Liberté d'expression: Qu'en est-il?

Publié le 23 Mai 2008

Affaire Redeker :  le jugement mis en délibéré

Le tribunal correctionnel d'Orléans examinait, jeudi, la plainte de Robert Redeker contre Mustapha Dian, un homme de 27 ans poursuivi pour menaces de mort aggravées. En septembre 2006, Mustapha Dian avait adressé plusieurs messages électroniques menaçants au professeur de philosophie après la publication d'une tribune critiquant l'islam dans les colonnes du Figaro.
Robert Redeker, enseignant dans un lycée de la banlieue toulousaine, avait alors été contraint de déménager. Il vit toujours au­jourd'hui dans la clandestinité sous protection policière. (...) http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2008/05/23/01016-20080523ARTFIG00326-affaire-redeker-le-jugement-mis-en-delibere.php

Cette affaire fît grand bruit un temps.
Puis ce fût rapidement le grand silence. Pas de vague surtout. Après tout, quelle importance. Un homme, prof de philo fait un article dans le Figaro sur l'Islam.
Il dit ce qu'il en pense. C'est son droit. Il n'est pas injurieux et n'appelle pas à la haine. C'est la liberté d'expression. Le droit de réponse existe. 
Au lieu de cela, c'est la condamnation sans appel, les menaces de mort. Depuis il a déménagé avec sa famille et ils se cachent.
Pour nos Associations "droits de l'hommiste" rien de scandaleux. Comme d'habitude. Mais que fait la HALDE? Rien non plus...
Comment voulez-vous que l'on ai pas le sentiment qu'il y a dans ce pays deux poids deux mesures. Suivant la couleur, les origines et la religion.
En France il est plus facile de "taper" sur notre Histoire et réclamer la repentance permanente que d'exiger la réciprocité.
En France il est autorisé de critiquer les décisions du Pape voire de s'en moquer cruellement. Idem pour les juifs et les Rabins. Mais pas l'Islam...
Pourtant, sur nos frontons il est écrit:
Liberté - Égalité - Fraternité.

Rédigé par Gérard Brazon

Publié dans #Coups de gueule

Commenter cet article

Gérard Brazon 27/05/2008 15:01

Je pense à ces hommes et à ces femmes morts il y a quelques années pour défendre "le droit d'expression". Nos libertés. Faire attention voulait dire quelque chose car c'était pour sauver leur vie. Beaucoup ont été torturé pour ne pas avoir fait attention où commis une erreur!
Ces hommes et ces femmes seraient atterrés de voir que dans ce monde "libéré", il faut faire attention à ce que nous écrivons, disons, ou faisons.
Qu'importe les propos, qu'importe le débat pour peu qu'il soit régulier, courtois et argumenté. Mais "faire attention" à sa libre expression est au dessus de mes possibilités.
Le meilleur des mondes est déjà dans beaucoup de tête hélas.
Bien à vous Melizo

melizo 27/05/2008 10:18

je nai toujours pas le temps d'entrer dans le détail et dire ce que je pense.... Mais attention gerard.... L'enfer est pavé de bonnes intentions? attassion....