La folie n'a pas de couleur. Des noirs massacrent d'autres noirs.

Publié le 19 Mai 2008

La vague de violence qui frappe notamment les travailleurs venus du Zimbabwe dans la capitale a déjà fait 22 morts.

Vingt-deux personnes ont été tuées dans une vague de violences contre les immigrants qui touche Johannesburg et sa banlieue depuis une semaine, selon la police sud-africaine. 217 ont été arrêtées ont également été arrêtées.

Les attaques ont débuté le 11 mai dans un « township » situé à l'intérieur de la capitale. Les violences contre les étrangers, qui sont accusés par de nombreux Sud-Africains de prendre les emplois des locaux et d'être impliqués dans la criminalité, se sont ensuite étendues aux autres quartiers.

Armés de machettes et d'armes à feu, des foules s'en sont pris aux étrangers des pays voisins comme le Zimbabwe et le Mozambique. Dimanche, un immigrant est mort brûlé: ses assaillants l'ont ficelé dans sa propre couverture à laquelle ils ont mis le feu. L'image de cette torche humaine fait la «Une» de plusieurs journaux sud-africains lundi.

»L'ampleur du problème est un vrai choc pour nous, même si nous avons prévenu que nous pouvions arriver où nous en sommes aujourd'hui», a estimé le Haut commissariat de l'ONU aux réfugiés, précisant que cette violence xénophobe était exacerbée par un fort «facteur criminel».

Mais que font donc nos soi-disantes associations "droits de l'hommisme" françaises? La LICRA, la LDH, le MRAP, SOS Racisme, et toutes celles qui vivent si bien des subventions de l'Etat!
Elles gèrent sans doute les priorités: Les clandestins, les squats, les manifs à Paris, etc.
Car tout le monde le sait, la xénophobie et le racisme ne peuvent être que l'apanage des "p'tits blancs franchouillards". Il est donc primordial de continuer à les culpabiliser. Leur faire honte d'eux mêmes, de leur histoire, de leur racine, de leur culture et même de leur couleur de peau! 
Cet article du Figaro pour démontrer que la bétise, le crime, l'ignoble, l'horreur, le désastre n'a pas de couleur autre que celle de l'humanité toute entière capable du pire comme du meilleur.
Claude Nougaro disait: "Entre la monstruosité de l'homme et son génie je titube".
Si les Français doivent se repentir en permanence pour des "crimes" d' il y a 400 ans, 100, 70 ou 50 ans comme le demandent ces tristes associations, alors elles devraient se demander pourquoi elles n'ont pas les même exigences pour les crimes d'aujourd'hui et ailleurs dans le monde! Leur silence est assourdissant!
Gérard Brazon 

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Coups de gueule

Commenter cet article