Un hommage à une grande dame de Puteaux. Une gaulliste sincère. Tu me manques Reine, tu nous manques déjà Madame Desnoulet

Publié le 23 Avril 2008

Il y a 7 ans,
J’ai rencontré un amour de femme.
Pleine d’énergie et de volonté.
De courage et de simplicité
Des yeux bleus de sincérité
Un grand cœur, une belle âme.  

 Il y a 7 ans,
J’ai rencontré cette femme
Au caractère fort et trempé
Agréable, douce et dévouée.
Mais dure comme une lame.
Devant l’injuste et l’injure.
Le mensonge et l’impur.

 Il y a 7 ans Reine, je t’ai rencontré.
Dans le même conseil nous avons siégé.
Toi que j’appelais Madame Desnoulet
Par respect pour tes blancs cheveux.
Pour ta gentillesse, pour ta bonté
Tu m’as dit « appelle-moi Reine »
Alors que tu me connaissais si peu.
Nous avions parlé d’amour, de haine.
Des misères de la vie. De la mort.
D’un mari que tu pleurais encore.

 Tu vas nous manquer Reine Desnoulet !
Tes mots, tes conseils, tes souvenirs.
Tes coups de gueule et puis ton rire.
Parce qu’aujourd’hui, tu es partie !
Discrètement sans faire de bruit !
Toi une grande dame de Puteaux.

 Tu as quitté cette ville que tu aimais
Quitté tous ces gens que tu aimais.
Pour rejoindre tes amours, ton mari.
Où que tu sois Reine, sois heureuse.
Repose en paix.

Gérard Brazon.
 

 

 

 

 

 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Point de vue

Commenter cet article

Chantal 24/04/2008 18:19

Ton poème sur Mme Desnoulet est particulièrement touchant. Bien à toi.
Chantal

Gérard Brazon 24/04/2008 08:49

Merci Martine, Olivier, Annie, Joséphine. Cette femme avait une grande personnalité. Même vers sa fin qu'elle savait proche, elle venait en tant qu'adjoint au maire à sa place et prenait la parole. Pas une plainte, pas de reproche. Elle était la dignité malgré la déchirure. Nous avions des leçons à prendre. Elle n'en donnait pas. Ne voulait pas en donner. Pour beaucoup c'était un exemple et pour d'autres cela aurait dû en être un.
Merci Reine et j'espère que tu as retrouver ton amour de mari et tes enfants partis avant toi. Mes sincères condoléances à ceux qui sont sans leur maman et grand-mère.
Au revoir Reine!

Martine Smaja 23/04/2008 22:51

Gérard, j'en ai les larmes aux yeux, j'ai envie de t'embrasser car je l'aimais comme tu l'aimais et comme tu le décris si bien, je n'étais pas sure, je n'ai rien vu sur le site, peux tu me dire quand auront lieu les obsèques?
Je t'embrasse fort!! c'est beau la vie, c'est elle qui le disait, mais c'est si moche de voir partir les gens qu'on aime........je te fais des bisous
je suis très émue, tu m'as trop touchée......bravo pour tes mots.......
Martine

olivier 23/04/2008 22:38

Merci Gérard,
merci pour ton poème,
Reine tu nous as quittée pour rejoindre ton royaume dans les cieux aussi bleu que tes yeux.
Sois la bienvenue au royaume de Dieu.
Nos prières t'accompagnent et tapissent ton chemin.

josephine 23/04/2008 21:22

Plus d'une trentaine années que l'on nous a présenté au foyer où ma mère Victorine JOSEPHINE travaillait.

Madame Reine DESNOULET fait partie intégrante de ma famille puisqu'elle m'a vu grandir. Les bons souvenirs que garde d'elle c'est son sourire et ses magnifiques yeux bleus.

Quand, je l'a rencontrais nous avions toujours beaucoup de choses à nous dire ; comme une tante que je rencontre et que l'on se raconte nos petits secrets.

Je ne vous oublierais jamais Madame DESNOULET ainsi que toute ma famille.

Je prierais pour vous....

Rosette JOSEPHINE

Annie 23/04/2008 21:00

Voilà le grand pouvoir des mots : nous permettre d'apprécier des gens que nous ne rencontrerons jamais.
Merci Gérard pour ces mots du coeur qui nous font aimer cette Reine qui a bien du trouver son trône là où elle se trouve...
A belle âme, beau règne !
Que la Lumière soit dans son coeur et dans le nôtre...
Merci pour elle
Bisous doux
A