Rubrique poèsie: Un jour sans toi...

Publié le 12 Avril 2008

Une dame douce m'a fait entrer. 

La pièce aux murs bleus est comme le ciel,

D’un beau mois d’Avril !

Si blanche sous tes draps remontés.

Trop immobile! Mais si belle.

Et si fragile !

Tes cheveux noirs te soulignant les traits

 

La lumière jaillit des fenêtres.

En marquant tes longues veines bleues.

Les yeux fermés, tu ne semble plus être.

 

C’est lentement que je m’approche, inquiet.

Alors tes grands yeux s’ouvrent peu à peu.

Très doucement,  ils me reconnaissent.

Et confirment qu’une page s’est tournée.

 

Ton sourire éclabousse ma détresse.

J’ai pris ta main. En douces caresses.

La peur et l’angoisse nous ont quittées.

Tu t’es rendormie. Et je t’ai veillé.

La  dame en blanc est venu me chercher

Gérard Brazon

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Gérard Brazon 14/04/2008 13:52

La dame douce est une infirmière qui fait rentrer un vieux Monsieur dans la chambre de sa femme hospitalisée.
Éternelle histoire! Drame des couples face à la maladie qui touche l'un ou l'autre...
Alors léger?
Mais la poésie permet de relativiser et percute nos émotions. Chacun peut y voir ce qu'il désire voir.
Moi, c'était ce vieux Monsieur inquiet!
Bisous Chantal.
Gérard

Chantal 14/04/2008 13:51

Coucou Gérard,
Félicitation pour ce joli poème qui est doux et léger...
A bientôt,
Chantal