Et voici le retour de l’inénarrable « J.C ».

Publié le 30 Avril 2008

En effet, ce personnage qui se cache sous les initiales de J.C n’est pas véritablement le « fils de Dieu ». Cela se saurait car, au minimum le miracle de l’élection de son quasi prophète préféré Christophe Grébert aurait été réalisé.
Nous connaissons tous le flop du prophète.
Il est vrai que l’on prête à Dieu bien plus de pouvoir qu’il en a. (sourire)

Dans tous les cas l'inénarrable et anonyme J.C qui sévit sur le site de son mentor nous fait part de demandes bien particulières et pour tout dire ubuesques.
En effet, il demande que les élus soient vus, reconnus, interpellés, questionnés, interrogés, analysés et à portée de la main ! Que leur visage, leur adresse Internet, leur blog éventuel soit de notoriété publique.

Rien que ça. Je cite :

« Il serait souhaitable d’indiquer sur le site de la mairie pour chaque conseiller municipal l’adresse mail à laquelle il est joignable » - « de publier sur le site de la mairie l’URL du blog de chaque conseiller municipal qui en a un » - « que sur le site de la mairie chaque conseiller municipal se présente en indiquant son parcours, les raisons pour lesquelles il a été candidat et les objectifs de son mandat »

Peut-être voudra t’il, un jour, connaître la marque de leurs sous-vêtements et ce qu’ils aiment manger le matin au petit déjeuner !

En fait, ce si brave anonyme qui n’est rien au fond, demande l’éclairage public pour les conseillers alors qu’il œuvre dans la nuit de l’anonymat.

Et il voudrait qu’on le prenne au sérieux.

Pour avoir été conseiller je peux dire à ce vilain personnage qui se cache sous un pseudo que les Putéoliens n’avaient pas besoin de connaître la marque de mes chaussettes pour m’interpeller dans la rue. Et au-delà, ils savent bien contacter la Mairie et les élus quand le besoin s’en fait sentir. Quand ces gens vont-ils comprendre que les Putéoliens ne sont pas des ânes !

Alors pourquoi cette demande ? De la curiosité personnelle ou malsaine ?

A mon sens, il devrait cesser de donner des conseils et des leçons lorsqu’il ne peut lui-même se les appliquer. C’est un minimum qu’il n’a pas l’intelligence de comprendre.

Alors, Seigneur Grébert, que pensez-vous de votre pitoyable adorateur anonyme ! A moins que ce ne soit vous même!

Gérard Brazon   

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article