Religions: Ce que l'on ne vous dit jamais... le manque de réciprocité et de liberté religieuse dans le monde! Je sais, c'est gavant pour beaucoup mais...

Publié le 4 Mai 2008

http://www.legraindesable.com/html/Pers%E9cutions-Antichr%E9tiennes.htm

Mi Avril à Alexandrie, les Coptes ont fait, une fois de plus, l’objet de violentes agressions qui se sont transformées en affrontements avec les musulmans.
Cela survenait, comme pour illustrer un livre, « Persécutions antichrétiennes dans le monde, rapport 2005 » qui venait de paraître sous l’égide de " L’Aide à l’Église en Détresse"  (AED, 29 rue du Louvre, 78 750 Mareil-Marly), association destinée à aider les chrétiens persécutés de par le monde.

Jacque Chirac l'ancien président avait fait une visite au dirigeant égyptien Moubarak. Assez hypocrite défenseur verbal des droits de l’Homme, qui ne les respecte guère quand il s’agit des chrétiens.
L'ancien Président Chirac avait plaidé auprès de lui la cause des Palestiniens, mais on ne nous a pas dit qu’il se soit, le moins du monde, préoccupé des Coptes. Pourtant, contrairement à la Constitution, il est impossible en Égypte de construire une église. En octobre dernier, sept églises ont même été saccagées. De nombreux cas de rapts et de viols de jeunes filles chrétiennes sont signalés, ainsi que des mariages forcés avec des islamistes. Le 21 septembre, trois étudiantes chrétiennes ont été poignardées dans la cour d’une faculté de médecine, parce qu’elles n’étaient pas voilées…
Les mauvais traitements sont moins étonnants de la part de l’Arabie saoudite. Il n’y a aucune église dans ce pays.
L’Arabie tout entière étant considérée comme une vaste mosquée. Les arrestations de chrétiens sont continuelles, assorties de racisme, car elles visent surtout les ouvriers et les domestiques philippins ou pakistanais. Détenir une Bible ou porter une croix, même modeste, est un délit.

Heureusement les petits États pétroliers voisins, Bahreïn, Émirats arabes unis, Koweït, Oman…, montrent une tolérance certaine à l’égard des chrétiens qui, là aussi, sont tous des étrangers.

Le cas de la Turquie
nous intéresse particulièrement, en raison de sa candidature à l’Union européenne. Or, à l’inverse de l’opinion courante, il ne s’agit pas d’un État laïc. Les Imams, qui ont fait leurs études aux frais de l’État, sont, une fois en fonction, payés par celui-ci. L’islam sunnite est donc pratiquement la religion officielle.
-----------------------------------------
Comme vous pouvez le constater, la réciprocité chère à Nicolas Sarkozy et qui est pour moi le minimum n'est pas pour demain.
Alors trois questions toutes simples.
Pourquoi construire des Mosquées la plupart du temps au frais des contribuables?
Pourquoi ce silence de nos médias français et des bien-pensants des droits de l'homme sur les Chrétiens massacrés ou persécutés?
A quand les musulmans de France défileront pour réclamer la liberté religieuse dans tous les pays. Y compris dans leur pays d'origine?

Et vous qu'en pensez-vous?

Gérard Brazon

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Politique Française

Commenter cet article

Gérard Brazon 06/05/2008 21:20

Cher Laurent
C'est là tout le problème mon cher Laurent. C'est cette crainte (peur) de dire les choses quand elles sont "délicates".
Mais c'est justement cette crainte qui permets tout et n'importe quoi. La peur insidieuse de paraître ce que l'on nest pas. D'être taxé d'une étiquette qui ne correspond pas à votre identité. Cette peur ne devrait pas intervenir dans des débats de société. Pourtant, c'est la bien pensance qui, croyant bien faire, interdit ce type de débat et alimente de facto les extrèmes.
Je crois au contraire qu'il faut renverser la tendance. Dire, mettre au jour, dévoiler les contradictions. Ne pas admettre la culpabilité que l'on fait supporter à la France depuis 30 ans. La vérité historique n'est pas celle que diffuse les médias et particulièrement la gauche caviar. Pour s'en convaincre, il suffit de connaître l'histoire de l'Algérie avant 1830 pour comprendre l'intervention française. Certes cela n'explique pas la colonisation par la suite. Pour l'anectote, Napoléon III souhaitait abandonner l'Algérie. Ce sont les migrants français en place qui s'y sont opposés. Des alsaciens mais aussi des français venus de tous les horizons. Comme les sépharates.
Il y aura toujours des manipulateurs et des manipulés. Doit-on en être paralysé pour autant. Vous le savez, le le sais.
Pour ce qui est de la Mosquée de la rue Saulnier je crois qu'il existe une méthode, toujours la même, connu par tous. Occuper la rue pour signaler et contraindre les élus à construire ou agrandir une mosquée. Du temps de monsieur Ceccaldi-Raynaud, c'est l'ambassade d'Arabie Saoudite qui voulait acheter le terrain contigu. Devinez pouquoi? Cette méthode est efficace croyez moi. Le dire n'est pas être manipulé c'est alerter les élus.
Ce n'est pas une question toute locale soyez en certain...
Merci de votre réponse Cher Laurent

laurent Meliz 06/05/2008 00:35

Cher Gerard

Oui j'ai occulté une partie des questions car il me parait délicat de répondre en toute franchise sur tous les thèmes que vous abordez.

