communiqué de la Fondation Brigitte Bardot du 16/06/2011 :


Le 10 novembre 2010, sept organisations françaises de protection animale* alertaient les autorités, lors d’une conférence de presse à l’Assemblée Nationale, sur les risques sanitaires graves
dus à la présence de germes d’origine digestive, comme les E. coli, présents dans les steaks hachés.


Cette infection des viandes est accentuée par la généralisation de l’égorgement rituel des bêtes car l’impossibilité matérielle de ligaturer l’œsophage des animaux entraîne un «épanchement de
matières stercoraires en provenance de l’estomac qui s’écoulent à travers la section béante de l’œsophage».


La Fondation Brigitte Bardot a remis, fin 2010, aux ministres de l’Agriculture et de l’Intérieur, ainsi qu’au Chef de l’État, le dossier de presse «De la souffrance des animaux… à la tromperie des consommateurs» dans lequel l’alerte est
donnée (pdf) :


«Certains germes d’origine digestive pouvant être très pathogènes pour l’homme risquent ainsi d’être retrouvés dans des pièces de découpe (collier notamment) ou dans des steaks hachés
préparés avec celles-ci. Avec l’abattage rituel, il y a donc un danger potentiel pour la santé humaine, tout particulièrement pour les enfants, les personnes âgées et les populations
immunodéprimées».





Ces propos ont été confortés par la déclaration de Pascale Dunoyer, Chef du bureau des établissements d’abattage à la Direction Générale de l’Alimentation, dans le bulletin de
l’Académie Vétérinaire de France : «Des pratiques liées à la mise en œuvre du rituel d’abattage peuvent avoir des conséquences en termes de salubrité et de sécurité des carcasses. Nous
pouvons citer à ce titre le tranchage de la trachée et de l’œsophage qui peut provoquer le déversement du contenu gastrique (voire pulmonaire) sur les viandes de têtes, de gorge et de
poitrine».


Face à ces mises en garde répétées et à l’attitude irresponsable des autorités devant ce grave problème de salubrité publique et de protection animale, la Fondation Brigitte Bardot
demande au ministre de l’Agriculture de rendre publique les méthodes d’abattage des animaux en France et de ne plus s’opposer, comme il le fait actuellement, à la mise en place d’une
traçabilité pour le consommateur via un étiquetage européen.


*Œuvre d’Assistance aux Bêtes d’Abattoirs, Fondation Brigitte Bardot, Confédération Nationale des SPA de France, Conseil National de la Protection Animale, Fondation Assistance aux
Animaux, Protection Mondiale des Animaux de Ferme, Société Nationale pour la Défense des Animaux.




Rédigé le 20/06/2011 dans Europe | Lien permanent



Mascara83 21/06/2011 12:26



Excellent discours de Caroline Alamachère!


Si : Glucksmann, Delanoé et bcp d'autres bobogocho veulent aider des pays musulmans incapables de gérer leurs révolutions... Cette "gauche caviar" doit mettre leurs mains dans leurs comptes
perso. et bien garnis, plutôt que dans ceux des contribuables Français, lesquels, fondent comme "neige au soleil"...



Johanny 21/06/2011 12:11



Jez vous envie tous d'avoir pu y aller, mais quand on est vieux et quasi impotent ce n'est pas si simple !!!



Johanny 21/06/2011 12:08



Heuuuu !.... Pour info, l'emblème des gaulois n'était pas le coq mais le sanglier.... L'histoire du coq vient d'un jeux de mots déjà pratiqué par les romains ( gallus, pour habitants de la gaule)



Johanny 21/06/2011 12:06



< nous ont dit que nous n’avions pas le droit de montrer notre drapeau. >  Allons bon! Si le drapeau Français devient interdit comment vais-je faire lors de la prochaine manif des
anciens combattants ???...