Politique: L'emprisonnement de Hu Jia ou le courage des résistants

Publié le 4 Avril 2008

Le parti communiste chinois s’acharne. Devant les hésitations des occidentaux vécues comme un blanc seing par le gouvernement chinois, les dirigeants de la plus grande dictature du monde s’en prend à Lilliput !


Le courageux et téméraire

Hu jia 34 ans a été condamné à 3 et demi de prison chinoise (À ne pas confondre avec nos prisons bien sûr) !  Condamné pour avoir milité pour les droits de l’homme, pour avoir défendu l’environnement ! Hu Jia nous a laissé ce message :

    " Lorsque vous viendrez à Pékin, vous verrez des gratte-ciel, de larges avenues, des stades futuristes et un peuple enthousiaste. C’est une vérité, mais une partie de la vérité seulement. Vous pourriez ne pas voir que les fleurs, les sourires, l’harmonie et la prospérité s’enracinent dans les doléance, les larmes, l’emprisonnement, la torture et le sang !"

Depuis, cet homme courageux va croupir dans l’un des camps de concentration d’un des derniers partis communistes qui dirige un pays d’1,3 milliard d’habitants !

- Faut-il aller aux jeux?

- Faut-il que les Chefs d’Etat boycott l’ouverture des jeux ?

- Faut-il permettre ou non aux athlètes de porter un signe marquant leur solidarité avec le Tibet ?

Dans tous les cas, je remarque le silence assourdissant du parti communiste français !

Je constate également qu’il est beaucoup plus risqué de défendre une cause juste en Chine qu’en France. Et pour cause !
Je déplore donc que nos Associations « Droits de l’Hommiste » habituelles, hormis « 
Reporter sans frontière » sont d’une timidité déplorable au minimum ou bien pire, d’une grande pusillanimité !

J’en conclu aussi qu’il est manifestement plus facile de protester, d’hurler au loup, de faire des opérations d’occupations de locaux ou de testing, de faire des grandes phrases généreuses et vides et d’appeler à la lutte contre le fascisme de l’état français dans les rues de France et de Navarre !
Car en Chine, c’est sa vie et sa liberté que l’on y risque ! Le jeu n’est pas le même !

A mon sens, et s’en beaucoup me tromper, il ne doit pas y avoir beaucoup d’Hu Jia dans les rangs de ces défenseurs de la veuve et de l’orphelin. Probablement parce qu’il n’ y a pas de parti communiste au pouvoir fort heureusement!

Mais dans le même temps, il est tout même étonnant t’entendre des ténors du parti socialiste déclamaient du haut de leur tribune, à la télé et autres « leur soutien aux Tibetains et leur horreur du régime chinois » tout en négociant tranquillement et sans exigeance avec le dernier parti communiste européen qui n’a jamais dit clairement ses regrets des périodes noires du Stalinisme et du Maoïsme qu’il a soutenu.

C’est bien connu, le Diable ne peut-être que de droite !

Espérons que tous en France, nous saurons nous élever contre l’emprisonnement de Monsieur Hu Jia comme nous avons pu le faire pour Ingrid Betancourt ! Même si les intérêts financiers et politiques ne sont pas les mêmes !

 Gérard Brazon

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Coups de gueule

Commenter cet article