Rubrique Poésie: Telle une essence de Chantal Laborda.

Publié le 27 Mars 2008

Telle une essence !

 

 Ah, j'aimerai tenir ma vie entre mes doigts

comme une èmeflaque d'eau contient un crépuscule

comme on peut enfermer en flacons minuscules

toute votre âme : fleurs des jardins et des bois

 

Dans le cristal gravé, mince comme une bulle

tout un destin captif, mais si chargé d'émois

et si lourd de splendeurs et si riche de foi

qu'une goutte envahit l'atmosphère et la brûle !

 

Sentir ma destinée, enclose dans mes mains

dédaigner l'avenir aux nombreux lendemains

refuser de vieillir, journée après journée

 

En suivant lentement le terne flots des ans

respirer d'un seul coup l'essence emprisonnée...

vider tout le flacon...Mourir en brisant !

 

Chantal Laborda

Sur un tableau d'Alberto Pancorbo: Sueno banco
Alberto-Pancorbo-Sueno-Blanco.jpg

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

elisabeth 28/03/2008 22:37

En effet, c'est une belle découverte comme dit Laura ! c'est exaltant. Bon week end Gérard.

laura 28/03/2008 10:34

Il faut la convaincre alors...

laura 27/03/2008 17:35

Merci à toi pour cette jolie découverte....

Gérard Brazon 27/03/2008 19:51


Ah! Elle a du talent mais ne le sait pas. (sourire)