Ce sujet me passionne, tout autant que vous, et il est vrai que l'on entend tout et n'importe quoi. il faut faire extremement attention à toutes manipulations d'opinions. il faut prendre le temps de choisir ces mots. c'est extremement complexe et terriblement dangereux de se tromper, d'idées. Ou encore de susciter un imaginaire qui pourrait s'averer être communautariste, identitaire etc.

Si la mosquée de la rue Saulnier à Puteaux ne peut pas répondre à l'accueil de tous ses fidèles, comment et qui va trouver la solution ?

a partir de cette simple question toute locale, nous allons pouvoir entamer une investigation culturelle, sociale, historique.
voilà en quoi, la politique locale à toute son importance. Nous n'allons pas être d'accord et c'est tant mieux

cordialement

Gérard Brazon 05/05/2008 20:30

Cher Laurent.
1/ ce n'est pas MON article sinon je l'aurais signé. L'auteur est sur un site accessible par un lien en début de note.
2/ Concernant la construction de Mosquées. Vous ne pouvez pas nier les efforts consentis par les autorités municipales, générales, régionnales et nationales. Les efforts politiques également afin de pouvoir "intégrer" une religion dans le tissu social français. Que ce soit à Marseille, Paris et même à Poitiers (au hasard). Le financement n'est pas aussi limpide que vous le dites cher Laurent. De nombreuse Mosquées sont construitent sur des terrains offerts pour un euros symbolique dans des villes ou le prix du m2 est important. Si ce n'est pas du financement, cela y ressemble un peu tout de même. Demandez à une jeune entreprise si on lui offrait la possibilité de construire sur un terrain gratuit ou presque en ville.
Les Mosquées sont construitent avec le financement principal de l'Arabie Saoudite qui refuse la construction d'églises chez elle. Pire c'est un délit de pratiquer sa foi sur son territoire. Un comble!
Est-ce normal? Vous ne répondez pas!
Ce serait pourtant de la bonne réciprocité!
Mon discours est simple car il est l'interrogation de beaucoup de citoyens des cités et d'ailleurs qui ne savent même pas ce qu'est un paralogisme est s'en moquent bien d'ailleurs tant la question attend, depuis de nombreuses années, une réponse simple.
Pourquoi doit-on financer la construction de Mosquées en France alors que nous n'avons pas résolus la problèmatique des chrétiens qui sont pourchassés en Birmanie, Indonésie, Somalie, Arabie Saoudite, Yemen, Irak, Algérie et j'en passe! Ce que vous appelez, cher Laurent, "tirer des conclusions ou des réponses erronées".
Non pas qu'il faille interdire une religion car pour moi, la liberté religieuse est importante. Mais elle doit rester et se cantonner au domaine du privé.
Je désaprouve fortement cette méthode qui consiste à envahir les rues le vendredi afin d'imposer la loi du nombre à la loi sur la liberté de circuler librement dans celles-ci.
Le traitement républicain doit-être égalitaire. Il n' y a pas de retard à "rattraper" comme le revendique certaines "bonne âmes".

2/ Vous avez occulté la deuxième question concernant le silence des médias sur le massacre des Chrétiens

3/Idem pour la troisième qui serait pourtant un honneur et un signe fort d'intégration à la communauté française que des français musulmans défilent dans les rues de Paris ou d'ailleurs pour protester conte ces massacres.
Mais...
Beaucoup iront j'imagine, défiler le 08 mai en compagnie d'une quinzaine d’associations d’immigrés qui entendent faire à Paris une « marche contre la "république raciste et coloniale". Quelle misère.

Ce débat n'est pas mince cher Laurent. Mais il est quasiment interdit tant les français des années 2000 sont totalement frigorifiés par des années de culpabilisation et de propagande sur la nécessaire repentance.
Même la simple réciprocité devient un gros mot. Alors je ne vous parle pas de la simple vérité historique. Inacceptable pour nos belles âmes bien pensantes et si naïves.
Et pourtant, la terre tourne...
Gérard Brazon

llaurent Meliz 05/05/2008 03:30

doucement doucement..... depuis quand les mosquées sont construites sur le dos des contribuables ? Vous connaissez bien entendu la loi de 1905 ! l'état peut se porter garant mais point financer des édifices religieux. Ne mélangeons pas tout. une association cultuelle peut toutefois recevoir des subventions à titre associatif. Dans tout votre article, on parle de beaucoup de choses, et il ne faudrait en tirer des conclusions ou des réponses erronées. On appelle ça dans les paralogismes : l'affirmation d'un conséquent. Méfions nous de nous même, lorsque nous raisonnons, car vous pourriez être sur le point d'associer des éléments qui ne vont pas ensemble et qui répondent à des dossiers très différents.